[Power Ranking 2015-16] Conférence Est: Episode 2

 

Logo Conférence_Est_NBA

Déjà une moitié de compétition jouée et c’est l’heure notre rubrique Power Ranking conférence Est. Le Power Ranking cherche à établir un ranking des équipes de chaque conférence à un instant T; sur une période donnée. Il est différent d’un classement classique même s’il peut y avoir des similitudes entre les deux. Le Power Ranking prend aussi en compte, les séries (victoires ou défaites), le calendrier et les blessures. Comme chaque année nous reviendront 2 fois par mois (EST-OUEST) sur la forme des équipes Nba durant les 30 derniers jours.Bonne lecture et n’hésitez pas vous exprimer dans les commentaires!

EPISODE 1

NBA_Team_Logos_Cleveland_Cavaliers1-Cleveland Cavaliers (27 victoires et 10 défaites) (=)

Tout juste nommé joueur de la semaine à l’est, LeBron James (26.0 points, 7.8 rebonds, 7.0 passes décisives de moyenne. Bilan : 4-0.) a enfin retrouvé sa joyeuse bande au complet et les résultats s’en ressentent.

Depuis le retour de Kyrie Irving dans le 5, les Cavs ont gagné 9 de leurs 11 matchs. Les deux défaites l’ont été contre les deux meilleurs bilan de la ligue (Warriors-Spurs). Les Cavaliers ont enfin lancé leur saison à l’image du duo Mozgov Thompson (le nouvel iron man de la nba “325 matchs consécutifs”).

 

Raptors Logo2- Toronto Raptors (25 victoires et 15 défaites) (+4)

Bien placés dans la conférence est, la franchise canadienne est en train de s’imposer de plus en plus comme une valeur sûre. Vainqueur de leur rencontre à Londres face au Magic, les dinosaures restent sur une belle série de 4 victoires consécutives pourtant privés de leur meilleur recrue Carroll blessé au genou.

En l’absence de Demarre, Demar a appuyé sur le champignon et est devenu le 3eme joueur de l’histoire des Raptors avec une moyenne d’au moins 22,5 points/match à la mi-saison. Disciple d’Harden pour obtenir des lancers, il classe sa franchise 3ème aux nombres de lancers obtenus. Cela suffit pour l’instant mais le ballon doit plus bouger en attaque car être classée avant dernière aux passes décisives fait un peu tâche pour une équipe qui vise au moins la finale de conférence.

 

Bulls Logo3- Chicago Bulls (23 victoires et 15 défaites) (-1)

Depuis un mois, les Bulls alternent le bon et le moins bon collectivement. Fred Hoiberg commence même à être remis en question par la fanbase de la franchise. Non seulement ses rotations ne sont pas claires mais il doit composer avec les blessures (Rose-Noah-Dunleavy), méformes (Mirotic) et potentiels (Portis-McDermott) de ses joueurs.

Parmi les meilleurs défenses en décembre, les Bulls permettent 92 shoots tentés par matchs à leurs adversaires (30ème). Heureusement ils peuvent compter sur un Jimmy Butler survolté. 40 pts en 2nd mi-temps (dépasse Jordan “39”) face aux Raptors, 53 points contres les Sixers (1er Bulls à 50pts depuis Crawford en 2004); en 2016 Butler c’est 30pts 5.6rebs 6.5 passes à 48% FG et 40% à 3 pts. Malgré 3 défaites de suite les Bulls restent sur 7 victoires sur les 10 derniers matchs.

 

Hawks Logo4-Atlanta Hawks (23 victoires et 16 défaites) (+5)

En regardant leur bilan, on se dit que le collectif tant loué d’Atlanta semble avoir disparu cette saison. Pourtant certains chiffres disent le contraire. Les faucons sont 2ème aux steals mais surtout inscrivent 65% de leurs points sur passes décisives (2ème).

Sur le terrain on peut s’apercevoir que certains joueurs sont en plein doute, notamment Kyle Korver qui vient de réaliser un mois de décembre indigne de son rang au shoot longue distance (shotchart). Heureusement pour eux le duo Horford-Millsapp garde le contrôle de la volière pour des Hawks qui volent pour l’instant plus bas qu’attendus.

 

Pacers logo5-Indiana Pacers (22 victoires et 17 défaites)

Dans une conférence est ou tout va très vite, la régularité prime de plus en plus. A la recherche de cette régularité, les Pacers n’ont pas gagné plus de deux matchs consécutifs depuis le 3 décembre. A l’image de son équipe Paul George est lui aussi sur courant alternatif. Il oscille entre le bon, le moins bon et le moyen.

En dépit de cette irrégularité les Pacers sont solides et possèdent la deuxième meilleure défense de la ligue derrière les Spurs. Ancien texan, Ian Mahinmi s’éclate dans le 5. Il se contente de faire ce qu’il sait faire et il le fait bien. Bien joué Ian continue.

Heat Logo6-Miami Heat (22 victoires et 17 défaites)

Ogre annoncé au niveau des Bulls, le Heat suffoque à sa propre chaleur. Les semaines se suivent et ne se ressemblent pas mis à part pour l’infirmerie qui ne se désemplie pas. Whiteside, Wade, Dragic, Deng, Winslow, Stoudemire, Green; tous ont manqué des matchs récemment au grand damne de coach Spoelstra.

Bien placé dans l’est, les floridiens ont peut-être un bilan trompeur dans leur conférence. Jugez par vous mêmes. 11 victoires/3 défaites face à l’ouest contre 11 victoire/12 défaites face à l’Est.Quoi qu’il en soit le Heat a entamé un road trip de 10 matchs/11 à l’extérieur commencé par 3 défaites consécutives. C’est une période charnière dans leur saison qui nous donnera dans quelques semaines une vraie indication sur leur niveau réel.

 

Pistons Logo7-Detroit Pistons (21 victoires et 18 défaites) (=)

Après un départ en fanfare les Pistons ont du mal à maintenir me rythme. Le duo Drummond-Jackson est moins impressionnant sans compter que le calendrier se corse un peu plus (San Antonio, Memphis, Golden State et Chicago cette semaine). Equipe qui joue le plus de minutes en moyenne (49), ils mettent aussi le plus de points dans le clutch time de toute la ligue mais le sont-ils vraiment? Face à Memphis ils perdent leurs deux rencontres dans les dernières secondes après avoir eu le ballon pour gagner.

Même si le retour de Jennings fait du bien au pire banc de la ligue en terme de scoring, les Pistons gardent quelques lacunes préjudiciables. Pas très collective dans la finition, (Le moins de panier assistés), Motor city occupe le 29ème rang au true shooting pourcentage. Les playoffs sont atteignables mais attention au retour des Wizards.

 

boston_celtics_logo8-Boston Celtics (20 victoires et 19 défaites) (+2)

Entre grosses performances et défaites incompréhensibles (Memphis, Nets), les Celtics ne trouvent toujours pas leur rythme dans cette campagne. Coach Stevens adoubé l’an passé est victime de son choix de ne pas définir de rotations ce qui agacerait ses joueurs. L’équipe est actuellement entre deux eaux à l’approche de la deadline qui verra certainement au moins un joueur être échangé.

Toujours prêt à dégainer (1er aux tirs tentés en moyenne) comme leur GM, les Celtics jouent vites (4ème tempo le plus rapide) et défendent bien (3ème défense). Sous l’impulsion d’un Thomas allstarisable et d’un Croawder qui réalise sa meilleure saison les celtics chassent à mi-parcours. D’ailleurs leurs fans francophones ont réalisé un podcast il y a 10 jours sur leur bilan à la mi saison que je vous invite à écouter.

 

Magic Logo9- Orlando Magic (20 victoires et 19 défaites) (-1)

En prenant le classement depuis noel, le Magic était dans le top5 de la nba jusqu’à peu mais leur spirale négative sur les 10 derniers matchs les a remis à portée de fusil des Celtics dans la course aux PO. Les floridiens sont justes et n’ont aucune marge comme en témoigne leur Net rating -0,2.

La bonne surprise pioche un peu après un début d’année compliqué (1v-6d en 2016). La défense s’améliore mais donne toujours 26 3pts en moyenne aux adversaires (3ème pire total de la ligue). Compte tenu de la nouvelle tendance de la ligue c’est un axe sur lequel les hommes de Skiles devront s’améliorer.

 

Knicks logo10-New-York Knicks (20 victoires et 21 défaites) (+1)

En plein road trip, les Knicks sont en train de se trouver une identité. Le garden revit complètement en assistant à l’éclosion du phénomène Porzingis. Depuis 10 ans, le Letton est le 3ème joueur au total de contre sur ses 40 premiers matchs en carrière avec 79.

En course pour le titre de meilleur rookie, il devrait être sans problème au rising star challenge dont son coéquipier Carmelo Anthony a été élu MVP en 2005. Mélo parlons-en. Il s’impose actuellement en vrai leader de l’équipe. En positif dans leur division (5-2) et à domicile (11-8), les Knicks devront prendre quelques matchs à l’extérieurs dans les prochaines semaines s’ils veulent jouer les trouble-fêtes d’ici mars.

washington_wizards_logo11-Washington Wizards (18 victoires et 19 défaites) (+2)

A l’image des Pacers ,les Wizards ont changé de style de jeu à l’intersaison. Bien qu’il offre beaucoup d’espace il les rend totalement tributaire de leur meneur de jeu. Seul réel créateur de son équipe John Wall (presque 12 passes/m en novembre) régale ses coéquipiers qui sanctionne les défenses sur du catch and shoot ou du spot up. (63% des points le sont assistés (3ème)

Actuellement en négatif, les magiciens n’ont malheureusement jamais été au complet depuis le début de la saison. Ils ont longtemps souffert de l’absence de leur meilleur scoreur Bradley Beal. Pourtant ils pointent au 5ème rang à l’adresse à 3 points avec un joli 37%.

 

hornetslogo12- Charlotte Hornets (18 victoires et 21 défaites) (-7)

La métamorphose annoncée au début de la saison et vérifiée lors des premiers match est en marche. Le jeu old school, back to the basket d’ Al Jefferson a été mis de coté au profit du “full court run” initié par le one-two punch Walker-Batum. Ce style les rend sympathiques, dangereux mais terriblement irréguliers.

En chiffre les Hornets tentent environ 29 3pts en moyenne par match (3ème) ce qui n’étonne que peu vu l’armé d’artilleur présente dans le roster. Beaucoup d’artilleurs mais peu de snipers ainsi ils occupent le 17ème rang au pourcentage avec 35% (shotchart). A noter que MKG blessé à l’épaule depuis la pré-saison est de retour à l’entrainement et pourrait effectuer un retour cette saison. Une bonne nouvelle pour l’un des joueurs les plus valuable de leur effectif.

 

Bucks Logo13-Milwaukee Bucks (16 victoires et 25 défaites)

Bonne surprise de l’an dernier la jeune troupe des bucks a du mal à confirmer cette saison. La greffe de Monroe ne prend pas et c’est en défense que le constat est plus édifiant. Ils ont actuellement la 29ème défense (106,9 pts/100 possessions) alors qu’ils étaient 2ème l’an dernier (99,3/100 possessions).

Bien heureusement leur potentiel reste intact vu la moyenne d’age et le talent de ses leaders qui devront apprendre à être plus performant à l’extérieur. En effet la franchise du Wisconsin possède le 2ème pire bilan de la conférence à l’extérieur (5v-18d) couplé d’un plus minus (+/-) de -9,6.

 

Brooklyn Logo14- Brooklyn Nets (11 victoires et 26 défaites) (=)

A l’actu des différents podcasts cette semaine (Posterdunk, Hoopcast, LowePost) les Nets ont fait le ménage au sein de la franchise. Au revoir Billy King (Gm), au revoir Lionel Hollins (coach), place à Tony Brown qui obtient un poste d’headcoach après 22 ans en tant qu’assistant dans cette ligue.

Coté terrain, c’est toujours compliqué. Les Nets ont perdu Jarett Jack (meneur titulaire) pour la saison. La seule éclaircie reste la victoire face aux Knicks privés de Carmelo Anthony. Grâce à ce succès, les Nets ont mis fin à leur série de 10 défaites consécutives à domicile. Les voila partis sur une autre série.

 

Sixers Logo15- Philadelphie Sixers (4 victoires et 37 défaites) (=)

Toujours bon dernier de la ligue, les Sixers font un peu moins rire depuis le retour de Ish Smith à Philly. Déjà 3 victoires…en 11 matchs pour eux qui n’avaient glanés qu’une victoire en 31 matchs. Les changements opérés en interne laissent paraître de léger progrès à la passe (5 de plus en moyenne) et à l’adresse aux shoots (+5% en moyenne).

Individuellement certains joueurs sortent la tète de l’eau à l’image de Stauskas qui avant de se blesser face aux Bulls compilait 43% d’adresse à 3pts. En dépit des défaites, les Sixers sont accrocheurs et il leur faudra du cœur pour ne pas finir avec le pire record de nba.

3 Comments

  • WarriorsBlackKid #P

    Bien il manque juste le bilan des Hornets, sinon je suis à peu près d'accord même si j'aurais les Pacers plus et les Wizards plus haut vu la forme actuelle

  • Retired_B_Roy7_971

    My Bad, c'est corrigé!

    Tout d'abord, merci pour ton commentaire.

    Ta proposition est bonne. J'ai fait le choix de les classer là, car pour les Pacers, le Heat restait sur 3 défaites de suite alors qu' Indiana gagnait des matchs. Pour ce qui est des Wiz j'ai voulu récompenser la belle série de NY en cours et le parcours d'Orlando depuis la mi-décembre.

    Ce que tu proposes aurais très bien pu s'appliquer ici.
    Bien vu.

Comments are closed.