[Power Ranking Conférence Ouest]: Episode 5

Toutes les 4 semaines le Mercredi, Dunkhebdo vous propose un power ranking des équipes de la conférence Ouest. Celui-ci, sous forme de classement des 15 équipes de la conférence Ouest, est un reflet de la forme des équipes depuis le dernier épisode de ce power ranking. Il est donc basé sur la forme des équipes, le classement et bilan, l’attaque, ou encore la défense (lorsque nous parlons de classement en défense ou attaque, nous parlons de classement dans la conférence ouest, sur 15 équipes donc, sauf précisions). Entre parenthèses, le nombre de places gagnées ou perdues.

1) San Antonio Spurs: 50 victoires et 20 défaites (+1)

Leader de la Nba au bilan général et de la  Southwest division  (la plus relevé de la ligue avec 4 équipes sur 5 à près de 60% de victoires), les Spurs réalisent ENCORE une saison dont il ont le secret. Véritable exemple de régularité lors de ces dernières années cette saison n’échappe pas à la règle malgré des blessures de joueurs cadres à répétition cette saison. Les homme de coach pop restent sur 10 victoires consécutives et rien ne semble pouvoir les arrêter vu la facilité avec laquelle ils se défont de leurs adversaires ( près de 14 pts  d’écart en moyenne/match sur la série)

2) Los Angeles Clippers: 48 victoires et 21 défaites (+2)

En tête de la Pacific division et champion en titre de cette dernière, les hommes de Doc Rivers sont biens partis pour réaliser le doublé cette saison. A la tête de la meilleure série en cours avec 11 victoires consécutives avant d’être stoppée par Denver, les coéquipiers de Blake Griffin n’ont jamais semblé aussi fort depuis l’arrivée du général Chris Paul. Patte Rivers, évolution naturelle des joueurs et choix judicieux du GM, les Clippers sont l’équipe de Los Angeles la mieux armée pour gagner le titre et seront attendus en play-offs.

3) Oklahoma City Thunder: 49 victoires et 18 défaites (-2)

En tête lors de notre dernier pointage, le Thunder connaît en ce moment une légère baisse de forme. Avec 6 victoires et 6 défaites depuis le all star break, la défense globale du Thunder souffre puisqu’elle a encaissée en moyenne 115 points lors de ces défaites. Russell Wesbrook est pointé du doigt mais ce sont surtout les absences de Thabo Sefolosha et Kendrick Perkins qui plombent l’équilibre de l’équipe. Avec un calendrier plutôt clément pour cette fin de saison les pensionnaires de la Chesapeake Energy Arena devraient sécuriser un bon spot en post season et permettre au coach Brooks de trouver les bons ajustements pour retourner en finale dans le sillage d’un Kevin Durant favori pour le MVP.

4) Houston Rockets: 45 victoires et 22 défaites (-1)

Pour leur première saison en duo, James Harden et Dwight Howard réalisent des choses plus que prometteuses pour l’avenir. Bien épaulés par Patrick Beverley, Chandler Parsons et le sophomore Terrence Jones dans le 5, Houston est bel et bien un contender en cette fin de saison. Equipe en forme du mois de février  et de début Mars les hommes de coach Mc Hale n’ont subit que 5 défaites depuis le All Star Break. Celles ci concédés face à des équipes actuellement qualifiés en play-offs ( Golden State, Los Angeles Clippers, OKC Tunder, Chicago Bulls et Miami Heat) montrent que l’équipe manque peut-être un peu de vécu, elle qui vient d’égaler son bilan de victoire de l’an passé alors qu’il lui reste encore 15 matches à disputer.

5) Golden State Warriors: 42 victoires et 26 défaites (+3)

Un temps déception puis de plus en plus confirmation, les Warriors sont l’une des équipes les plus “sympathiques” de la ligue cette saison. Effet coach ou baby face, la franchise de la baie d’Okland a clairement accéléré depuis le All star Break. Avec 4 défaites ( Bulls, Raptors, Clippers Cavaliers)  en 15 matchs depuis le match des étoiles les coéquipiers de Stephen Curry ont enchaîné de belles performances lors de leur road trip à l’Est. Souvent mis en lumière pour son backcourt de feu et son attaque flamboyante, les hommes de coach Jackson sont l’une des meilleures équipe défensive de la ligue (3ème au Def.Rating) et compte un sérieux prétendant au DPOY avec Andrew Bogut. Nul doute qu’ils poseront des problêmes à leurs prochains opposants en play-offs si tout le monde arrive en bonne santé.

6) Portland Trailblazers: 43 victoires et 24 défaites (-1)

Après avoir démarré sur les chapeaux de roues ( 11 victoires consécutives), les trailblazers sont plus à la peine en cette fin de saison. Lamarcus Aldridge longtemps cité dans la course au MVP se fait distancer du top 5. Bon face aux équipes moyennes, les Oregonmen on perdu tout leurs match face aux équipes Play-offables à l’ouest ( Spurs (x2), Mavericks, Rockets, Grizzlies, Warriors) et face aux Lakers depuis notre dernier pointage. Inquiétant quant on connait l’importance psychologique de ces affrontements et au regard de leur calendrier qui leur propose un road trip de 5 matchs à l’Est, 8 match face à des équipes qualifiés en play-offs dont les 2 derniers  de la saison à domicile face aux Clippers et aux Warriors…

7) Dallas Mavericks: 41 victoires et 27 défaites (=)

Beaucoup moins médiatisés que les équipes précédemment cités cette saison, les Mavericks n’en sont pas moins impressionnants. Jamais vraiment cités dans les équipes poils à gratter, Dallas connait les clés d’un bon parcours en Play-offs, un grand Dirk et du rebond. En éffet, les Mavs ont gagné 17  matchs sur 21 lors qu’ils ont dominé le rebond. Le 5 semble équilibré et le banc (amené par un Vince Carter désoxydé) donner enfin satisfaction, d’ailleurs les Texans restent sur 5 victoires sur les 6 derniers matchs dont 3 consécutives. à suivre…

8) Memphis Grizzlies: 39 victoires et 27 défaites (+1)

Douzième à la mi décembre et longtemps embêtés par des par des problèmes de blessures, les Grizzlies se réveillent en cette fin de saison. Véritable épouvantail de la 2ème partie de tableau par son basket défensif  ils sont pourtant loins d’être assurés de jouer fin avril. En effet,avec 9 matchs sur 15 à venir face à des équipes à plus de 50% et un bilan tout juste équilibré face à elles (20-17), le chemin est encore long. Tony Allen de retour et efficace ( 10pts à 55% 4rebonds 1,7 steal en 25 minutes) fait beaucoup de bien en sortie de banc au coté du rookie du mois de février Nick Calathes. Les choses sérieuses ne font  toutefois que commencer pour les hommes du Tennesse.

9) Phoenix Suns: 38 victoires et 29 défaites (-3)

Quelle saison des Suns! on les croyait hors course pour les play-offs mais ce n’est pas du tout le cas. Eric Bledsoe est de retour dans le 5 et même si certains automatismes ne sont plus les mêmes, il apporte de l’énergie et de la densité physique à la ligne arrière de Phoenix. Malgré leur bilan tout juste équilibré (8victoires-8défaites) depuis le all star break, la franchise de l’Arizona n’a  néanmoins plus son destin en main et même si elle devrait profiter de ses 7 prochains matchs (1équipe à +50%) pour se refaire, son calendrier se corse cruellement avec des affrontements successifs face aux Clippers, Thunder, Blazers, Spurs, Mavericks et Grizzlies. Compliqués mais pas impossible pour l’une des équipes les plus séduisante de cette saison régulière en NBA.

10) Minesota Timberwolves: 33 victoires et 32 défaites (=)

Dernière équipe de l’ouest à plus de 50% de victoires, les Wolves ne devraient pas voir les play-offs cette saison. Bonne équipe du championnat, ils évoluent malheureusement pour eux dans la conférence Ouest là ou les play-offs se joue à 60% cette année. Auteur d’une fin de campagne en demi teinte à l’image de leur saison, les Wolves souffrent en l’absence de Pekovic même si le rookie Gorgui Dieng se montre intéressant. Kevin Love réalise une saison exceptionnelle à 26.5pts, 13rds 4ass, mais l’équipe ne décolle pas et le Target Center se vide (28ème affluence). Cette saison laissera sûrement des traces et nul doute qu’il y aura du changement à Minny l’été prochain.

11) Denver Nuggets: 30 victoires et 37 défaites (+1)

Après un mois de février digne des cancres de la ligue ponctué par 3 victoires en 12 matches, les Nuggets se sont bien repris avec un bilan à l’équilibre pour l’instant en Mars (5v-5d). Plus que les 5 victoires , ce sont leurs prestations contre les Clippers et le Heat  qui sont encourageantes pour la suite. Le retour de Ty Lawson est un rare bonheur cette saison dans les rocheuses qui ont été meurtri par des blessures graves. Pour sa première saison mitigée en tant que head coach Brian Shaw devra s’il est encore là tirer des conclusions et aider sa direction à trancher dans l’effectif.

12) New-Orleans Pelicans: 27 victoires et 39 défaites (-1)

Auteurs d’une pale série de 8 défaites consécutives à cheval sur Février et Mars, les Pélicans ne jouent strictement plus rien cette saison. Avec un choix de draft  protégé top 5 envoyé au Sixers pour la prochaine saison, la franchise de Louisianne devra compter sur la Free Agency pour se renforcer l’an prochain. Bien que petit marché les Pelicans disposent d’un VRP de choix en la personne d’Anthony “Unibrow” Davis qui vient de réaliser une performance exceptionnelle en cumulant 40pts et 21 rebs contre les Celtics. Nul doute que de bons joueurs voudront jouer avec lui ces prochaines années.

13) Sacramento Kings: 24 victoires et 44 défaites (+1)

Pour la première fois depuis quelques années on sait déjà que les Kings resteront à Sacramento la saison prochaine avant la fin de celle en cours. Avec cette certitude et un début de stabilité, il est temps de décoller. La greffe Rudy Gay semble avoir bien prise même si elle ne se fait pas ressentir sur le bilan de l’équipe. Avec 4 victoires sur les 10 derniers matchs les californiens, ne rencontrerons que 4  équipes ( Bucks, Knicks, Lakers, Pelicans) en dessous des 50% avant la fin de la saison…dur, dur!

14) Los Angeles Lakers:  22 victoires et 44 défaites (+1)

Dernier, lors du précédent épisode, les Lakers gagnent une place. Malgré leur défense à en faire pâlir un filet de pêcheur, les hommes de la cité des anges ont réussi à scalper le Thunder  et les Trailblazers en ce mois de Mars. Problême D’Antony, de blessure ou d’effectif, le mal est bel et bien profond et cette saison risque d’être la dernière à LA de bon nombre de joueurs du roster. En attendant la fin de saison et la draft les Lakers sont en course pour le pire record à l’Ouest.

15) Utah Jazz: 22 victoires et 46 défaites (-2)

Propriétaire d’un famélique bilan de 9 défaites en 10 matches sur le mois de Mars, l’effet Trey Burke semble être passé. Un temps cité dans la course au RoY, il semble déjà distancé par Victor Oladipo et surtout Michael Carter-Williams. Vainqueur des seuls Sixers en mars qui ne gagnent que lors des scrinnages entre-eux à l’entrainement en ce moment, Utah devra faire des choix forts en fin de saison pour redorer le blason de la franchise et lui redonner ses lettres de noblesses de l’époque Sloan.

6 Comments

  • Retired_B_Roy7_971

    Voici le 5 ème épisode du Power Ranking conférence ouest!
    N'hésitez pas à donner vos avis et à réagir!
    Bonne lecture!

  • jejevert01

    Très bon encore une fois et rien à dire sur le classement: grosse forme pour les Spurs et les Clippers, descente des Blazers, coup de mou des Suns, tout y est

  • Retired_B_Roy7_971

    Merci!
    -Les Clipps mais surtout les Spurs sont impressionnants de facilité et domine tout en ce moment.
    -Les Blazers sont en difficultées et ont même perdu LMA pour quelques temps. D'ailleurs hier soir si Session ne manque pas ses lancers, ils perdent chez eux face à Waukie dans le temps réglementaire.
    -Les Suns ne sont pas aux mieux après nous avoir fait vibrer mais kle pire est à venir. S'il se qualifient en Play-offs, ils seront lancées vu la difficulté de leur calendrier!

Comments are closed.