The French Time #9

Toutes les deux semaines, retrouvez le bilan des performances de nos français.

 Charlotte Hornets v Miami Heat

Batum et les Hornets, c’est fort

Les Hornets sont une des équipes en forme du moment. Sur le mois de Mars, les hommes de Michael Jordan ont un excellent bilan de 10 victoires pour 2 défaites. Et le niveau de jeu de Nicolas Batum aide grandement son équipe actuellement. Avec 18.3pts, 6.5ast et 6.1reb ce mois-ci, le tout à 47% au tir, Batman est dans une période exceptionnelle. A l’image de plusieurs de ses performances (26pts 7reb et 9ast contre Orlando le 16 mars, 14pts 8reb et 9ast contre Denver le 19 mars), il est impressionnant. Et son rôle va au delà de celui d’un ailier classique, de part sa capacité à tout faire sur un terrain, et particulièrement organiser le jeu de Charlotte.  En effet, Nico prend souvent la place de meneur sur le terrain et est responsable de la création, Kemba Walker devenant alors un pur scoreur. Les Hornets, très proche de la 3ème place, vont  être une des équipes à éviter au premier tour des Play-offs, et ont clairement les moyens de jouer une place en finale de conférence.

Son match face au Magic :

Celui contre Denver :

Le chiffre : 44

Non ce n’est pas l’âge de Tim Duncan, mais plutôt le nombre de victoires consécutives à domicile pour les Spurs. Si San Antonio n’a toujours pas perdu à l’AT&T Center cette saison, Tony Parker et Boris Diaw n’y sont pas vraiment étranger.
TP restent notamment sur 3 très bons matchs cette semaine. D’abord avec un gros double-double contre Portland le 17 mars (18pts et 16ast en 27min) puis lors de la rencontre au sommet contre les Warriors où il a fait de gros efforts défensifs et enfin contre Charlotte le 21 mars avec 19pts, 5reb et 6ast. Tony semble de nouveau en pleine possession de ses moyens, au meilleur moment.

Ses 18pts et 16ast contre Portland :

De son côté, Boris Diaw, toujours très discret, est enfin sorti de sa boîte. Et même  si ce n’est que pour un match, c’est contre les Warriors et leur small ball que Babac a choisi de se montrer. 14pts et 8reb en 35min, profitant de la tactique mise en place par Popovich pour jouer plus, Boris a marqué des points pour la suite. En cas de retrouvailles en play-offs pour les deux équipes, il pourrait se montrer essentiel.

Son match face aux Warriors :

Gobert, c’est maintenant ou jamais

Actuellement dans une période médiocre, Rudy a plutôt mal choisi son moment pour baisser de régime. Celui qui deviendra peut-être le français avec le plus gros contrat l’été prochain ne semble pas au top. En effet, avant la rencontre contre Milwaukee le 20 Mars, Rudy restait sur 8 matchs sans dépasser les 10pts. Et s’il apporte toujours au rebond et en défense, ses performances restent très en deçà de ce qu’il a montré en Février. Et cette méforme, si elle n’a pas encore coûté trop cher à son équipe (5 victoires sur les 6 derniers matchs), correspond aussi au moment où son équipe a besoin de lui pour aller chercher  les Play-offs. Utah a en effet une victoire de retard sur Dallas, 8ème, et Houston, 7ème. Toutefois, avec le retour à l’intérieur de Derrick Favors, il était prévisible que l’impact de Gobzilla allait diminuer.. même si on peut attendre plus de lui.

Son gros dunk contre Cleveland :

http://dai.ly/x3xtuar

Mahinmi prêt pour les play-offs, Ajinça enfin de retour

S’il y en a un qui ne souffre pas de problème de régularité, c’est bien Ian Mahinmi. Un temps de jeu toujours très stable et même en légère hausse ce mois-ci (28.3min contre 25.3min cette saison), des moyennes au points et au rebonds presque identiques et encore un double-double la nuit dernière contre Philadelphie, le Big Man est définitivement prêt pour les Play-offs. Play-offs où les Pacers peuvent espérer créer une surprise…s’ils arrivent à s’y qualifier ! En effet, il n’y a que 2 victoires d’écarts entre Indiana, 7ème, et Washington, 10ème. Les Pacers vont donc devoir cravacher jusqu’au bout pour s’assurer une place en phase finale.

Son dunk sur Nerlens Noel :

Blessé au sternum, Alexis Ajinça était enfin de retour contre les Clippers le 20 mars, pour seulement 2min de jeu… Mais la blessure et l’absence d’Anthony Davis jusqu’à la fin de saison devrait lui permettre de se montrer un peu plus.

Fournier le scoreur

17.7 pts. Soit l’impressionnante moyenne d’Evan Fournier sur le mois de Mars. Toujours considéré comme un très bon joueur d’attaque, Evan prend soin de son image et accentue sa réputation de gros scoreur. Seulement un match sous les 10pts lors de ses 10 dernières apparitions, les soirées où Fournier se rate sont devenues très rares. Et même si Orlando n’ira pas en Play-offs, Evan continue de prendre feu, comme le 15 mars contre son ancienne équipe de Denver avec 30pts. Mauvaise nouvelle pour l’équipe de France mais très bonne pour lui, il devrait signer un assez gros contrat cette été. Amplement mérité au vu de ses performances actuelles.

Ses 30pts contre Denver :

Toupane confirme, Lauvergne mérite mieux

Depuis un mois, Axel Toupane prouve qu’il a largement sa place en NBA. Pour preuve, Les Nuggets lui ont proposé un deuxième contrat de 10 jours ! Et s’il n’a pas marqué sur ses deux premiers matchs, il a passé les 10pts le 10 mars dernier contre Phoenix. Et la veille, comme un symbole, c’est sur une passe de Joffrey Lauvergne qu’il a marqué son premier panier, un dunk en contre -attaque. Toupane est comme un poisson dans l’eau à Denver, avec un temps de jeu moyen de 13.8min en 10 matchs, un impact défensif non négligeable. Il semble d’ailleurs en passe d’obtenir un contrat jusqu’à la fin de l’année. Toutefois, il doit encore se montrer plus régulier et apporter plus en attaque. Il reste notamment sur 3 matchs à 0pts…

Ses premiers points en NBA :

Ses 10pts contre Phoenix :

De son côté, Joffrey Lauvergne continue d’avoir un temps de jeu plus en adéquation avec son apport (18min de moyenne en Mars). Même s’il tourne à 7.3pts et 5.2reb ce mois-ci, il est largement capable de faire mieux. En effet, presque à chaque fois que son temps de jeu dépasse les 20min, il score plus de 10pts et se rapproche du double-double, comme le 16 mars à Atlanta avec 16pts en 30min. A noter qu’il joue avec une fracture de la paroi du sinus après un coup reçu en match…

Séraphin et Inglis réaparraissent !

Chose improbable il y a encore quelques semaines : Kevin Séraphin a sa place dans la rotation des Knicks ! Alors qu’il n’avait pas la confiance de son coach et qu’il n’apparaissait que trop rarement sur le parquet, le pivot a passé 3 fois la barre des 10min sur les 7 derniers matchs. Il a été plutôt efficace sur le terrain, avec notamment 12pts contre Golden State le 16 mars et 6pts 9reb contre Washington le 19 mars. S’il se dit déçu et frustré de sa saison, il lui reste encore un peu de temps pour se montrer.

Mais il s’est fait surtout remarquer pour ça :

Rappelé en début de mois par les Bucks, Damien Inglis a enfin eu sa chance. Rentré lors des 5 derniers matchs, il s’est surtout montré lors des trois dernières rencontres avec notamment 22 min de jeu contre Memphis le 17 mars et encore 13min la nuit dernière contre Detroit. Des minutes plutôt bien utilisés puisqu’il a peut être réalisé son meilleur match en NBA contre les Grizzlies avec 10pts, 5reb, 1ast et 3 contres. Il a désormais toutes les cartes en main pour confirmer sa progression.

Ses 10pts contre Memphis :