[NCAA Hebdo Week 1] : Présentation de la saison

Chaque jeudi, Dunkhebdo vous propose une rubrique 100% NCAA. Résumé de la semaine, matchs à suivre, joueurs de la semaine, présentation d’une fac mythique : c’est cela que vous pourrez retrouvez tous les jeudis sur Dunkhebdo. Vous pouvez également retrouvez chaque semaine la présentation d’un acteur du championnat NCAA, un prospect qui attire déjà les recruteurs NBA.

 

Préambule

La saison NCAA 2013-2014 s’est terminé en apothéose avec la victoire surprenante des Huskies de UConn sur les jeunes et talentueux Wildcats du Kentucky, 60 à 54. A l’issu d’une saison plus suivie que jamais, principalement car de nombreux jeunes krachs de la balle orange y était présent, ce sont ainsi Shabazz Napier et ses copains qui ont raflé la mise, pour la seconde fois en 4 ans.

Après s’être fait dépouillé lors de la Draft de juin dernier par les équipes NBA, la NCAA serait elle donc moins intéressante à suivre cette saison ? Et bien non, loin de là, tout simplement car de nouveaux talents vont tenter de montrer leurs talents cette année sur les parquets des meilleurs facs US. Kentucky, Kansas, Duke ou encore Arizona, toutes ces équipes se sont renforcés cet été, et la course au titre n’a jamais été plus disputée.

 

Présentation des Conférences majeures

ACC : C’est surement la conférence la plus relevé de tous le pays. On avait déjà Duke, North Carolina, Syracuse ou encore Virginia, ce qui faisaient de cette division une véritable jungle, avec de nombreux candidats à la March Madness. Mais si on ajoute Louisville, qui rejoint l’ACC cette année, on obtient une dense et hyper puissante conférence, où chaque rencontres sera accrochées et tendues. Malgré les départs de la superstar de 1ère année Jabari Parker et de Rodney Hood, Duke reste le favori encore cette année, et cela principalement car l’équipe de Mike Krzyzewski s’est fortement renforcé en attirant 4 des meilleurs lycéens du pays (Jahlil Okafor, Tyus Jones, Justice Winslow et Grayson Allen) et a gardé des talents de la saison passée (Rasheed Sulaimon, Quinn Cook, Marshall Plumlee…). Les grands rivaux des Blue Devils, North Carolina seront eux aussi au rendez-vous, avec une ossature quasiment inchangée (seul James Michael McAdoo est un départ à noter) par rapport à la saison passée : ainsi le super meneur Marcus Paige, le big men Kennedy Meeks et l’ailier J.P. Tokoto seront de la partie, accompagnés de jeunes joueurs de 1ère année comme Justin Jackson ou Theo Pinson. Syracuse est également à surveiller, tout simplement car c’est Syracuse et que le sorcier Jim Boeheim trouvera les clés du succès, et cela malgré les départs des trois meilleurs joueurs de la saison passée pour la NBA, à savoir Tyler Ennis, C.J. Fair et Jerami Grant. Et puis Louisville aura notre attention, car les Cardinals débutent dans cette conférence, et que même avec le départ de la star Russ Smith, les hommes de coach Pittino restent des prétendants très sérieux au titre. Quand à Virginia, Notre Dame, North Carolina State ou encore Pittsburgh, ce sont tous des bonnes équipes et des prétendants à la March Madness.

SEC : Beaucoup plus cotés en College Football, la SEC n’en reste pas moins une bonne conférence de basket. Pour preuve, deux des quatre participants au Final Four la saison passée étaient issu de cette division, avec Kentucky et Florida. Retrouver ces équipes à ce niveau là n’était pas une surprise, tout simplement car ce sont tout deux de superbes programmes de basket universitaire, et ce sont bien eux qui sont programmés pour dominer encore cette année. Kentucky sort d’une saison incroyable en rebondissements, durant laquelle les Wildcats ont après des débuts hésitants atteint la finale du championnat NCAA avec 6 joueurs de première années dans l’effectif, ce qui est un réel exploit et tout le mérite en revient à John Calipari, le coach de Kentucky, qui est  le programme fournissant le plus de joueurs NBA depuis 4, 5 ans : oui entre Anthony Davis, John Wall, DeMarcus Cousins, Rajon Rondo, Jodie Meeks, il y a en a eu des talents à Lexington ces derniers temps. Et cette année semble être encore une année domination pour les Wildcats, et cela malgré les départs de Julius Randle et de James Young. Ces départs ont été compensé par les arrivés de jeunes prodiges comme Karl Anthony Towns, un intérieur au potentiel incroyable, mais surtout par les héros de l’épopée de la saison passée qui ont décidé de rester pour conquérir le graal cette saison : c’est le cas des jumeaux Harrison, de Dakari Johnson, de Willie Cauley-Stein… Florida est l’autre grosses pointures de cette SEC, et cela est du grandement à un système de repérage des jeunes talents très productifs. Malgré la perte de ses meilleurs joueurs de la saison passée (Patric Young, Scottie Wilberkin…), les Gators comptent sur Michael Frazier II et ses potes pour concurrencer la machine de guerre Kentucky. Après ces deux équipes, on compte quelques outsiders à suivre, avec par exemple LSU, Arkansas ou Tennessee.

Big Ten : De nombreuses bonnes facs sont présentes dans la très renommée Big Ten, et chaque année, de nombreux joueurs rejoignent la NBA après avoir fait leurs armes dans cette conférence. Cette année, Wisconsin semble armé pour faire encore de belles choses, et peut être faire mieux que l’an dernier où les hommes de Bo Ryan avaient échoué au bout du suspense au Final Four contre Kentucky. Les Badgers gardent la quasi-totalité de l’effectif et seront drivé par une forte raquette, emmené par Sam Dekker, Frank Kaminsky et Nigel Hayes. Ohio State est un programme renommé et cette saison marquera une nouvelle ère pour les Buckeyes, car les leaders des dernières années ont terminé leur cursus universitaire (Aaron Craft, Laquinton Ross…) et que la fac a recruté de talentueux jeunes, comme D’Angelo Russell, le freshman à suivre cette année dans la Big Ten. Les deux facs du Michigan seront également de la partie, même si Michigan s’est totalement fait dépouillé en deux ans, avec les départs en NBA de Trey Burke, Tim Hardaway JR, Nik Stauskas… Mais les Wolverines comptent sur LeVert et Irvin pour assurer cette année. Quand aux Spartans de Michigan State, la perte d’Adreian Payne fera mal mais les autres stars comme Dawson ou Valentine ont décidé de rester un an supplémentaire en NCAA. Yogi Ferrell tentera de hisser Indiana au sommet et Nebraska possède selon les spécialistes US sa meilleure équipe depuis un bail.

Big 12 : Andrew Wiggins, Marcus Smart, Joel Embiid… La Big 12 a perdu ses jeunes talents cet été, mais cette conférence reste très dense cette saison. Kansas a certes perdu ses deux meilleurs joueurs lors de la Draft, mais les Jayhawks seront les favoris encore cette année et pourront compter sur Perry Ellis et Wayne Selden, mais aussi sur les freshmans Cliff Alexander et Kelly Oubre, qui sont sortis très cotés du lycée. Oklahoma State et Iowa State auront sans doute plus de difficultés cette année, tout simplement car leurs meilleurs joueurs ont rejoint l’étage supérieur, à savoir Marcus Smart et Markel Brown pour les Cowboys, Melvin Ejim et DeAndre Kane pour les Cyclones. Texas, qui a gardé la majeure partie de son effectif devrait en profiter pour être le concurrent principal de Kansas. Baylor a aussi perdu des éléments (Isaiah Austin, Cory Jefferson, Will Cherry…) et devrait connaitre une saison complexe, tout comme Kansas State ou encore Oklahoma.

PAC 12 : Cette conférence était hyper intéressante la saison passée, simplement car elles comptaient des jeunes joueurs de talent, qui ont été vite repéré par les grosses cylindrés NBA et qui ont donc rejoint l’élite du basket mondial et été. Exit les Zach Lavine, Aaron Gordon, Jordan Adams, Nike Johnson, Kyle Anderson ou encore Spencer Dinwiddie, les équipes ont été dépouillés ! La joute entre Arizona et UCLA de l’an passée avait passionné les spécialistes, avec le sensationnel Aaron Gordon qui avait dominé le collectif des Bruins. Cette saison, Arizona va dominé la concurrence, avec des joueurs comme Rondae Hollis-Jefferson, Kaleb Tarczewski ou encore le jeune et talentueux Stanley Johnson. Les Wildcats n’auront ainsi pas beaucoup de mal à dominer cette division, même si des équipes comme Stanford, Colorado ou encore UCLA sont à suivre.

 

Le ranking au 13/11/14

1/Kentucky ; 2/Arizona ; 3/Wisconsin ; 4/Duke ; 5/Kansas ; 6/North Carolina ; 7/Florida ; 8/Louisville ; 9/Virginia ; 10/Texas ; 11/ Wichita State ; 12/Villanova ; 13/Gonzaga ; 14/Iowa State ; 15/VCU ; 16/San Diego State ; 17/UConn ; 18/Michigan State ; 19/Oklahoma ; 20/Ohio State ; 21/Nebraska ; 22/SMU ; 23/Syracuse ; 24/ Michigan ; 25/Utah et Harvard

 

Les matches de la semaine 

(5) Kansas/Kentucky (1) : C’est le match de la semaine en NCAA, entre peut être les 2 plus prestigieux programmes de tout le basket US. De nombreux scouts assisteront à cet affrontement où de nombreux futurs joueurs NBA seront sur le parquet. On suivra particulièrement l’affrontement entre les deux talentueux freshmans Karl Anthony Towns et Cliff Alexander. (Match mardi 19/11 à 03h00 heure française)

(4) Duke/Michigan State (18) : Superbe duel entre deux superbes programmes NCAA. On suivra les premiers pas de Jahlil Okafor face à la bonne et physique raquette des Spartans, qui compteront sur Denzel Valentine et Branden Dawson pour contrer les Blue Devils de Coach K. (Match mardi 19/11 à 01h00 heure française)

(25) Utah/San Diego State (16) : Beau duel également entre deux équipes du Top 25. Les Aztecs de SDSU compteront sur Dwayne Poole II et Winston Shepard pour remporter ce match et se positionner dors et déjà parmi les meilleurs équipes de toute la NCAA. (Match mardi 19/11 à 22h00 heure française)

 

Les joueurs à suivre cette semaine

Jahlil Okafor (Duke) : Ce n’est pas très original mais ce sera lui le joueur le plus scruté cette semaine. Très côté à la sortie de son lycée à Chicago, le jeune intérieur des Blue Devils est promis à un grand avenir et est déjà encensé par son coach, le mythique Mike Krzyzewski. Il est donc maintenant tant de montrer sur le terrain de quoi le natif de l’Arkansas est capable, au côté de ses copains de Duke, qui seront les favoris de l’ACC cette saison encore. Duke entamera sa saison tranquillement contre Presbyterian vendredi et contre Fairfield samedi, deux universités modestes, avant un choc mardi prochain contre Michigan State, un poids lourd du championnat NCAA.

Wayne Selden (Kansas) : Avec Andrew Wiggins, Joel Embiid ou encore Tarik Black partis pour la NBA, Kansas aura besoin cette saison de bonnes performances de Perry Ellis ou encore de Wayne Selden, des joueurs qui ont déjà de l’expérience en NCAA, tout simplement car les freshmans des Jayhawks Cliff Alexander et Kelly Oubre auront un petit temps d’adaptation au niveau universitaire. Selden, un arrière physique et bon shooter devrait avoir plus d’importance dans le collectif de Kansas, principalement car le départ de Wiggins lui bénéficiera sur le plan individuel. Kansas débute son calendrier contre les californiens de UC Santa Barbara vendredi avant le choc de la semaine, l’affrontement face aux Wildcats de Kentucky, finaliste l’an passé, mardi prochain.

Ron Baker (Wichita State) : Demi finaliste il y a deux ans, invaincu en saison régulière l’an passée, Wichita State s’est imposé comme une équipe à suivre en NCAA. Membre de la Missouri Valley, une conférence peu côté, la fac de l’état du Kansas était emmené les années passées par Cleanthony Early, véritable star des Schockers, qui a dominé ses adversaires, mais ce dernier a rejoint la NBA et les Knicks de New York cet été, ce qui va alloué de nouvelles responsabilités à de nouveaux joueurs. L’un des ces joueurs pourrait être Ron Baker, le super shooter de 21 ans. Déjà auteur d’une bonne saison l’an passée en soutient de Early, le numéro 31 de Wichita State aura surement le leadership en attaque cette année, et pourra profiter des caviars donnés par le super meneur de l’équipe, Fred Van Vleet. Baker et les siens joueront leurs deux premiers matchs face à 2 équipes qui ont participé à la March Madness l’an passé, d’abord contre New Mexico State puis face à Memphis.

 

 

2 Comments

Comments are closed.