Tyreke Evans, le retour du T-Rex ?

Alors que la saison régulière touche à sa fin, Tyreke Evans montre enfin de belles choses avec les New Orleans Pelicans. La confiance qui lui est accordée à l’air de le réjouir et il nous le montre à chaque match depuis maintenant un mois.

Remember…

Nous sommes en 2010, et Tyreke Evans soulève le trophée du Rookie of the Year sans contestation possible. Sélectionné en 4eme position lors de la draft, il voit Blake Griffin se blesser pour toute la saison, Hasheem Thabeet ne pas répondre pas aux grandes attentes qui reposait sur lui et est envoyé en D-League par les Grizzlies, James Harden entamer lui une première saison en sortie de banc avec le Thunder en étant pourtant choisi en troisième choix. Tyreke Evans réalise une saison historique et se détache du lot. Il devient même l’un des quatre rookies dans l’histoire à avoir cumulé plus de 20 points, 5 rebonds et 5 passes décisifs lors de leur première saison. Seuls Oscar Robertson, Michael Jordan et LeBron James ont réalisé cet exploit. Malgré leur saison à 57 défaites, Sacramento compte dans son effectif un meneur exceptionnel avec un grand avenir devant lui.

Seulement voilà, rien ne s’est passé comme prévu. La saison 2010-2011 ne sera pas la saison de l’évolution pour les Kings. Leur dernier choix : DeMarcus Cousins n’a pas le comportement qu’attend une franchise. Tyreke Evans fait beaucoup moins parler de lui. Les médias ne sont plus autant présents pour le suivre, principalement à cause d’une blessure qui le limite à 57 matchs. En conséquences, ses stats sont en baisse, il score moins, il n’est plus celui qu’il était lors de sa saison rookie. Les Kings sortent une saison encore une fois très mauvaise avec 58 défaites, le renouveau des Rois n’a pas eu lieu…

Tout cela ne présage rien de bon pour sa troisième saison dans la ligue et c’est ce qu’il se passe encore une fois. 44 défaites dans une saison écourtée par le lock-out à 66 matchs. Pour Evans, ses minutes diminue ce qui entraine des stats en baisse. Celui qu’on attendait pour être l’avenir franchise déçoit fortement et il faut s’attendre à un trade. Désormais Sacramento mise sur DeMarcus Cousins, pour qui le comportement s’est amélioré et qui montre qu’il est une valeur sûre à son poste qui semble se faire de plus en plus rare.

Le 10 juillet 2013, les Kings l’envoient aux New Orleans Pelicans dans un sign-and-trade incluant Robin Lopez qui est envoyé à Portland et Greivis Vasquez à Sacramento. Le contrat s’élève même à 44 millions de dollars sur 4 ans. Une nouvelle opportunité s’ouvre pour Tyreke Evans et pourtant…

Une nouvelle franchise pour mieux se relever ?

Fraichement arrivé en Louisiane pour essayer de retrouver son meilleur niveau, le natif de de Chester peine malgré tout à trouver son rôle. Nous le savons, Tyreke Evans est principalement un meneur, seulement les Pelicans comptent déjà Jrue Holiday. Au poste d’arrière, Eric Gordon s’y trouve déjà lui aussi. New Orleans lui propose donc uniquement un rôle de 6eme homme de luxe qu’il a du mal à accepter. Et pourtant, son début de saison est loin d’être mauvais. Avec ses 25 minutes de moyenne par match, il montre qu’il est capable de s’en sortir même en sortant du banc et affiche des stats relativement bonnes : 15,7 points, 5 rebonds, 5,8 passes décisifs en décembre. Malgré cela son temps de jeu ne va pas toujours pas augmenter et va même diminuer ainsi que ses stats. De quoi douter des relations entre lui et son coach Monty Williams. Et à ce sujet, le jeune meneur ne cache rien.

« Il essaie de me trouver une place. La plupart des joueurs qui sont arrivés sont nouveaux, et donc il tente de mettre tout le monde dans la meilleure position possible. Mais nous ne parlons pas. Je n’en parle pas avec lui. On n’a jamais abordé cette discussion. » Explique-t-il à Sheridan Hoops.

La remonté tant attendue 

Impossible de remettre en cause l’immense talent de Tyreke Evans malgré un jeu relativement moins prolifique qu’auparavant et il va le démontrer lors du mois de mars où Monty Williams va enfin le placer comme titulaire à cause des blessures (notamment celle de Jrue Holiday). Une confiance que doit garder le numéro 1 des Pelicans et c’est ce qu’il va faire. Lors de ses trois premières titularisations du mois de mars, il réalise de nouveaux de belles performances : 14 points, 5 rebonds et 4 passes décisifs contre Phoenix puis 22 points, 9 rebonds et 5 passes face aux Clippers, 27 points, 10 rebonds et 8 passes contre Sacramento et enfin 24 points, 7 rebonds et 11 passes face aux Lakers. Tout au long de ce mois le vrai Tyreke Evans est présent et s’impose comme le meilleur lieutenant d’Anthony Davis. Les stats parlent d’elles-mêmes, l’ancien des Memphis Tigers doit jouer titulaire pour être à son meilleur niveau. Déjà 16 matchs dans ce rôle et 20.7 points, 5.3 rebonds et 6.2 passes à 51% aux tirs. Difficile de ne pas constater qu’il retrouve enfin le niveau qu’il avait lors de son année rookie.

Malgré le fait que New Orleans ne fera pas les playoffs cette année, Evans prouve qu’il ne faut pas l’enterrer trop vite. A seulement 24 ans, T-Rex compte bien se ressaisir en montrant qu’il n’est pas encore trop tard.

7 Comments

  • Un de mes chouchous en NBA. Sur 2K, si on sait bien l'utiliser, c'est un vrai monstre !

    Plus sérieusement, ce bonne passe est positive. Seulement, elle intervient en l'absence de Jrue Holiday qui sera repositionné à la mène à son retour. Donc, rebelote, Evans sera positionné à l'arrière et retombera dans ses travers. A ce stade de sa carrière, il doit absolument améliorer son shoot, c'est la condition pour s’installer dans le 5. Mais plus le temps passe, plus je le vois comme un sixième homme de luxe. D'ailleurs, à la place des Pelicans, je construirais mon banc autour de lui. Il a besoin d''être entouré de shooteur pour être efficace, autrement il pose de gros problème de spacing avec son jeu.

    Quand je vois le cas de T-Rex je peux pas m’empêcher de penser à MCW…j'attend vraiment la deuxième saison de Carter-Williams pour le juger. Comme l'a montré Evans, faire des stats dans une équipe pourrie c'est bien mais après un été complet durant lequel toutes les équipes auront étudiés ton jeu c'est plus compliqué

    J'aillais oublié…Bon article !

  • Rien à ajouter, tu as tout dis.

    Il profite de l'absence de Jrue et heureusement il le fait bien. A lui de continuer de montrer ce qu'il sait faire tant que Monty Williams lui offre cette possibilité.

    En tant que 6eme homme par contre il n'aime pas trop cette situation et le prouve en étant très bon comme titulaire. Peut-être que s'il continue il sera de nouveau titu' la saison prochaine même si j'en doute…

    MCW nous fait une très bonne saison sans enjeu, la saison prochaine il ne faudra pas flancher même si je pense qu'il progressera encore comparé à Tyreke. Les Kings ne l'ont pas exploité comme ils l'auraient dû et de ce coté là les Sixers ont l'air déjà meilleur.

  • Go_Bulls[_WALL_]

    J'étais dingue de se joueur il y a 3 ans et puis je continuais à suivre son fantôme mais la en se moment il redevient le vraie T REX et sa fait du bien !!!!
    Super article avec un sujet interressant 😉

  • Jin

    Très bon article !
    J'ai toujours adoré ce joueur et son style de jeu atypique , j'espère qu'il continuera comme ce mois de mars !

  • 2010o

    Content de voir son retour au premier plan, tu fais bien d'en faire un article.
    On l'a un peu oublié mais c'est un formidable attaquant, costaud et un handle de folie.

  • capskilla

    Super article.
    Je l'aime bien T-Rex mais il a besoin de temps de jeu et une place de titulaire pour bien se mettre dans le match. Le soucis reste son shoot mais si il l'améliore, il pourra se partager la mène avec Jrue qui a un bon jeu offball, en jouant en 2. Maintenant il leur faut un gros shooteur et bon défenseur en 3 (Luol deng?)

Comments are closed.