[Top 5 des Français] Parker en patron

 

Nouveau classement pour notre rubrique du Top 5 des Français, une nouvelle fois du changement. Des montées en puissance, des déceptions, et des surprises pour cette nouvelle quinzaine.

 

1- Tony Parker (18 pts, 1.5 reb, 4.3 pds en 32 min)

 

Le patron des bleus reprend sa place de leader cette semaine, qui avait été occupée par Evan Fournier lors du dernier classement. Parker a fait disparaître ses soucis d’irrégularité, et à tenu son rang de leader chez les Spurs durant toute la quinzaine. Résultat sur le terrain avec 100% de victoire pour les Spurs lors de leurs six derniers matchs, avec même une victoire de prestige pour les retrouvailles avec Lebron James, contre Cleveland. Pour Parker, ces derniers matchs symbolisent aussi une adresse retrouvée, avec un pourcentage de 54% aux tirs et 70% à trois points (7/10). Avec un bon apport au scoring, notamment contre Minnesota (28 points) et Sacramento hier soir (27 points), la confiance est retrouvée du côté du meneur tricolore.

2- Joakim Noah (9.4 pts, 9.6 reb, 4.6 pds en 32 min)

 

Montée dans le classement pour le pivot des Bulls, qui grappille une place par rapport au dernier classement. Il est auteur d’une très bonne quinzaine malgré un match raté contre Denver. Très présent au rebond dans la raquette des Bulls, Noah en est déjà a trois double-doubles en 5 matchs, auquels il ajoute une bonne contribution offensive avec 5 passes décisives par match. Auteur d’un énorme match contre les Clippers, où il a dominé DeAndre Jordan dans tous les secteurs du jeu, avec 11 points, 16 rebonds, 6 passes décisives et 62% aux tirs, Noah monte en puissance, et montre qu’il a sa place au sein des meilleurs pivot de la ligue.

3- Boris Diaw (10.2 pts, 4.7 reb, 3.8 pds en 31 min)

 

Revoilà le Boris connu de tous! Méconnaissable lors du dernier classement avec des statistiques et des performances qui ne lui correspondaient pas vraiment, Boris Diaw à retrouvé son basket, et sa vision de jeu par la même occasion. Impérial lors du choc contre Cleveland, avec 19 points, 6 rebonds, 7 passes décisives et 58% au tirs, Diaw était le patron des Spurs le temps d’un match. Il réalise donc une excellente quinzaine, et ses statistiques s’en ressentent, et sont à la hausse, tout comme son adresse: 53% aux tirs. A noter que Diaw réussit à atteindre une moyenne de 10 points par match en shootant moins de 10 fois par matchs (7 tirs/matchs en moyenne).

4- Rudy Gobert (5pts, 4.8 reb, 0.2 pds, 1.4 ctr en 15 min)

 

Encore une place de plus pour Rudy Gobert. Un temps de jeu toujours un peu faible (15 minutes/match), mais des performances entièrement satisfaisantes. Rudy fait son job dans la raquette du Jazz en prenant des rebonds et au contre. Il s’est même accordé cette semaine un match à 12 points lors de la défaite contre Golden-State. Auteur de seulement 14 tirs en 5 matchs, Gobert atteint un pourcentage de 79% aux shoots.  La mission de l’intérieur n’est pas d’être présent au scoring, mais il ne gâche pas ses occasions, et apporte ses 5 points par match, sans déchets. La quatrième place lui revient donc, car malgré une ligne de statistique pas forcement étincelante, Rudy Gobert est le seul de ce classement à avoir un temps de jeu inférieur à 30 minutes (15 minutes de moyenne pour Gobert).

5- Evan Fournier (11.5pts, 2 reb, 3 pds en 33 min)

Pour la cinquième place de notre classement, c’est Evan Fournier qui s’y installe. Premier lors de la dernière rubrique, c’est la déception de la semaine, avec une perte de 5 places. Il à même faillit sortir du classement au profit d’Alexis Ajinca, auteur d’une bonne quinzaine dans le 5 majeur des Pelicans, mais dont une blessure vient le priver des deux derniers matchs, et donc lui coûte une première apparition dans le classement.
Pour Fournier, c’est nettement décevant, mais le français nous avait habitué à de grosses performances en ce début de saison. Auteur de 15 jours compliqués au niveau de l’adresse, avec 37% de réussite aux tirs, et 30% à trois points. A lui de se ressaisir, et de revenir à son niveau de début de saison, en retrouvant de l’adresse.

Mention Spéciale:

Alexis Ajinca et Kevin Seraphin, auteurs tous les deux d’une bonne quinzaine.