[Power Ranking 2015-16] Conférence Ouest: Episode 2

Rockets Logo6-Houston Rockets (16 victoires et 16 défaites) (+7)

Comptablement parlant les Rockets vont mieux. Ils ont réussi à enchainer une belle série avant noel. Malgré des hauts et des bas,ils profitent pour l’instant du train de marchandise qu’est la conférence ouest pour se replacer. A l’image d’ Harden (1er en nba aux points scorer en isolation), l’équipe adopte un style de jeu très stéréotypé.

Pourtant il y a quelques enseignements à tirer. L’association des tours jumelles (Howard-Capela) est paradoxale à l’heure où le small ball s’est emparé de la ligue et qu’aucun d’eux ne s’écarte. Avec les 2 dans le 5, les Rockets sont à 10 victoires pour 3 défaites. Un pari réussi pour Bickerstaff qui en a tant d’autres à tenter (Mc Daniels).

Memphis Grizzlies7- Memphis Grizlies (17 victoires et 16 défaites) (-2)

Toujours en ligne de mire pour être coupé, Dave Joerger continue de chercher des solutions pour ses Grizzlies.Fini le jeu axé sur le jeu dans la raquette, place au small ball. Randolph et Allen ont été sortis du 5 au profit de Barnes et Lee. Avec eux sur le banc c’est une page de l’histoire de la franchise qui se tourne.

Tout juste en positifs, les Grizzlies ne font plus peurs. Le roster manque de fraicheur et leurs jeunes sont blessés. Déjà 11 back to back joués par les Grizz qui sont de loin les 1er en nba dans cette catégorie. Pas idéal pour ce roster de vétérans, incapables de battre des adversaires a plus de 50%. Il leur faudra tenter plus pour espérer rallier les playoffs car ils n’ont aucune marge.


Sacramento Kings logo8- Sacramento Kings (12 victoires et 18 défaites) (+3)

Les kings confirment après un départ mitigé. Pas vernie par son calendrier, la franchise californienne a pris le creux de la vague et commence tout juste à surfé dessus.  Le jeu rapide prôné par Carl est en place (3ème au pace) alors même que le francise player est un pivot lourd. Etonnant? oui et non, Cousins se régale avec Rondo et assène des banderilles sur trailer à 3 pts (4 tirs à 3pts tentés en moyenne par match à 31%).

Parti pour jouer tall ball, Carl a fait marche arrière en intégrant Casspi dans le 5. Depuis, Rondo caviardise à tout va pour le grand bonheur du duo d’athlètes Gay-Mc Lemore qui fait le show à chaque sortie. Les Kings sont dans une bonne dynamique, voyons s’ils pourront confirmer les prochaines semaines.


Denver Logo9- Denver Nuggets (12 victoires et 19 défaites) (+1)

Sans leur combo (Mudiay-Gallinari) absent depuis quelques match, les Nuggets sont devenus des proies faciles pour leurs adversaires. Mauvais en défense (28ème),leurs adversaires shootent à 40% à 3pts (1er à l’adresse à 3pts adverse) contre eux. Ils ne doivent leurs saluent qu’à des fulgurances de loin de Randy Foye et un Faried remis au centre du jeu (top 15 des ballons touchés dans la raquette).

Véritable rayon de soleil dans les rocheuses, Will Barton est plus qu’en course pour le trophée de 6th man de l’année, tout comme celui de Most Improved Player. Les Nuggets sont pour l’instant à leur place dans la conférence ouest. Au retour des blessés, cette équipe pourrait peut-être accrocher les 50% d’ici avril mais reviendront-ils durablement?


Jazz Logo10-Utah Jazz (12 victoires et 18 défaites) (-4)

Un être vous manque et tout est dépeuplé. C’est ce que doivent se dire les fans du Jazz car depuis la blessure du pivot français Gobert, l’équipe n’avance plus. Seulement 4 victoires en 12 matchs en décembre. En son absence, le Jazz shoot plus à 3 points, fait moins d’interceptions et contre moins de shoots. Pour une équipe dont le jeu est basé sur la défense être moyen plombe directement les résultats.

En attaque, le Jazz est 9ème mais est assez irrégulier à l’image de ses meilleurs attaquants extérieurs. Le trio Hood, Hayward, Burks a connu un mois de décembre fade. Le premier a alterné le moyen et le mauvais offensivement ; le second est loin du niveau qui était le sien l’an dernier; quant au dernier, il vient encore de se blesser gravement. Snyder n’est pas encore en danger mais qui sait, ça ne saurait tarder.