Point draft: Ben Simmons, Brandon Ingram et une mock-draft

Ce mercredi, à la place du prospect de la semaine, Dunkhebdo vous propose un point draft pour comprendre les premières tendances de cette année. 

Les infos des scouts :

Toutes ses infos sont extraites de sites NBA de confiance.

Denzel Valentine a le vent en poupe. Favori pour le titre de joueur de l’année, qui ne sera décerné que dans plus de deux mois, le joueur de Michigan State réalise une superbe saison universitaire. Leader de la meilleure équipe de ce début de saison, il tourne à 18,5 points, 8,3 rebonds et 7,1 passes décisives de moyenne. Si une bonne saison pouvait le pousser à la fin du premier tour selon les spécialistes, son exceptionnel début d’année le positionne à la fin des loerry picks, selon les bruits de couloirs. Une place peut-être un peu trop haute pour un joueur encore limité.

Kris Dunn fait aussi partie des joueurs qui voient leur côte monter. Le star de l’université de Providence continue de progresser et pourrait bientôt s’approcher du top 5. Son profil complet pourrait attirer les équipes NBA même s’il aura déjà 22 ans au moment de la draft.

– Tout les ans à cette période de l’année, un joueur est considéré comme assuré d’être le futur premier choix de la draft. L’année dernière, à cette période, ce joueur se nommait Jahlil Okafor…qui fût finalement choisi à la troisième position. Souvent, le futur premier choix de la draft en décembre n’est pas le premier appelé en juin. Cette année pourrait faire exception. Plusieurs sources s’appuyant sur des sources NBA annoncent depuis plusieurs semaines que Ben Simmons sera le premier choix de la futur draft qu’elle que soit l’équipe qui choisira à la première place. L’écart entre Simmons et le deuxième meilleur joueur de la cuvée, sujet sur lequel les spécialistes se frottent, serait trop grand.

Le joueur à suivre : Brandon Ingram

Brandon Ingram sera-t-il le D’Angelo Russell  de cette année?

Comme le joueur des Lakers, le filiforme ailler de Duke arrivait en NCAA avec des attentes conciliantes. Beaucoup ne le pensaient pas encore prêt pour le jeu universitaire, malgré sa place dans le top 20 des lycéens du pays. Comme son aîné, Ingram a surpris dès ses débuts en laissant entrevoir des qualités qu’on ne lui prêtaient pas. Je vois en lui un Kelly Oubre sous nitroglycérine. Un joueur long, complet, pas encore armé physiquement pour la NBA mais avec un talent indéniable. Contrairement à Kelly Oubre, chez lequel le manque d’envie était tellement criant qu’il m’avais poussé à une chronique véhémente, Ingram se donne sur un terrain de basket. En bref, c’est déjà tout ce que le joueur des Wizards ne pourra jamais espérer être.

Ingram n’a pas encore réussi à confirmer ses bonnes performances contre des équipes de hauts calibres, en témoigne son match difficile contre Kentucky. Cependant, dans une classe écrasée par le talent de Ben Simmons, il s’affirme de plus en plus comme le deuxième homme de la cuvée.

Mock draft

Puisque c’est souvent ce qui intéresse le plus les fans NBA, qui considèrent plus la NCAA comme un incubateur à jeunes talents que comme un vrai championnat, voici une mock draft des 10 premiers choix. Le classement est celui de la NBA à l’heure actuelle et les échangent sont pris en compte.

Petit rappel : une mock draft est une prédiction de ce qui pourrait se passer et non pas ce que je pense qu’il devrait passer.

1. Philadelphie 76ers : Ben Simmons, Ailier, LSU

Les 76ers tankent depuis 3 ans pour acquérir un game changer. Ben Simmons est un game changer. Sam Hinkie ne va pas se priver de sélectionner le prodige australien qui fait baver tous les experts NBA.

2. Los Angeles Lakers : Brandon Ingram, Petit Ailier, Duke

Dans un effectif au manque de talent abyssal, le poste d’ailier est en état critique. L’ailier Brandon Ingram de Duke amènerait du shoot et du spacing aux Lakers qui en manque tant.

3. Boston Celtics (via Brooklyn Nets) : Skal Labissiere, Pivot, Kentucky

Les Celtics sont à la recherche d’un pivot depuis le départ de Kendrick Perkins. Skal Labissiere, dernier intérieur produit par Kentucky, à la fois dominant en défense et en attaque, pourra remplir ce vide.

4. New Orleans Pelicans : Jaylen Brown, Petit Ailier, California

Le roster des Pelicans fait partie des moins bien construits de la NBA. Fort à parier que l’effectif va exploser à la fin de la saison. Pour repartir sur de bons rails, les Pelicans pourraient parier sur Jaylen Brown, le petit ailier qui ressemble beaucoup à Stanley Johnson. Il apporterait de la défense et de l’envie à une équipe sans âme.

5. Minnesota Timberwolves : Jamal Murray, Meneur/Arrière, Kentucky

Jamal Murray est peut-être le deuxième meilleur joueur de la cuvée. Un combo guard ultra-complet sans grand défaut qui pourrait offrir une solution au poste 2 pour les Wolves qui veulent se séparer de Kevin Martin.

6. Phoenix Suns : Dan Bender, Allier Fort, Maccabi Tel Aviv

Appelez ça l’effet Kristaps. Voyant que l’ailier fort letton des Knicks se révèle être un très bon joueur de basket, toutes les équipes NBA vont vouloir leur Kristaps, à l’image de l’effet Dirk dans le mileiu des années 2000. Dans un effectif sans direction, le choix du meilleur joueur disponible est le plus logique.

7. Milwaukee Bucks : Kris Dunn, Meneur, Providence

L’expérience Michael Carter-Williams est un échec et Jason Kidd recherche désespéramment un meneur (quitte à faire jouer O.J Mayo meneur). Cette sélection lui offrirait un très bon meneur, très athlétique mais qui doit encore travailler son shoot.

8. Denver Nuggets : Jakob Poeltl, Utah, Pivot

Les Nuggets ont du talent à l’intérieur mais Poeltl a le potentiel pour devenir meilleur que tout les intérieurs de l’effectif des Nuggets. Pas vraiment un choix du cœur de ma part…

9. Sacramento Kings : Denzel Valentine, Arrière, Michigan State

Les Kings ont un historique de choix discutables dictés par la hype (knock knock Jimmer Fredette). Ayant besoin d’un arrière, comme remplaçant ou titulaire, ils pourraient très vite choisir Denzel Valentine, le meilleur joueur NCAA actuel.

10. Portland TrailBlazers : Damion Jones, Pivot, Vanderbilt

Malgré un effectif jeune et inexpérimenté, les Blazers réalisent une saison honorable. Leur secteur intérieur doit encore être amélioré d’où le choix de Damion Jones le pivot de Vanderbilt qui apporterait de la dureté.

3 Comments

  • AlanG

    Pour ma part je partirais sur çà.
    1/ 76ers : Ben Simmons (pourrait s'intégrer dans une équipe jeune autours d'Okafor, de Noel mais Philly aura besoin de prendre des ailiers shooters sur le marché).
    2/ Lakers : Brandon Ingram (mais pas fan fan de ce joueur, pas assez complet, défend pas très bien mais il a un gros potentiel).
    3/ Celtics : Jaylen Brown (physique, bon shooter, très bon en défense, il pourrait se compléter parfaitement avec les Bradley, Crowder…).
    4/Pelicans : Jamal Murray (problème à la mène pour les Pelicans avec les blessures de Holiday, d'Evans, les contre performances de Gordon ; Murray est un combo/guard mature et très bon shooter).
    5/T-Wolves : Dragan Bender (fort joueur qui pourrait prendre la place de KG et former la paire du futur avec Towns).
    6/Suns : Caris LeVert (là c'est mon chouchou donc bon mais il est super fort, longiligne, bon passeur, bon driver et excellent shooter ; je le vois bien avec les Knight, Booker sur une paire arrière de qualité).
    7/Bucks : Kris Dunn (comme toi je suis d'accord sur le fait que Milwaukee a besoin d'un meneur de qualité et pouvant shooter contrairement à MCW).
    8/Nuggets : Skal Labissiere (mauvaise saison pour le pivot des Wildcats le fait descendre mais à la draft on sélectionne le potentiel et Labissiere pourrait aider une raquette très faible des Nuggets).
    9/Kings : Jakob Poeltl (Sacramento ne sait pas drafter et contribue aux contre-performances de bons jeunes joueurs – Fredette, Stauskas, McLemore – mais là je leur donne un conseil, drafter Jakob Poeltl, un grand autrichien qui fera le travail de l'ombre pour les Kings).
    10/Blazers : Ivan Rabb (bon freshman de Cal, ailier fort gaucher physique qui pourra apporter des choses à Portland).
    11/Raptors : Damion Jones (bon backup pour Valanciunas et un joueur qui pourrait devenir un starter rugueux pour Toronto).
    12/Wizards : Denzel Valentine (bon choix si Durant ne revient pas à la maison).
    13/Hornets : Buddy Hield (Charlotte a un secteur intérieur fourni et Hield est une belle option si Batum pose ses valises ailleurs).

  • Be Beer - CeltSully

    1- Simmons
    2- Ingram
    3 – Brown
    4 – Bender (s'il se présente)
    5 – Poeltl
    6- Dunn
    7- Rabb
    8- Murray
    9- Sabonis
    10 – Labissière

Comments are closed.