[Prospect de la semaine] Damian Jones

Chaque mercredi, Dunkhebdo vous propose une fiche de présentation présentant les forces et faiblesses d’un des meilleurs joueurs NCAA en prévision de la future draft.

Fiche présentation Damian Jones:

Poste : Pivot

Taille: 2.13 mètres

Poids : 112 kilos

Date de naissance : 30 Juin 1995 (20 ans)

Lieu de naissance: Baton Rouge

Université: Vanderbilt

Présentation:

Il y a quelques semaines, Damian Jones a défrayé la chronique en annonçant sa candidature à la prochaine draft. Si cette annonce évite aux fans des Commodores d’espérer voir leur protégé rester un an de plus, elle met automatiquement plus de pression sur Jones. Ses performances seront scrutées dès le début de la saison. A l’entame de cette dernière année universitaire, que vaut le pivot de 20 ans ? 

Nouvelle semaine et nouveau seven footer. Ça peut paraître redondant car c’est souvent le cas avec les pivots présentés ici, tant qu’il en devient bon de rappeler que mesurer 2m13 est rarissime. D’après des chercheurs, le nombre d’adultes (entre 20 et 40 ans) aux Etats-Unis mesurant 7 pieds est de 70. David Esptien avait donc estimé à 17% la chance de jouer en NBA quand on mesure plus de 7 pieds. Vous comprenez pourquoi on parle souvent de ces hommes et pourquoi ils sont tant recherchés. Damian Jones, contrairement à beaucoup de jeunes pivots qui arrivent en NBA, est solide physiquement. Ses plus de 110 kilos sur la balance le prouve. Bien qu’il soit mobile et capable de jouer dans les airs, c’est surtout un joueur au sol. Un intérieur à «l’ancienne» diront certains mais qui reste néanmoins largement assez athlétique pour la NBA actuelle (son envergure a été mesurée à presque 2m20).

Offensivement, Jones tourne au dessus des 10 points de moyenne avec le meilleure pourcentage aux shoots de sa conférence (la SEC). C’est le résultat direct de la sélection de shoot de Jones. Il marque ses points grâce à des dunks et quelques moves dos au poste. Au fil de la saison dernière, il a de plus en plus montré la volonté de s’imposer dos au panier. Malheureusement, les fondamentaux ne sont pas là et ces actions se finissent en turnover ou shoot ratés. Cependant, quand il est en mouvement, ses capacités athlétiques s’expriment et il est très difficile à arrêter. Bref, en attaque il est encore très brut mais il peut marquer de temps en temps quand il est mit dans la bonne situation.

De l’autre côté du terrain, défensivement, il est nettement plus intéressant. Durant ces premières années dans la grande ligue, le natif de Louisiane sera sûrement plus reconnu pour son apport défensif. Il protège très bien son panier (deux fois dans le top 10 des contreurs de sa conférence sur une saison) grâce à ses qualités athlétiques. Il peut cumuler les contres et les interceptions. Son faible IQ basket l’empêche encore de devenir une vraie référence de ce côté du terrain. C’est le problème classique des jeunes intérieurs : Il mord trop souvent aux feintes.

Qualité athlétique, jeu offensif au stade embryonnaire mais encouragent, bon défenseur ainsi que rebondeur, Jones a tout pour plaire. Presque. Le gros point noir du jeu du jeune pivot c’est son immense feignantise. Il n’est jamais à fond. Pire, on peut le voire traîner du pied sur beaucoup d’actions. Dans l’imaginaire des dirigeants NBA où la dépense de soi et la maximisation de son potentiel est adorée, son attitude pourrait lui coûter cher.

Notre avis

Avec une meilleur attitude sur le terrain, on parlerait sans aucun doute de Jones comme d’un joueur du top 10. Il réunit beaucoup de qualités et ses quelques défauts (jeu en attaque, QI basket, anticipation en défense) sont tous corrigeables. Quant à son attitude, c’est au jugement de chacun. Beaucoup disent que ce n’est pas corrigeable…


Auteur : Benjamin Ringuet

Créateur de Dunkhebdo en août 2012. Architecte de notre podcast éponyme, auteur de la plupart du contenu draft et bien plus encore. Ne supporte aucune équipe et déteste probablement la tienne. Allergique aux nostalgiques de l'âge d'or de la ligue. Pape du small ball. «Patron relou mais grave kiffant» selon un des rédacteurs.

Une réflexion sur « [Prospect de la semaine] Damian Jones »

  1. Bon potentiel, il me rappelle un peu Tristan Thompson en plus grand!
    Il bouge bien, défend bien le P n R au niveau universitaire, il a du potentiel mais n'est pas assez sûre pour être drafté très haut!
    Ce sera plutôt 2ème moitié de 1er tour pour lui à mon avis!

Les commentaires sont fermés.