[Prospect de la semaine] Melo Trimble

Chaque mercredi, Dunkhebdo vous propose une fiche de présentation présentant les forces et faiblesses d’un des meilleurs joueurs NCAA en prévision de la future draft.

Fiche présentation Melo Trimble:

Poste : Meneur

Taille: 1.91m

Poids : 84 kilos

Date de naissance : 2 Février 1984 (20 ans)

Université: Maryland

Présentation:

« Gros, lent, mauvais en défense et un leader atroce« . Ces mots ce sont ceux de Melo Trimble pour se décrire la saison dernière. Loin du cliché du prospect qui se pense le meilleur, Trimble est humble et conscient de ces défauts quitte à être trop dur avec sa personne. 

Avec ses 1m91 et 84 kilos, le meneur de Maryland a les mensurations parfaites pour un meneur. Globalement athlétiquement, malgré un premier pas très rapide, c’est n’est pas un prospect aérien. C’est un meneur plus mental dans la lignée d’un Tyus Jones. Son manque relatif de qualités athlétiques s’est illustré au cours de la saison dernière quand, devant l’enchaînement des matches, il a semblé émoussé. L’enchaînement des rencontres au niveau NBA étant beaucoup plus exigeant qu’au niveau universitaire, la réserve est de mise. 

Si le meneur va attirer les franchises NBA ce n’est pas pour son côté athlétique mais plutôt pour sa faculté d’être un chef d’orchestre en attaque. Contrairement à la majorité des prospects meneurs, Melo Trimble est un vrai pur passeur qui veut faire briller ses coéquipiers et pas seulement remplir sa colonne « passes décisives ». Ses statistiques aux passes décisives ne traduisent pas ce désir de faire briller. Son très grand Q.I basket en fait un des meneurs les plus dangereux du pays en attaque. Petit plus: c’est un des passeurs les plus spectaculaires du pays.

Avec plus de 41% de réussite derrière l’arc durant sa saison freshman, c’est un excellent shooteur capable de sanctionner des défenses trop laxitstes. Le défaut de Melo Trimble en attaque c’est ses turnovers. Il perd beaucoup de ballons en voulant trop en faire en attaque, comme beaucoup de jeunes meneurs. Or, c’est la qualité que les coaches NBA recherchent souvent chez les jeunes pousses: l’application avec le ballon. 

En défense, Melo Trimble est moins à son avantage. Si son manque de qualités athlétiques ne l’aident pas, son manque d’implication est impardonnable. A l’image de beaucoup de stars universitaires vitales en leur équipe en attaque, il a fait le choix de s’investir le minimum en défense. Le minimum étant presque flatteur quand à son investissement. On retrouve ainsi une partie de l’auto critique de Melo Trimble qui ne se considérer trop feignant en défense. D’où ma grande question: pourquoi, conscient de son manque d’investissement, Melo Trimble continue à montrer une volonté en défense proche du néant ? Les philosophes vont pouvoir réfléchir à une autre question métaphysique.

Notre avis

Melo Trimble a le profil du joueur qui est déjà un meilleur joueur universitaire qu’il ne sera jamais un joueur NBA. L’Histoire récente de la draft a montré que les meneurs comme Trimble (passeur, pas athlétique et moyen en défense) ont échoué à réussir la transition vers le niveau supérieur. C’est de cas de propsects comme Tyler Ennis ou Tyus Jones. Si Melo Trimble à l’avantage d’être un bien meilleur shooteur que ces deux aînés, son avenir semble néanmoins le destiner à une place au bout du banc d’une équipe NBA.

2 Comments

  • Retired_B_Roy7_971

    Le quatuor Stone-Sulaimon-Trimble-Layman peut vraiment faire mal cette année!
    Pour la nba, Layman semble être le plus à même de percer à l'étage supérieur grâce à ses qualités physiques et une belle mécanique au shoot pour les autres ça risque d'être assez dur!

  • AlanG

    Je te trouve assez dur quand même avec Melo, mais c'est vrai que ces dernières années on assiste à de très bons attaquants NCAA qui ne trouvent pas leurs places dans les rotations NBA (je pense à Terry Rozier du côté des C's, à Delon Wright aux Raptors, à Joseph Young des Pacers).
    Trimble perd pas mal de ballons mais il crée beaucoup comme tu le dis, après sa mécanique de shoot est très bonne et pourrait le faire survivre dans la NBA actuelle.
    Dans tous les cas son duo avec Sulaimon est vraiment intéressant.

Comments are closed.