The French Time #4

Toutes les deux semaines, retrouvez le bilan des performances de nos français.

Chicago Bulls v Boston Celtics

Noah est de retour

Si Noah était en grande difficulté avec son nouveau rôle de remplaçant depuis le début de saison, il n’a jamais perdu l’énergie et la combativité qui font sa réputation. Et cela a enfin payé. Toujours très précieux au rebond avec en moyenne 8.8 prises et une pointe à 15 le 12 décembre contre Philadelphie, il est aussi ultraperformant dans la passe. Jooks a en effet le meilleur ratio passes décisives/pertes de balles de tous les pivots (2.23) et délivre 3.8 caviars par match (deuxième meilleure moyenne derrière Marc Gasol) en seulement 22min. De quoi faire de lui un atout important dans le jeu des Bulls. Il a en plus de cela signé son match le plus abouti de la saison le 19 Décembre contre New York avec 21pts et 10reb. Il n’avait plus autant scoré depuis le 5 Avril 2014… Non, Noah n’est définitivement pas encore fini. A moins que sa blessure de la nuit dernière s’avère être très grave…

Ses 21pts et 10reb contre New York :

Sa blessure :

Parker et Diaw, c’est quand les playoffs ?

Tout roule pour les Spurs. Le deuxième meilleur bilan de la ligue avec 24 victoires et 5 défaites et une équipe parfaitement en place qui joue très bien. Quoi de mieux pour Parker pour s’exprimer dans un rôle de gestionnaire où il excelle, tout en reposant tranquillement ses vieilles jambes quand le besoin s’en fait sentir. Laissant la place de leader aux jeunes pousses de l’équipe, TP s’avère être le joueur le plus adroit de la ligue en dehors de la raquette comme le montre le tableau suivant, publié par NBA.com, par l’intermédiaire de John Schuhmann :

https://twitter.com/johnschuhmann/status/677138914671505409/photo/1?ref_src=twsrc%5Etfw

Tony est toujours plus efficace, et perd cette saison le moins de ballons de toute sa carrière (1.6 par match contre plus de 2 chaque saison). Et il est toujours en jambes…!

Son super drive contre les Pacers :

Son coéquipier Boris Diaw, quant à lui, continue d’évoluer en toute discrétion dans l’effectif des Spurs, où il n’a pas besoin de forcer son jeu ni de tirer la couverture à lui. Ce qui l’arrange très bien. Même si on attend plus de lui et que ses stats (5.9 pts et 3.4reb) sont parmi les plus faibles de sa carrière, on ne peut que se régaler de ses fulgurances en attaque et de ses passes magiques. De plus, tout comme le reste de son équipe, il demeure très déçu de l’issue de la saison dernière pour San Antonio et de la défaite en play-offs contre les Clippers et attend avec une impatience non dissimulée une revanche en Avril prochain.

La passe décisive de Boris pour Aldridge contre les Pacers :

Les stats : 10pts, 11reb et 11ast

Les chiffres de l’énorme performance de Nico Batum contre Miami le 9 décembre dernier. C’est le cinquième triple-double en carrière pour Batman, et le premier sous les couleurs des Hornets. Depuis le début de saison dans sa nouvelle équipe, Batum a de nouvelles responsabilités et affiche ses meilleures stats en carrière avec 16.1pts, 6.5reb et 4.7ast. De quoi obtenir les louanges de son coach Steve Clifford et de ses coéquipiers, notamment pour son QI basket très élevé et son altruisme. Toutefois, il va devoir se montrer encore plus régulier s’il veut être convié dès cette année au match des étoiles le 14 février prochain.

Ses highlights lors de son triple-double :

Fournier n’y arrive plus

Après un début de saison tonitruant, Evan a connu une vraie baisse de régime durant le mois de décembre. Sur cette période, il tourne seulement à 9.8pts à 40% au tir alors qu’il était à plus de 17pts et 46% au tir en moyenne en Novembre. Toujours positionné au poste 2, son adresse est en chute libre et Fournier semble en plein doute. Toutefois, son équipe réalise une très bonne saison avec 16 victoires pour 12 défaites et Evan est toujours capable de réaliser de gros matchs, comme la nuit dernière sur le parquet des Knicks. En espérant que ce match puisse le sortir de sa série de mauvaises performances.

Les bonnes surprises Lauvergne et Mahinmi

Enfin de retour en forme après une blessure au dos très handicapante, Lauvergne tire son épingle du jeu au sein de l’effectif des Nuggets. Une place de titulaire à chaque match, déjà 3 doubles-doubles cette saison, Joffrey confirme qu’il a le talent pour jouer en NBA et au plus haut niveau (comme lors du dernier Euro). Mais son manque de régularité au tir l’empêche de passer un cap, sans parler du coaching et du manque d’organisation de Denver, Lauvergne ne passant au final que 17min sur le parquet. A lui de prouver sa valeur dans une équipe qui reste très chaotique au fil des ans…

Son double-double contre Houston :

Qui aurait pu penser du côté d’Indiana que Ian Mahinmi allait se montrer aussi indispensable aux Pacers ? 8pts et 7.2 reb en moyenne, ses meilleurs chiffres en carrière, une belle régularité et quelques matchs  en double-double, de quoi gagner une nouvelle notoriété en NBA et aider Indiana à aller en Play-offs. Même s’il doit encore progresser au lancer franc, c’est une belle revanche pour lui qui était considéré comme l’un des pires titulaires NBA en début de saison.

Ses 18pts contre Miami :

Ajinça et Séraphin, les interrogations

Rien ne change pour Alexis Ajinça. Après plusieurs bons matchs avec une place dans le 5 pendant l’absence de Ryan Anderson, Alexis est retourné sur le banc et enchaîne les matchs où il ne quitte pas son survêtement. Les Pelicans étant en grande difficulté, on peut espérer que le coach Alvin Gentry soit remplacé par un coach ayant Ajinça dans ses plans.

De même, Kevin Seraphin va devoir s’accrocher cette saison. Alors qu’il semblait avoir gagné sa place dans la rotation début décembre après plusieurs performances très intéressantes, il se morfond de nouveau au bout du banc des Knicks et n’a plus sa chance. Inquiétant pour le français qui n’attend plus que d’exploser et montrer qu’il est un pivot de talent.

Gobert  blessé, Inglis chauffeur de banc

A l’infirmerie depuis le 4 Décembre pour une entorse du genou, Rudy Gobert reste très optimiste sur son retour et toujours très ambitieux, visant le All-Star Game et le titre de meilleur défenseur de l’année dès cette saison si possible.
Damien Inglis a quant à lui été rappelé dans l’effectif des Bucks, après une petite pige en D-League. Toutefois, il n’est rentré que 2min depuis son retour…et continue donc de garder bien chaude sa place sur le banc.

Auteur : Pierre

Membre de Dunkhebdo depuis août 2015. Intervenant dans les podcasts et hôte du Up&Thunder. Fan du Thunder et de la seule vraie star que notre franchise ait eu dans ses rangs, Russell Westbrook. Cœur brisé en juillet 2019.