Test de Pro Baskeball Manager 2016

Pro BasketBall Manager 2016 est sortit en ce début d’année, la rédaction de Dunkhebdo a pu tester ce nouvel opus qui est disponible sur Steam et d’autres plate formes digitales. Piloté par le studio Umix en collaboration avec Cyanide, Pro Basketball Manager 2016 est un jeu de simulation et de gestion d’une équipe de basket professionnelle. Comme dans Football Manager il est ici question de prendre en main une équipe professionnelle et gérer les aspects sportifs, tactiques et même financiers de l’organisation. L’objectif sera de réussir à faire gagner votre équipe tout en contentant vos dirigeants et les fans.

Une simulation au réalisme très poussé

Tout d’abord PBM 2016 peut se reposer sur une base de données absolument énorme. Plus de 1000 équipes jouables, 70 compétitions masculines et féminines, et dispersés sur tout les continents avec leurs règles particulières sont disponibles. Vous pouvez prendre la tête d’une franchise NBA, d’une université américaine, ou de tout autre club, avec la possibilité de prendre la tête d’une sélection en plus en parrallèle.

Un maximum des problématiques managériales sont fidèlement représentées, les 3 menus de gestion (manager, club et monde) permettent une navigation simple et facile. L’ajout de la page « joueur » (qui liste votre effectif) est une excellente correction par rapport à l’oubli de la version de l’année passée.

Autre nouveauté appréciable, c’est l’ajout d’une petite représentation graphique pour chaque joueur de la base de données. A défaut d’une photo, l’effort est graphiquement sommaire mais très appréciable. Si le jeu ne dispose pas des licences officielles des équipes ou compétitions, un immense travail a été fait dans la base de données permettant de consulter les palmarès des clubs, compétitions, stats en carrière des joueurs ou encore draft passées ou a venir. Pour la NBA, les noms des joueurs sont légèrement modifiés, mais cela n’apporte pas d’immense gène. En revanche les logos fictifs sont trop peu nombreux et semblent se répéter souvent. La base de données est entièrement modifiable grâce à l’éditeur intégré, quelques heures et de la motivation seront nécessaires si vous voulez rendre l’expérience plus réaliste encore.

La gestion hors parquets est primordial pour vous mener a la victoire

C’est en effet depuis cette page que la majorité des indicateurs de votre effectif seront indiqués (caractéristiques, postes, états de forme, le moral, les contrats …). La gestion de l’effectif se base sur les deux outils ultra complets que sont la mise en place et créations de systèmes d’attaque, et programmation des entrainements. Les affinités entre les joueurs seront également susceptibles d’être variables, de nombreuses interactions vis-à-vis de leur statut, temps de jeu ou rôle peuvent être modifiées. Ne comptez pas trop sur votre assistant(e) pour tout gérer à votre place ! La forme et la fraîcheur de vos joueurs ne sont pas pris en compte dans ses choix, à vous d’être réactif sous peine de laisser un joueur revenir de blessure jouer 35 minutes et se rechuter en cas de négligence.

Le recrutement et la page de proposition des contrats sera une étape primordiale dans la construction de votre équipe. L’intérêt du joueur ciblé sera variable en fonction de vos cibles de recrutement. Le système de notation des joueurs est très bien fourni, mais rapidement vous préférerez les notes sur 100 plutôt que les notes sur 20 au lancement du jeu.

Petit bémol, l’absence de relation avec la presse, ou de petits événements « imprévus » qui font partit du management qui n’apparaissent pas dans votre boit d’e-mail qui centralise vos infos jour par jour. A ce titre la simulation a gagnée en rapidité ce qui est un énorme plus en fluidité et plaisir.

A vous également de donner un cap sportif a votre club en gérant les aspects sportifs et financiers de l’organisation. La gestion de votre salle, du prix des marchandises et même la qualité de vos cheerleaders peut être modifié. Au début de votre contrat, les dirigeants vous donneront des objectifs clairs, et les deux indicateurs de popularité (dirigeants et supporters) seront les baromètres essentiels de vos actions.

La gestion du cœur du jeu, les matchs !

La gestion en dehors des matchs est la partie la plus importante, mais les simulations de matchs comportent des spécificités très intéressantes. En effet, si la simulation fait gagner du temps, l’adrénaline du money time d’un match serré testera votre réactivité en tant que coach. Gestion des temps morts, des systèmes, des fautes et vous serez directement l’acteur des rebondissements les plus fous que peuvent réserver un match de basket. La simulation retranscrit très bien le suspens et les aléas d’un véritable match (lead qui s’effondre, joueur qui prend feu etc …). A vous d’avoir les bons mots pour garder vos joueurs motivés durant les temps morts. Vous pouvez également simuler par quart temps ou par mi temps en laissant la gestion a votre staff pour surveiller votre équipe au plus près.

On notera quelques petits défauts tout de même, certaines actions peu crédibles, comme la passe en retrait alors que le joueur est seul sous le cercle, ou très souvent un lay up manqué dans une contre attaque en solo, l’absence d’aléas comme les fautes techniques, ou encore la latence entre le moment ou les temps morts ou systèmes sont appelés et leur réalisation. Je n’ai pas pu tester le moteur 3D de visualisation des actions, mais nuls doutes qu’il sera beaucoup plus clair que la 2D dans la compréhension des actions.

Au final, le réalisme est le point fort de Pro Basketball manager 2016, les aspects managériaux sont bien représentés et les maitriser pour arriver au succès est un défi qui passionnera tout les amoureux de basket désireux de tenter leur chance en tant que GM.

Pro Basketball Manager est disponible sur Steam ici : http://store.steampowered.com/app/347060/?l=french

Pour plus d’informations : http://www.pro-basketball-manager.com/