[Prospect de la semaine] Demetrius Jackson

Chaque mercredi, Dunkhebdo vous propose une fiche de présentation présentant les forces et faiblesses d’un des meilleurs joueurs NCAA en prévision de la future draft.

Fiche présentation Demetrius Jackson:

Poste : Meneur

Taille: 1.85m

Poids : 88 kilos

Date de naissance : 7 Septembre 1994 (21 ans)

Université: Notre Dame

Présentation:

La saison NCAA commence à livrer ses premiers enseignements et donc, les premières tendances pour la draft. Quand il s’agit de déterminer qui est le meilleur meneur de la classe, le débat se porte rapidement sur deux joueurs: le freshman de Kentucky Jamal Murray et le junior de Providence Kris Dunn. A trop concentrer le débat sur ces deux jeunes hommes, on oublie DeMetrius Jackson, meneur de Notre Dame, qui peut légitimement entrer dans la conversation.

La comparaison entre un prospect et un joueur NBA est rarement concluante, mais elle a le mérite de parler aux yeux des fans NBA profanes qui ne suivent pas intensivement le championnat universitaire. Cependant, dans certains cas, la comparaison est pertinente comme c’est la cas ici. Ainsi, Demetrius Jackson peut facilement être rapproche à Eric Bledsoe (Phoenix Suns). Comme l’ancien joueur de Kentucky, Jackson est un véritable monstre athlétique. Les deux hommes ont le simple défaut d’être un peu petit (1m85) pour le poste de meneur. Un défaut rapidement effacé par Jackson qui allie explosivité, puissance, rapidité et une longue envergure (1m96). Physiquement, dans cette farandole de qualité, celle qu’il convient de retenir c’est sa vitesse après la premier pas. Jackson a la capacité d’effacer son adversaire sur les deux premiers pas. Cette capacité fait de lui un très fort joueur en isolation. Plus encore quand on est un bon shooteur et c’est bien sûr le cas de Jackson. Il suffit de voir les pourcentages aux shoots du joueur de Notre Dame.

Une grosse réussite à l’extérieur et dans la peinture. Jackson a l’intelligence de prendre des shoots qui rapportent et à haut pourcentage. A noter que les 62% de réussite dans la raquette font de lui un très bon finisseur dans la raquette.

Malgré ses qualités offensives, il ne faut pas prendre le meneur de Notre Dame pour un incendiaire en attaque. Il ne tourne qu’à 17.8 points de moyenne cette saison avec des pourcentages aux shoots excellents. Avec ses 55.5% de réussite, il se place à la huitième place de la conférence ACC, une vraie performance pour un extérieur. Bon scoreur, le fighting irish est aussi un meneur capable de diriger son attaque. Toujours à l’image de Bledsoe, ce n’est pas un vrai général en attaque mais il est capable d’être un faux-meneur. Par cela il faut comprendre, un joueur qui évolue au poste de meneur mais qui n’a pas les caractéristiques de meneur classique. Heureusement, c’est le cas de beaucoup meneurs actuels.

En défense, Jackson est un très fort joueur sur l’homme  qui doit encore apprendre la défense d’équipe et à communiquer avec ses coéquipiers. Heureusement pour lui (encore), la défense sur l’homme est plus importante que la défense collective en NBA.

Des deux côtés du terrain, Jackson doit surtout apprendre à jouer en contrôle. Malgré ses trois années d’expérience, trois années où il a majoritairement joué un rôle de lieutenant, il perd encore trop souvent le contrôle. Des mauvais choix en attaque et des décisions défensives douteuses, comme forcer une interception, rendent son jeu brouillon.

Notre Avis

La non-médiatisation de Demtrius Jackson est un des grands mystère de ce début de saison. Il a le niveau pour être dans la conversation du meilleur meneur de la draft mais ne dispose d’une hype comparable à Murray ou Dunn.

Compte tenu de la densité folle au poste de meneur, Jackson peut espérer être drafté en milieu de premier tour pour un poste de backup.

2 Comments

  • AlanG

    J'adore ce joueur, il a pris le flambeau de Jerian Grant et il fait beaucoup de belles choses…
    Mais bon si c'est pour le drafter le mettre au bout du banc, ca serait decevant, il a de réelles capacités

Comments are closed.