Portrait de l’ailier NBA (presque) parfait

Dunkhebdo vous emmène dans le laboratoire du docteur Frankenball, le cousin fou du célèbre Krankenstein qui lui est un fan de basket. Après avoir passé des heures devant la saison NBA, le docteur a remarqué une chose: l’imperfection présente chez tous les protagonistes. Aucun joueur n’est parfait et ça a le don de l’énervé. Du coup, le chimiste fou a décidé de construire ce joueur en prenant le meilleur joueur dans un aspect précis du jeu. En additionnant tous ces petites perfections dans un point du jeu, Frankenball espère construire le joueur parfait à chaque poste. Aujourd’hui, place aux ailiers.

Pour cette édition sur le portrait d’un arrière, 6 critères seront pris en compte:

– le physique qui ne prend pas seulement en compte le gabarit (taille, poids, musculature) mais bien l’ensemble des qualités athlétiques (vitesse, endurance, détente, explosivité…). Dernier point à prendre en compte: la faculté qu’à le joueur à rester en bonne santé.

– le shoot concerne lui seulement la mécanique et le taux de réussite, la sélection de shoot n’est pas prise en compte.

 la défense c’est tout simplement la faculté qu’à le joueur à bien défendre

– l’intelligence de jeu est peut-être le critère le plus important. C’est l’aptitude du joueur à faire les bons choix, comprendre ce qui se passe autour de lui et connaitre les ficelles du jeu.

– le mental s’intéresse à la force du joueur d’un point de vue psychique. C’est un joueur battant, guerrier et prêt à tout pour jouer sur le terrain.

les rebonds qui représente la faculté du joueur à prendre des rebonds, aussi bien offensifs que défensifs, ainsi que son placement et on envie.

Physique: Andre Iguodala

Ce n’est pas pour rien si Iguodala est surnommé le « LeBron du pauvre ». En parlant de LeBron, pourquoi ne pas l’avoir mit dans cette catégorie qu’est le physique, alors que l’ailier des Cavs possède un des meilleurs rapports poids/puissance/vitesse de la ligue? Parce qu’Iguy n’est pas en reste niveau physique, et que si on l’appelle le LeBron du pauvre c’est principalement à cause (ou grâce) à son physique impressionnant. 1 mètre 98 sous la toise et 94 kilos de muscles. Andre Iguodala est une masse capable d’éteindre un grand nombre de joueur en les fatiguant en défense ou encore de dunker par dessus n’importe qui. Niveau physique, c’est le Russel Westbrook du poste 3.

Alternatives possibles: LeBron James, PJ Tucker.

Son top 10 en carrière qui démontre bien ses incroyables qualités athlétiques. Le numéro 6 à lui seul aurait suffit…

Le shoot: Kyle Korver

Dans la grande ligue, il y a des joueurs qui vivent et meurent par leur réussite aux shoots. Kyle Korver est de ceux la, mais lui regorge de vie. 42,5% à trois points en carrière pour le beau gosse de la NBA! Un chiffre tout simplement hallucinant puis-qu’arriver à 40% sur une saison est déjà une très bonne performance. Alors sur 11 saisons… De Philadelphie à Atlanta, en passant par Utah et Chicago, Kyle Korver a rentré pas moins de 1508 paniers à trois points ce qui le place aux portes du top 20 dans cette catégorie. Seulement, il pourrait rapidement grimper car son pourcentage est le deuxième meilleur de tout les temps derrière Steve Nash. En outre, il a cette saison battu le record de matchs consécutifs avec au moins un trois points inscrit avec un total de 127. Le précédent record, qui appartenait à Danna Barros, était de… 89.

Alternative possible: Kevin Durant, Trevor Ariza.

Voici un mix sur ses qualités de shooteur:

La défense: Kawhi Leonard

Kawhi Leonard a récemment remporté le titre NBA avec les Spurs ainsi que le trophée de MVP des finales. Les spectateurs lui ont découverts de nombreuses qualités, mais ce qui ressort le plus souvent est son incroyable défense. Doté de grand bras et mains taille XXL, l’ailier des Spurs est un défenseur hors pair. En 2014, pour soulever le trophée NBA? Leonard a du affronter simultanément les deux meilleurs joueurs de la planète: Kevin Durant en finale de conférence Ouest, puis LeBron James en finale NBA. Et les deux fois, c’est lui qui a défendu sur ces deux monstres la majeure partie du temps, limitant ainsi Kevin Durant à 25,8 points par matchs sur la série, et empêchant LeBron de décrocher un troisième trophée NBA.

Alternatives possibles: Andre Iguodala, Paul Georges.

Une analyse de sa défense sur Durant:

L’intelligence de jeu: LeBron James

Oui, le King aurait pu apparaitre dans plusieurs catégories de cet article. On pense notamment au physique ou au mental. Mais là où la différence est la plus grande avec les autres ailiers, c’est au niveau de l’intelligence de jeu. Du fameux « QI » basket. LeBron est une véritable machine à jouer au basket, capable de mener le jeu comme un véritable meneur. Un « all around player » par excellence, qui fait tout sur un terrain. On ne compte plus le nombre de fois où il a dirigé l’attaque de Miami à la place de Mario Chalmers ou encore le nombre de fois où il a trouvé la bonne passe. Un ailier qui tourne à 7 passes décisives par match, ça court pas les rues.

Alternative possible: Nicolas Batum.

Un mix de 9 minutes sur l’art de la passe, par LeBron James:

Le mental: Paul Pierce

Qu’on l’aime ou pas, qu’on le trouve nonchalant ou pas, on ne peux pas nier l’esprit de compétition de Paul Pierce, ni son attachement pou r une franchise: les Celtics. Malgré son départ pour Brooklyn il y a un an, Pierce et les Celtics ont un lien incassable. L’ailier y a passé pas moins de 15 saisons au cours desquelles il a tout connu, de la saison catastrophique au titre. Et à chaque fois, il a tout donné, leader sur le terrain et en dehors. Irréprochable, Paul Pierce s’est battu jusqu’au bout pour sa franchise, se permettant un bon de sorti uniquement en fin de carrière.

Alternative possible: LeBron James.

Quoi de mieux qu’un superbe mix pour illustrer cette partie? En voici un:

Les rebonds: Carmelo Anthony

Ces derniers temps, Carmelo Anthony s’est fait une petite spécialité. 8,1 rebonds par match la saison passée. C’est mieux que LeBron James (6,9 par match) ou Kevin Durant (7,4). A New York, et malgré la présence de Tyson Chandler qui prend tout de même 9 rebonds par match (certes le pivot a manqué des matchs, mais quand même), Carmelo Anthony fait loi sous les paniers, grâce à son physique (2.03 mètres et 107 kilos), mais aussi grâce à son placement qu’il a amélioré au fil des années. Au point de devenir un des meilleurs rebondeur de la ligue parmi les ailiers.

Alternative possible: LeBron James, Kevin Durant.

Les Highlitghs d’un matchs où Melo gobe 18 rebonds:

 

1 Comment

Comments are closed.