The French Time #2

The French Time #2

Toutes les deux semaines, retrouvez le bilan des performances de nos français.

Nicolas Batum au sommet

On attendait tous de voir quelles seraient les performances de Nico dans sa nouvelle équipe des Hornets, au sein de laquelle il se doit d’avoir un vrai rôle de leader. Mais après un début de saison et un mois d’octobre en demi-teinte, avec en moyenne 11.5pts, 8.5reb, 3.55ast, 5 pertes de balles et un pourcentage au tir assez faible (40,9% à 2pts et 30% à 3pts), tout le monde commençait de s’impatienter. Puis, à l’image de son équipe, il est enfin monté en puissance et signe match après match de très bonnes performances. Désormais 2ème meilleur scoreur des Hornets (derrière Kemba Walker), Nico s’est maintenant parfaitement adapté à Charlotte et semble en pleine forme et confiance. Pour cause, un mois de Novembre jusqu’à présent presque parfait où quasiment toutes ses stats ont augmenté. En moyenne, 17.8pts, 5.6reb, 3.9ast, 2.5 pertes de balles, 44.7% à 2pts et 44.6% à 3pts. De plus, probablement revanchard, il réalise son meilleur match le 15 Novembre contre son ancienne équipe de Portland, avec 33pts, 5reb et 6ast…. performance entraînant sa nomination en tant que joueur de la semaine. Batum est lancé, et semble cette fois prêt à atteindre son objectif de devenir un jour All-Star.

Ses highlights contre Portland :

Fournier enchaine, Parker se réveille

Que dire d’Evan Fournier sur ce début de saison à part qu’il joue à un niveau exceptionnel ? Toujours régulier au scoring, il n’est descendu sous les 15pts que 3 matchs sur 14. C’est la menace offensive numéro un de son équipe, avec 18.8pts par match, et notamment une très bonne adresse à 3pts (39.8% avec 6 tirs tentés par match). De plus, si on peut parfois lui reprocher son énorme confiance en lui, c’est clairement un plus pour lui en fin de match, où il s’avère être ultra-clutch.

Ses 26 pts et le tir de la gagne contre Minnesota :

Sur les quatorze premiers matchs de la saison, les Spurs sont une des équipes les plus en forme, avec un très bon bilan de 11 victoires pour 3 défaites. Et si cette année les clés sont désormais dans les mains de Kawhi Leonard, Parker reste décisif. Si il semblait déjà très en jambes sur les premiers matchs, il est en train de monter en puissance et il sait prendre le jeu à son compte quand son équipe en a besoin. Pendant la dernière semaine, on a pu revoir le Tony d’il y a 2-3 ans, capable de tourner à environ 20pts et 8ast par match, et notre français a pu montrer qu’il n’était pas fini… et que les Spurs sont peut-être le principal concurrent des Warriors à l’Ouest.

Sa grosse performance contre Denver, 25pts et 9ast :

La stat : 2.5

La famélique moyenne de points de Joakim Noah après 11 matchs. Si Joakim n’a jamais été un très grand attaquant, il a tout de même été capable de marquer une douzaine de points par match. Mais dans son nouveau rôle de remplaçant, il n’est définitivement devenu qu’un énergizer en défense, capable d’apporter du rebond. Mais ses performances, avec en moyenne 20.5min pour 8.4reb et une quasi-inexistence en attaque, restent très en deçà du niveau All-Star qu’il avait auparavant… Le début du déclin ?

Diaw, Gobert, Mahinmi, des performances mitigées

Boris Diaw est surement l’un des joueurs les plus talentueux que l’on peut trouver parmi les remplaçants de toutes les équipes NBA. Mais malgré cela, son parfois trop grand altruisme et son indolence l’empêche de réaliser des matchs statistiques exceptionnelles. Et depuis le mois de Novembre, Babac est nettement pas à son niveau. Seulement 4.7pts, 3.1reb et 2.8ast par match en sortie de banc… Il a encore la confiance de Gregg Popovich pour l’instant, mais on aimerait tellement voir Boris toujours jouer avec agressivité et engagement…

Après un début de saison tonitruant en défense, Rudy Gobert a dû louper 2 matchs pour une légère blessure à la cheville. Depuis son retour, il semble beaucoup moins imposant et décisif en tant que protecteur de la raquette du Jazz (de 13.3 reb en octobre à 9.5 en novembre, et de 4.3contres à 2.1) et peine à offrir des solutions en attaque… On attend mieux de lui après son énorme Euro cet été.

L’énorme dunk de Rudy contre OKC :

http://dai.ly/x3f9qxl

Dans son nouveau rôle de titulaire, Ian Mahinmi montre cette saison qu’il peut être un bon joueur NBA. Toutefois, malgré des moyennes (6.7pts et 6.3reb par match) tout à fait correct, il semble pouvoir encore faire mieux et être capable d’enchainer les doubles – doubles. A lui de continuer sur sa lancée.

Les autres français en manque de temps de jeu

Dans une équipe des Pelicans encore en difficulté, le rôle d’Alexis Ajinça reste un vrai mystère. Parfois titulaire, profitant des blessures de ses coéquipiers, parfois remplaçant ou même ne rentrant pas sur le terrain, son nouveau coach ne semble clairement pas lui accorder une pleine confiance. Et ce sont les prestations du frenchy qui en pâtissent avec seulement 5.0pts et 3.9reb en 12min…

Kevin Séraphin se trouve dans une configuration semblable à celle d’Ajinça. Etonnamment, New York réalise un plutôt bon début de saison et ce n’est pas grâce à lui. Malgré deux excellentes performances pendant lesquelles il s’est aussi fait remarquer pour sa coupe de cheveux en hommage aux attentats, il n’entre pas dans les plans de Derek Fischer et peine à trouver sa place. La saison s’annonce peut-être longue pour les 2 intérieurs.

Pourtant, Seraphin est capable de ça …

De son côté, Joffrey Lauvergne n’est toujours pas revenu de blessure. Et celle-ci s’annonce très handicapante pour la suite de sa saison ne lui permettant pas de gagner du temps de jeu à Denver.
Enfin, Damien Inglis, pas utilisé par Jason Kidd à Milwaukee, a été envoyé en D-League…