[NCAA Hebdo Week 14] : Duke triomphe de UNC au bout du suspense, Kentucky dans l’histoire !


Chaque jeudi, Dunkhebdo vous propose une rubrique 100% NCAA. Résumé de la semaine, matchs à suivre, joueurs de la semaine, highlights : c’est cela que vous pourrez retrouver tous les jeudis sur Dunkhebdo. Vous pouvez également retrouver chaque semaine la présentation d’un acteur du championnat NCAA, un prospect qui attire déjà les recruteurs NBA.

L’image de la semaine

UNC/Duke à Cameron, c’est toujours un match pas comme les autres, et le 239ème épisode a tenu toute ses promesses mercredi soir. Rebondissements, actions spectaculaires, suspense et dramaturgie : bref, le cocktail parfait pour un match qui restera dans les mémoires. Après avoir dominé la 1ère période malgré une blessure à la cheville d’Okafor, Duke a encaissé un 15-4 en début de seconde période, avec des Tar Heels tranchants et qui dominaient les Blue Devils à l’intérieur, avec la paire Johnson-Meeks, 18pts chacun. Mené de 10 unités à 4min de la fin, Tyus Jones, le meneur freshman de Duke a pris les choses en main et a inscris les 9 derniers points de son équipe : nous voila donc partis pour une prolongation de folie dans ce classique du sport américain. Et dans la prolongation, Jahlil Okafor s’est montré, avec deux paniers hyper « clutch », et a mené les Blue Devils à la victoire. Tyus Jones a vraiment impressionné dans ce match, surtout qu’il a totalement dominé Marcus Paige à la mène, finissant la partie avec 22pts, 7rbs et 8ast.

 

La semaine en bref

Pour changer, on va commencer par les victoires de Kentucky, qui réalise donc le meilleur début de saison de l’histoire de la fac, avec 26 victoires dans leurs 26 premiers matchs ! Alors oui la SEC n’est pas une conférence de folie en ce moment, surtout si Florida joue aussi mal, mais il faut les gagner ces rencontres et çà, les Wildcats le font à merveille. Samedi, ils ont atomisé South Carolina à domicile, avec une marque encore une fois superbement répartie (7 joueurs ont inscris au moins 8pts, ce qui est peu commun en NCAA, où les bancs sont bien moins ouverts) et une défense qui a laissé les Gamecocks à 43pts sur l’ensemble de la rencontre. C’est surtout au rebond que Kentucky fait la différence, avec 4 monstres à l’intérieur : dans ce match, les joueurs de John Calipari ont pris 24rbs de plus que South Carolina ! Puis les Cats se sont imposés à Knoxville face à Tennessee, avec une belle deuxième mi-temps après une première période serrée. Kentucky n’a rien mis dedans à 3pts, ce qui a laissé les Volunteers dans le match, mais la défense a haussé le ton en 2ème période, avec seulement 17pts encaissés. Devin Booker a été la principale option offensive, avec 18pts pour l’ailier freshman.

Virginia aussi a réalisé le meilleur départ de son histoire, avec un bilan quasi-parfait de 24-1. Et contrairement à UK, les Cavs jouent dans l’ACC, la conférence la plus relevée du pays, conférence qui contient 5 des 15 premières équipes du ranking cette semaine. Tony Bennett et ses hommes ont remporté deux matchs à domicile cette semaine, avec des succès face à Wake Forest puis face à Pittsburgh, Pittsburgh qui venait de battre North Carolina samedi. Mais ces deux victoires ont été acquis dans la douleur, et cela tout simplement car les Cavaliers sont privés de Justin Anderson, leur ailier qui s’est blessé à la main et qui devrait revenir pour la March Madness. Sans lui, l’attaque est moins efficace, tout comme la défense, qui pert un élément physique et rapide. Heureusement pour les champions en titre de l’ACC, les prochains matchs seront contre les mauvais élèves de la conférence, ce qui laisse présager une fin de saison plutôt tranquille à Charlottesville.

Wisconsin continue quand à lui son parcours quasi-parfait dans la Big Ten avec des succès face à Illinois puis sur le parquet de Penn State. Les Badgers ont perdu que 2 rencontres depuis le début de l’année, contre Duke et à Rutgers, match où l’équipe de Bo Ryan était privée de Frank Kaminsky, l’intérieur star de l’équipe. Le secteur intérieur de Wisconsin est sa principale force, avec une triplette Kaminsky-Dekker-Hayes, qui tournent à plus de 43pts par rencontres et plus de 20rbs. L’absence du meneur sénior Traevon Jackson est un problème, mais le sophomore Bronson Koenig pointe le bout de son nez, en passant de 4.5pts par matchs à plus de 12 depuis l’absence de Jackson. En outre, rien ne va plus dans la ultra compétitive Big 12. On savait que tous le monde pouvait battre tous le monde, mais de la à ne pas pouvoir voir une semaine sans qu’une grosse écurie perde un match, on ne s’y attendait clairement pas. Kansas semblait bien parti pour prendre le leadership, mais après une défaite à Oklahoma State la semaine passée, les Jayhawks ont perdu au buzzer face à West Virginia, une équipe surprenante qui peut compter sur un super scorer, Juwan Staten. On a aussi Baylor, qui s’est imposé mardi à Texas Tech mais qui avait perdu samedi où çà ? Et bien sur le parquet de Kansas, dans un match de haute volée, où les deux équipes ont montré un niveau de jeu vraiment élevé. Oklahoma est également un poids lourd de la conférence, mais les Sooners alternent le bon et le moins bon, avec un succès à domicile mardi face à Texas mais une défaite dérangeante samedi à Kansas State, une fac de seconde zone. Derrière, Texas, Oklahoma State et donc West Virginia sont présents, tellement présentes que toutes ces équipes sont ou devraient être classés dans le ranking national !

 

Quelques highlights

– Frank Kaminsky vs Illinois : Tout simplement le meilleur joueur d’une des toutes meilleures équipes de la NCAA, Frank Kaminsky, l’intérieur des Badgers de Wisconsin, leader incontesté de la Big Ten. Très mobile, capable de shooter de loin, le sénior est également excellent dos au panier : bref, comme dise les américains, « he’s the real deal ! ». Face à une bonne équipe d’Illinois, le numéro 44 de Wisconsin a été énorme, avec 23pts et 11rbs, tout en shootant à 11/16. 

– Perry Ellis vs West Virginia : Le prototype de l’intérieur moderne, physique mais capable de d’écarter pour mettre dedans. Perry Ellis est un de ces joueurs, qui n’impressionne pas par sa vitesse, par sa détente, mais à la fin, le junior fait toujours ses stats et est un élément essentiel du système de Bill Self. Bon shooter à mi-distance, il est annoncé au milieu du deuxième tour de la prochaine Draft, mais pourrait décider de prolonger son aventure en NCAA, et donc de jouer son année sénior pour les Jayhawks. Le natif de Wichita a été très bon malgré la défaite des siens au bout du suspense sur le parquet de West Virginia, avec 19pts et 5rbs. 

 

Le ranking au 19/02/15

1/Kentucky (=) ; 2/Virginia (=) ; 3/Gonzaga (=) ; 4/Duke (=) ; 5/Wisconsin (=) ; 6/Villanova (=) ; 7/Arizona (=) ; 8/Kansas (=) ; 9/Utah (+2) ; 10/Notre Dame (=) ; 11/UNI (+2) ; 12/Louisville (-3) ; 13/Wichita State (+2) ; 14/Iowa State (=) ; 15/North Carolina (-3) ; 16/Maryland (+3) ; 17/Oklahoma (=) ; 18/Arkansas (+6) ; 19/Butler (-1) ; 20/Baylor (-4) ; 21/SMU (+4) ; 22/Oklahoma State (-1) ; 23/West Virginia (-2) ; 24/Ohio State (-1) ; 25/VCU (-5)

 

Les matches de la semaine

– (5) Wisconsin/Maryland (16) : Les deux meilleures équipes de la Big Ten se retrouvent pour ce choc, avec les Badgers qui se déplacent chez de surprenants Terrapins. Maryland est nouveau dans cette conférence, mais se débrouille vraiment bien, avec un trident d’extérieur très performants, dont le meneur freshman Melo Trimble, un des meilleurs joueurs de 1ère année de la NCAA. Mais Wisconsin est le leader incontesté de la conférence, avec seulement une petite défaite et de francs succès sur d’autres bonnes équipes, comme Indiana ou Illinois. Frank Kaminsky et ses copains partent donc favoris, mais l’absence de Traevon Jackson pourrait être importante, surtout si Trimble est dans son match. (Match mardi 24/02 à 01h00 heure française)

– (20) Baylor/Iowa State (14) : Choc entre les deux poursuivants de Kansas au sein de la Big 12, avec les Bears de Baylor qui iront à Ames pour y jouer les Cyclones de Iowa State. Les Jayhawks ont perdu à West Virginia lundi, ce qui laisse entrevoir une possibilité pour l’une de ses 2 facs de venir talonner les hommes de Bill Self. Baylor défend dur cette année, avec l’aspirateur à rebond Rico Gathers mais c’est un vrai effort collectif qui permettait aux texans d’être au niveau, tandis que Iowa State a un style de jeu différent, avec une attaque de feu. On aura donc une belle opposition de style, surtout à l’aile entre Taurean Prince et Bryce Dejean-Jones, deux joueurs très intéressants. (Match mercredi 25/02 à 03h00 heure française)

– UCLA/Arizona (7) : Duel historique dans la PAC 12, avec deux programmes de renom qui vont s’affronter à Tucson dans l’Arizona. UCLA a besoin de victoires pour la March Madness, tout simplement car les Bears ont connu un début de saison compliquée, avec beaucoup de départs l’été dernier (Kyle Anderson, Zach LaVine, Jordan Adams et les frères Wear) et des nouveaux éléments à intégrer, comme le super intérieur freshman Kevon Looney, qui tourne en double double sur la saison. Mais gagner à Zona serait un réel exploit, car les Wildcats sont intraitables à la maison et qu’ils sont très solides en général, avec le freshman superstar Stanley Johnson, l’ailier des Cats qui est un des prospects les plus suivis par les scouts NBA pour la prochaine Draft. (Match samedi 21/02 à 03h00 heure française)

– NC State/North Carolina (15) : Derby de l’état de la Caroline, même si la vraie rivalité oppose North Carolina et Duke. Mais ce match est à suivre car NC State peut espérer accrocher une place dans le tableau du tournoi de mars prochain, même si les anciens coéquipiers de T.J Warren vivent une saison en demi teinte. Et oui, un peu comme en NBA, il y a des conférences qu’il faut éviter ces derniers temps : l’ouest pour la NBA et l’ACC en NCAA. En effet, NC State est une vraie bonne équipe, mais elle joue dans une véritable jungle, avec 5 équipes dans le Top 15 du ranking. Il est donc très dur de gagner beaucoup de matchs, et le bilan des Wolfpacks ne reflète pas selon moi leur vrai niveau. Lacey et ses coéquipiers ont pourtant gagné de gros matchs cette année, contre Duke ou récemment face à Louisville, ce qui peut faire peur à UNC, qui sortira du match que tous le monde attend face aux Blue Devils à Cameron. (Match mardi 24/02 à 02h00 heure française)

Auteur : Alan

Aficionados des sports américains, rédacteur NCAA sur Dunkhebdo. A tendance a regretter le passé NBA mais passe son temps à parler des futurs prospects : oui, la bipolarité me caractérise. Fan des Celtics de Boston et adulateur de Tracy McGrady, je participe aussi au podcast tous les mardis.