[Prospect de la semaine] Tyler Ulis


Chaque mercredi, Dunkhebdo vous propose une fiche de présentation présentant les forces et faiblesses d’un des meilleurs joueurs NCAA en prévision de la future draft.

Fiche présentation Tyler Ulis:

Poste: Meneur

Taille: 1.75m

Poids : 73 kilos

Date de naissance : 5 janvier 1996 (20 ans)

Université: Kentucky

Présentation:

Oubliez Buddy Hield. Le prospect qui a le plus profité de la March Madness c’est bien Tyler Ulis. Le meneur de poche de Kentucky, annoncé au deuxième tour de la draft il y a quelques mois, pourrait bien être le deuxième meilleur joueur de la draft à son poste.

Sa taille. Le point faible de Tyler Ulis est évident et saute aux yeux dès qu’on l’observe sur un terrain. Il ne mesure qu’un petit mètre 75. Un lilliputien dans un monde de géant. A son entrée en NBA, il sera le deuxième plus petit joueur du championnat avec Isaiah Thomas. Exister en NBA avec une si petite taille est chose difficile. Le meneur des Celtics en est la preuve, quand on n’a pas la chance de mesurer 2 mètres, il faut exceller ailleurs et c’est le cas de Tyler Ullis. Physiquement, il est très vif et rapide. Si sa petite taille le désavantage dans la majorité des cas, elle lui permet néanmoins de se glisser dans les petits espaces. Mieux encore, c’est un joueur qui n’hésite pas à aller au contact et à s’imposer sur le terrain.

Offensivement, Tyler Ulis est quelques fois comparé à Chris Paul. Si comparer un prospect à un des meilleurs meneurs de la décennie est exagéré, le parallèle a du sens. Comme le meneur des Clippers, Ulis est un général sur le terrain. John Calipari lui a confié la mission de mener le jeu de son équipe, débordant de joueurs superstars, et il a parfaitement tenu ce rôle. Ulis est un maestro en attaque qui sait quand il doit accélérer le jeu ou poser un système. Pendant les derniers matches de la saison de Kentucky, il s’est affirmé comme le leader de son équipe. Sa qualité de passe est fantastique. C’est un vrai danger sur pick and roll. En terme de pur meneur de jeu, celui qui doit diriger le jeu de son équipe en attaque, c’est sans aucun doute le meilleur meneur de cette draft. Par ailleurs, son faible nombre de balles perdues (un peu plus de deux par matches) prouve que c’est un joueur qui prend soin du ballon.  Au niveau du scoring, Ulis est aussi capable de faire mal aux défenses (17.3 points de moyenne cette saison). C’est un très bon shooteur extérieur mais qui peine à finir dans la raquette à cause de sa taille. Comme Chris Paul, c’est vraiment un meneur qui a la volonté de passer avant de scorer mais qui peut très bien inscrire des points. La capacité d’Ulis à se défaire des défenseurs est en cela surprenante.  Sa vivacité lui permet de se sortir de situation compliquée. En NBA, il ne sera pas un gros scoreur mais plus un joueur capable d’apporter son quotat régulier de points.

Défensivement, Ulis est avant tout agressif. Encore une fois sa petite taille le désavantage, car elle permet aux adversaires de regarder au dessus de sa tête et donc de voir comment l’attaque se met en place. Il essaye de compenser par l’agressivité. Une autre question qui va entourer la transition d’Ulis vers la NBA sera sa capacité à défendre sur les meneurs athlétiques. Malgré son agressivité et sa vivacité, son déficit physique sera considérable et lui posera forcément problème. Si l’on considère le nombre très élevé de meneurs athlétiques les questions sont légitimes. Côté plus positif, Ulis est un bon intercepteur, il sait anticiper les lignes de passes et peut se jeter sur les ballons. En homme à homme, si l’on excepte son déficit physique, c’est un joueur moyen capable de tenir son vis-à-vis sans pourtant autant baisser vraiment sa réussite.

Notre avis

Dans toute l’Histoire de la NBA, seulement 23 joueurs de moins 1m75 ont foulé les terrains. Pire, seulement dix d’entre eux ont joué plus de cent matches. Les chances sont clairement contre Ulis. Mais si un joueur de petite taille doit s’imposer en NBA, ça sera surement lui. Il a toutes les qualités pour réussir la transition (intelligence de jeu, shoot, leadership). Son déficit semble le promettre à la la deuxième moitié du premier tour de la draft, pour assurer un rôle de meneur backup.


Auteur : Benjamin Ringuet

Créateur de Dunkhebdo en août 2012. Architecte de notre podcast éponyme, auteur de la plupart du contenu draft et bien plus encore. Ne supporte aucune équipe et déteste probablement la tienne. Allergique aux nostalgiques de l'âge d'or de la ligue. Pape du small ball. «Patron relou mais grave kiffant» selon un des rédacteurs.

Une réflexion sur « [Prospect de la semaine] Tyler Ulis »

Les commentaires sont fermés.