Top 20 des steals de la Draft depuis 2000: Partie 1

David Stern

 

Avant Propos:

Quasiment chaque draft NBA apporte des surprises. Ces joueurs qu’on appelle les “Steals” de la Draft et qui se révèlent d’un niveau supérieur auquel on les attendaient. Malgré tout, il n’existe pas de définition exacte du terme “steal”, ce qui rend l’exercice d’un top 20 plutôt compliqué et aléatoire. Pour commencer, nous allons donc vous expliquer sur quels critères nous nous sommes basés pour établir ce top 20 et le rendre le plus significatif possible.

Le premier critère, celui qui vient de suite en tête, c’est la place dans la Draft. En effet, un joueur choisis en 35ème position, et qui termine sa carrière exactement comme un joueur choisis à la 6ème place, sera forcément plus considéré comme un steal. Cela amène un second critère: le niveau du joueur, ainsi que ce qu’il a réalisé durant sa carrière jusqu’à aujourd’hui. Troisième critère: si il y a eu des accros dans le déroulement de la carrière du joueur, comme des suspensions ou des blessures. Un joueur qui se blesse gravement après plusieurs saisons, sera forcément moins considéré comme steal qu’un joueur ayant été drafté dans la même zone et ayant réalisé la meilleur carrière jusque là en évitant les blessures. Dernier critère, néanmoins important: quand une équipe fait ses choix avant la draft, elle choisit entre deux méthodes: sélectionner le meilleur joueur restant, ou bien prendre le meilleur joueur restant mais en déterminant le poste dont elle a besoin. Parfois, on retrouve dans les bas fond d’une draft, un meneur auteur d’une bonne carrière, tandis que devant lui on retrouvera huit ou dix meneurs moyens.

Ces critères pris un par un peuvent suffire pour définir un steal, mais ce n’est pas le cas lorsqu’on veut établir  un classement, donc ils ont été ici regroupés pour obtenir un top 20 le plus représentatif possible.

Aujourd’hui, découvrez la première partie de ce top 20: des places 20 à 11.

 

Mentions:

– Marcus Thornton, drafté à la 43ème place de la draft 2009 par Miami et transféré à New Orleans. Après deux saisons moyennes chez les Hornets, il est transféré à Sacramento où il réalise une saison à 21 points de moyenne. Depuis deux ans, son utilisation et sa moyenne de points chute (12 points l’an passé)

– Nicolas Batum, drafté à la 25ème place de la draft 2008 par Houston et transféré à Portland. Poste 3 complet, il a été sélectionné derrière des ailiers comme Michael Beasley ou Joe Alexander. Petit à petit, il s’impose comme un des leaders de Portland, après avoir obtenu une place dans le cinq majeur il y a quelques temps.

– Serge Ibaka, drafté à la 24ème place de la draft 2008 par Seattle (désormais Oklahoma City): Air Congo, le formidable contreur du Thunder a été choisi derrière Marreese Speights, Jason Thompson, ou encore Anthony Randolph. Il vaut aujourd’hui une bonne dizaine de point et une présence importante en défense dans la raquette d’OKC.

– Marcin Gortat, drafté à la 57ème place de la draft 2005 par les Suns. Il commence à jouer en NBA à Orlando en 2007 pour des résultats très moyens. En 2010 il est envoyé à Phoenix où il tourne à 13 points de moyenne sur 3 ans. Aujourd’hui titulaire à Washington. Pas mal pour un 57ème pick.

 

Le classement:

 

20) Kyle Korver, 51ème pick en 2003 par les New Jersey Nets (transféré aux Sixers)

Dans cette superbe draft qui a vu passer plusieurs futurs membres du Hall Of Fame, on retrouve pas mal d’ arrières / ailiers, dont on ne se souvient même plus, sélectionnés devant Kyle Korver: Ndudi Ebi ou encore Travis Hansen par exemple. C’est dire qu’en le choisissant en fin de draft, les Sixers ont eu un joli flair (ou un joli coup de chance). Après une saison rookie moyenne, Korver se révèle être très utile à Philadelphie en scorant plus de 10 points par match dès sa saison sophomore. Formidable shooteur à trois points, Il termine même deuxième meilleur marqueur des sixers derrière Iguodala en 2006/2007. En 2009/2010, alors à Utah, il devient le joueur ayant obtenu le meilleur pourcentage à trois points sur une saison (53,6%). Après un passage à Chicago, il est aujourd’hui joueur un important des Atlanta Hawks.

http://www.youtube.com/watch?v=Es8YVHO4gB4

 

19) Josh Howard, 29ème pick en 2003 par les Dallas Mavericks

En étant sectionné en toute fin de premier tour, en manquant 13 matchs sur blessure, et en faisant partie de la superbe cuvée 2003, Josh Howard parvient tout de même à être élu dans le second cinq de l’année pour les rookies. Au fil des saisons, Howard s’impose dans l’effectif de Dallas comme titulaire et devient une option offensive importante. En 2006/2007, il score 18,9 points par match et est sélectionné pour le All Star Game en remplacement de Yao Ming, blessé. La saison suivante il score 19,9 points et prend 7 rebonds. Ce fut sa meilleure saison. Par la suite, il enchaina les petites blessures et fut transféré à Washington. Là bas, il subit une rupture des ligaments du genou. A partir de cet instant, il ne réussit jamais à retrouver son niveau. Il faut noter qu’il a été drafté après des ailiers comme Travis Outlaw ou Žarko Čabarkapa. Dallas réalisa donc un choix intelligent en le sélectionnant.

Son match à 47 points contre Utah:

http://www.youtube.com/watch?v=lkEszFsvOjM

 

18) Isaiah Tomas,  60ème pick en 2011 par les Sacramento Kings.

Le soir de la draft 2011, Isaiah Thomas a vu monter 59 jeunes joueurs différents sur l’estrade avant d’entendre David Stern annoncer son nom. Pourtant, le meneur des Kings se révéla être un bon rookie, même un des meilleurs: avec une ligne statistique de 11,5 points, 2,6 rebonds, 4,1 passes, 0,8 interception et 0,1 contre, il a été nommé dans le second cinq des rookies de l’année. En prime, il remporte deux fois de suite le trophée de rookie du mois à l’Ouest (février et mars). Forcément, un bon nombre de meneur qui seraient désormais derrière lui ont été sélectionné avant. Cette saison, le steal de la draft 2011 devrait poursuivre sa progression malgré la présence de Greivis Vasquez.

https://www.youtube.com/watch?v=wAGisDOhMuM

 

17) Chandler Parsons, 38ème pick en 2011 par les Houston Rockets

Chandler Parsons, sûrement le joueur le plus sous payé actuellement (il est toujours dans son contrat rookie) a donc lui aussi été choisis au second tour de la draft 2011, comme Isaiah Thomas. Lui aussi, encore une fois, figure dans le second cinq des rookies. Ayant gagné ses galons de titulaire, il réalise une excellente saison 2012/2013 en aidant James Harden à qualifier les Rockets pour les Playoffs. Ses stats lors de son année sophomore: 15,5 points, 5,3 rebonds, 3,5 passes.  Peu de joueurs choisis au delà de la 10ème place peuvent en dire autant dans cette classe de draft. Des ailiers comme Bogdanovic (qui n’a toujours pas joué en NBA) ou Derrick Williams (2ème pick de la draft!) ont notamment été choisis devant lui. Cette saison, Parsons devrait très certainement continuer sa progression aux cotés de leaders comme Harden et Howard et confirmer son statut de steal et de très bon choix de draft pour les Rockets.

http://www.youtube.com/watch?v=HWg-vhWDUbU

 

16) Lance Stephenson: 40ème pick en 2010 par les Indiana Pacers

40ème choix de la draft 2010, l’arrière des Pacers est de ceux qui prennent leurs marques avant d’exploser. Après deux premières saisons faiblardes, Lance Stephenson se révèle au grand jour lors de sa troisième saison à Indiana, en devenant un membre important de l’effectif et en gagnant sa place de titulaire. Il dispute de très bons Playoffs: 9,4 points, 7,6 rebonds, 3,3 passes et 1,2 interceptions. Cette saison, il sera un joueur important du cinq majeur des Pacers et il a d’ailleurs montré qu’il pouvait tenir ce rôle sur les quelques matchs qu’on a déjà vu. Les Pacers ont en tout cas réalisé un très beau coup lors de là draft 2010, quand on sait que 7 ou 8 arrières ayant été choisis devant Lance Stephenson auraient du l’être derrière..

Ses Highlights lors des Playoffs 2012/2013:

http://www.youtube.com/watch?v=Jz9X1Zoqkh0

 

15) Kevin Martin: 26ème pick en 2004 par les Sacramento Kings

Après Josh Howard, Kevin Martin est le second joueur de premier tour de draft à figurer dans ce classement.  Lorsqu’il l’ont drafté, les Kings ne s’attendaient sûrement à ce que Martin devienne leur leader. Lors de sa saison rookie, il inscrit 2,9 points par match. L’année d’après, il en marque 10,8. Lors de sa troisième saison, il confirme totalement sa bonne saison sophomore en montrant ses qualités offensives en totalisant 20,2 points par matchs. Plusieurs équipes ont sélectionné des arrières devant lui dans la draft 2004. Si Chicago s’en ai bien sorti avec Ben Gordon, Utah (avec Kirk Snyder) et Portland (avec Sergueï Monya) peuvent s’en vouloir de l’avoir laissé passer. En 2009 Kevin Martin part à Houston et score environ 20 points par matchs. L’an passé, il a un coup de moins bien et semble mal dans le rôle de sixième homme du Thunder. Il reprend des couleurs cette saison chez les Wolves et cela risque bien de continuer.

http://www.youtube.com/watch?v=yKgLMirZmyA

 

14) Goran Dragic: 45ème pick en 2008 par les San Antonio Spurs, transféré à Phoenix

Le Slovène a, comme Lance Stephenson, pris son temps. Mais aujourd’hui, il est bien installé à la mène d’une franchise NBA. 45ème pick de la draft 2008 (derrière des meneurs comme DJ Augustin ou encore Mario Chalmers), il réalise trois première saisons moyennes à Phoenix. Après un passage de deux ans à Houston, où il dépasse la barre des 10 points par match en 2011/2012, il retourne sous le soleil de l’Arizona, à Phoenix. C’est en quelque sorte un nouveau départ pour lui: 14,7 points et 7,4 passes, mais surtout un rôle de “leader en apprentissage”. Après un été couronné d’une place dans le cinq majeur de l’euro, Goran Dragic est prêt à guider les Suns cette saison. Ces derniers, qui avaient eu le flair de le prendre à la Draft, ont aussi eu celui de le récupérer après son escapade à Houston.

Un mix de sa saison 12/13:

http://www.youtube.com/watch?v=mdB-o8gg4vY

 

13) Zach Randolph, 19ème pick de la draft 2001 par les Portland Blazers

Zach Randolph est le premier (et le seul) joueur drafté dans le top 20 et présent dans ce classement. Cela s’explique par la particularité de la Draft 2001: 11 des 20 premiers picks sont des intérieurs! Devant Randolph, on retrouve des ailiers forts comme Vladimir Radmanovic, Troy Murphy, ou encore Michael Bradley, qui ont tous fait des carrières moins glorifiantes que celle de Zach. Pourtant, celle de Randolph n’a pas toujours été rose: outre le fait qu’il score 20 points par matchs à partir de sa troisième saison, son comportement lui vaut de multiples reproches de la part de ses pairs. Il retrouve la plénitude lorsqu’il signe à Memphis et justifie son statut de top 5 des ailiers forts à l’ouest. Bien que ses stats aient connus une baisse, on ne peut pas dire qu’il en soit autant de son niveau de jeu. MIP en 2004, All NBA third team en 2011, All Star en 2010 et 2013… Belle carrière pour cet intérieur technique et dur au mal à la fois.

https://www.youtube.com/watch?v=joaA_5XhscE

 

12) Nikola Pekovic, 31ème pick en 2008 par les Minnesota Timberwolves

Drafté en 2008, Nikola Pekovic ne commence sa carrière NBA qu’en 2010. Timide lors de sa saison rookie (5,5 points et 3 rebonds par match) il connait ensuite une grosse progression: 13,9 points et 7,4 rebonds lors de sa saison sophomore et 16,3 points et 8,8 rebonds pour sa troisième saison, l’année dernière. Une très belle saison qui lui  a permis de signer une prolongation de contrat fructueuse mais logique pour un pivot de son calibre: 60 millions de dollars sur cinq ans. C’est tout de même assez rare de voir un joueur du deuxième tour avec un tel contrat. Cette année, le bulldozer des Wolves forme une raquette performante avec Love. Ces stats vont baisser à cause de la présence de ce dernier, mais l’équipe va progresser sous l’influence de cette raquette très solide. 5 ans après, ce choix de second tour pourrait enfin se révéler payant pour les Wolves, qui visent une place en Playoffs.

http://www.youtube.com/watch?v=rnMYf_AOZAY

 

11) Gilbert Arenas, 31ème pick en 2001 par les Golden State Warriors

C’est l’histoire d’un gars drafté au début de second tour qui choisit de prendre le numéro 0 en rapport avec le nombre de minutes que lui prédisait les experts NBA. 5 ans plus tard, il score près de 30 points par matchs. Agent 0 a débuté sa carrière à Golden State, et a connu une progression rapide, passant de 10 points par matchs lors de sa saison rookie à 18 l’année d’après, tout en remportant le trophée de MIP. Même si sa draft n’a pas donné beaucoup de meneurs, des équipes peuvent se mordre les doigt d’avoir laisser passer un talent pareil. En effet, après cette année 2003, il signe en tant qu’agent libre à Washington et prend une nouvelle dimension. S’en suit 5 saisons formidables où Arenas score entre 20 et 30 points par matchs. Pourquoi un joueur de ce calibre, drafté au second tour, trois fois all star, une fois all nba second team et une fois all nba third team, peut il n’être que 11ème de ce classement? Parce que d ‘une, jamais il n’a réussi à emmener les Wizards loin en Playoffs De deux, il a subit une grave blessure en 2007 qui lui a fait raté énormément de matchs entre 2007 et 2009 (il subit trois opérations en 18 mois). Enfin, en 2009 des armes sont retrouvées dans son vestiaire et il écope d’une suspension après laquelle il ne retrouvera jamais son niveau d’antan.

Son match mythique à 60 points contre les Lakers:

http://www.youtube.com/watch?v=k_p7doCGYGM

 

42 Comments

  • bon j'ai lu, c'est du bon. Article en plus original (c'était prévu dans le programme ?)

    Tu as du galérer pour trouver tout ça et faire un classement. Le classement a du être difficile à réaliser si on doit prendre en compte la carrière du mec + sa draft. Dans ce classement j'aime bien Josh Howard que j'ai trouvé bon dès sa saison rookie à Dallas.
    Concernant Stephenson, je suis content de le voir à ce niveau en ce moment. Sa place tardive à la draft est avant tout du à un comportemement douteux à l'époque il me semble, plutôt qu'à son talent.

  • Très bon cet article !
    La place #1 de ce classement est sans doute réservée à Big Ben, TP sera sans doute sur le podium..
    Arenas, quand même énorme ce joueur .
    Le mec prend le numéro 0 pour le nombre de minutes que lui prédisent les experts, je la raconterais à mes petits-enfants celle-ci ^^
    Si on refait ce classement dans 10 ans, Isaiah Thomas serait dans le top 5 .

  • Merci :). Et non, c'est hors programme, article en plus, j'avais envie de le faire suite à un com vu sur Busa la semaine passé.

    Oui, ça à pas été simple en effet ^^. D’ailleurs, j'avais commencer avant de faire les critères, et du coup je les ai mit en place pour que ce soit plus ordonné et plus "juste"

  • Merci :). Big Ben (si tu penses à Ben Wallace) n'a pas été drafté (1996) et à signer en tant que FA dans une franchise avant 2000, il n'entre donc pas dans les possibles candidats :).

    Arenas énorme joueur comme tu dit, qui aurait été plus haut sans ses divers problèmes, c'est quand même un gars qui a planté 30 points par match sur une saison.. C'est une jolie anecdote en effet ^^ et il a eu raison

    Thomas, tout comme Stephenson et Parsons ne peuvent pas être plus haut à cause de leur draft récente en effet. Rendez vous dans 10 ans, même jour, même heure, même site 😉 (bon ok, je mériterait un bannissement définitif pour cette référence…)

  • Deidara

    Nice !!
    Très bon article, et en ajoutant comme tu as fait, des mixs associés c'est parfait !

    Isaiah Thomas futur 6th man of the year !

  • Merci :). Les mixs sont aussi là pour couper un peu et éviter le gros pavé ^^

    Il a ses chances! Je trouve ça dommage l'arrivé de Vasquez. Tu penses que Thomas peut lui piquer la place dans le cinq?

  • Pistons31

    Ah voilà l'article que j'attendais !
    Bon taff' Jérémy, je prédis la place de numéro 1 pour Tony Parker et la place de dauphin pour Ginobili.

  • Ah bon ? je croyais que Wallace avait justement été oublié à la draft.. tu as sans doute raison .

    Oui cette référence mérite clairement un banissement !

    ps : Tu vas le mettre à quel place mon Rondo ? ^^

  • Bah justement, il a été zapé à la draft 1996 alors qu'il était inscris. Mais il a signé l'année même à Washington. Donc avant 2000, et je me suis limité aux drafts à partir de 2000 ;).

    tu verras ahah

  • Oui c'était moi mais je n'ai rien suggérer du tout, j'avais juste dit que Boston avait fait pas mal de steal :
    mon com' c'était : "ahah je me marre en me disant : Rondo 21 pick, Sullinger 22 pick , Bradley 19 pick et Pierce 10 pick, on a de sacré bon recruteur ^^
    et tu avais décidé de faire un article dessus .

  • Deidara

    Beaucoup de fans des Kings souhaiteraient son retour dans le 5 oui.
    Mais moi je suis contre, il est ultra efficace en sortie de banc, son temps de jeu est de 30 minutes en moyenne donc parfait.
    Il apporte de la dynamite à la 2nd unit, cela n'affecte pas son rendement, puis il finit les matchs, c'est l'essentiel.

  • Anonyme

    Beaucoup de fans des Kings l'espèrent en tout cas. Moi pas trop, car il est tout aussi performant en sortant du banc. Il joue toujours beaucoup et il apporte vraiment une énergie que peu apportent dans l'équipe, puis il finit les matchs, c'est l'important.

  • hallingois

    Beau travail jeje . je savais pas que tu étais journaliste , si tu l'es ^^ , ou du moins que tu fais des articles comme celui ci .

  • Très bel article. On sent vraiment un gros boulot de fond derrière ! Les mixs espacent bien le contenu. Ce qui évite de faire "pavé". J'ai bien aimé les résumés cours, efficaces mais surtout simples qui permettent de redécrire le joueur en question.
    Pour en revenir au vif du sujet : J'espère vraiment que Monta Ellis sera cité dans le second-partie, tout comme Carlos Boozer 😉
    Encore bravo et bonne continuation !

  • magickb

    bon pour sully c'est pas vraiment grace au taf des scout!tout le monde savait ce qu'il valait mais ses problèmes de dos ont fait qu'il était encore libre ainge l'a pris
    d'ailleur il y en d'autres(des joueurs) qui ont été drafté bas suite à divers prob (genre comportement, nationalité, mensuration, blessure etc) qui vont se révéler plus tard( je pense perry jones III qui pour moi va devenir très très bon….mais il est derrière durant donc impossible pour le moment!) en changeant de statut dans leur team(george au pacers, J buttler au bulls…)
    si on regarde bien souvent se sont pas vraiment des steals à proprement dis (du moins pour moi) das le sens ou ce ne sont pas des mecs sortis de nul part pour la plupart du moin

  • magickb

    en tout cas il y a pas de raisons qu'ils ne le soient pas tous les deux!!l'un était(ou est?) all star et l'autre non mais toujours bien placé donc moi je dis qu'ils y seront!!si c'est pas le cas j'arrête le coca!!

    PS: jeje fait pas le con!!!j'aime trop mon coca pour m'en passer (en + je sais pas ou on peut faire des cure de désintox pour le coca!!)

Comments are closed.