(NCAA Hebdo) : La Big 12 a la côte


Chaque lundi, Dunkhebdo vous propose une rubrique 100% NCAA. Résumé de la semaine, matchs à suivre, joueurs de la semaine, highlights : c’est cela que vous pourrez retrouver tous les lundis sur Dunkhebdo. Vous pouvez également retrouver chaque semaine la présentation d’un acteur du championnat NCAA, un prospect qui attire déjà les recruteurs NBA.

 

L’image de la semaine

Adoré des fans NBA et encore plus des joueurs de basket, le cross-over est ce type d’action qui se fait lever des salles entières. Il y a plusieurs manières de crosser son vis-à-vis, mais celle qu’a choisi Luke Kennard pour humilier Rex Pflueger, le freshman de Notre Dame. Le rookie de Duke a donc fait un très beau move, mettant l’arrière des Fighting Irish les fesses au sol. Petit moment de consolation pour les fans des Blue Devils, qui ont perdu deux fois cette semaine.

 

La semaine en bref

Oklahoma est donc en première position du ranking cette semaine, et cela après deux belles victoires face à Oklahoma State puis West Virginia. Les Sooners se sont sortis du piège tendu par leurs rivaux, les Cowboys d’Oklahoma State, et cela malgré un Jawun Evans de gala, le meneur des Cowboys qui a quand même planté 42pts, soit quasiment 60% du scoring des hommes de Stillwater. Mais les Sooners ont fait le boulot, dominant au rebond et avec un Buddy Hield dans ses standards, auteur de 26pts, mais qui, et c’est à noter, a perdu 10 ballons. Mais la victoire face à West Virginia samedi a vraiment impressionné, et cela car les hommes de Bob Huggins avaient tout de même fait tomber Kansas, première au ranking en début de semaine. Pourtant derrière, durant une grosse partie du match, Oklahoma a réussi à bien revenir en fin de match. 34-34 était le score à la mi-temps, mais Hield et ses compères ont accéléré au fil de la rencontre, en réussissant à contrer la pression tout terrain des trappeurs de la Virginie et mettant dedans de loin : Ryan Sprangler a totalement gagné son duel dans la peinture face à Devin Williams et Hield a mis de gros shoots dans la fin de match.

West Virginia a donné du fil à retorde à Oklahoma donc, mais les Mountaineers ont fait sensation en début de semaine en battant Kansas, alors première équipe du pays. Les Jayhawks ont semblé dépassés sur le parquet de Morgantown, perdant 22 ballons, dont 7 pour le pourtant très bon Frank Mason III, et ne shootant qu’à peine 40%. Bob Huggins avait très bien préparé son affaire, avec une bonne défense tout terrain et un carré en attaque, carré qui a permis de mettre à mal la défense en homme à homme des joueurs de Bill Self, incapable de contenir West Virginia en attaque. Les pourcentages de Jaysean Paige et ses coéquipiers n’étaient pas excellents, mais ils ont shooté 47 lancers francs durant la partie, un chiffre énorme et qui témoigne d’une agressivité vers le cercle. Devin Williams a fait le boulot à l’intérieur avec un double-double (17pts et 12rbs), mais c’est Paige, le sénior qui a été très bon, inscrivant 26pts, alors qu’en face, Frank Mason III terminait la partie avec 12 unités et donc 7 ballons perdus. A noter que Kansas s’est bien repris en dominant TCU samedi.

Dans la Big Ten, Maryland et Michigan State ont connu des difficultés cette semaine et cela car aucun match n’est facile dans cette conférence très dense.

Maryland s’est fait surprendre du côté de Michigan face à de valeureux Wolverines, qui jouaient pourtant sans leur star Caris LeVert, toujours touché à la jambe gauche. Melo Trimble n’a rien mis dedans et les Terrapins se sont heurtés à un mur en défense, alors qu’en face, Zak Irvin et Duncan Robinson artillaient de loin. Mais l’équipe de Mark Turgeon s’est reprise ce samedi en pulvérisant Ohio State de 40pts, les pauvres Buckeyes qui ont subi la loi d’un Rasheed Sulaimon quasi-parfait et d’un Diamond Stone dominant à l’intérieur.

Les Spartans de Michigan State ont quant à eux perdu deux fois, à la maison face à Iowa puis du côté du Kohl Center face à Wisconsin. L’équipe de Tom Izzo a été totalement muselée par Iowa, une équipe qui monte réellement et qui figure à la 9ème place du classement national au jour d’aujourd’hui : Jarrod Uthoff, Peter Jok, Mike Gesell, ce ne sont pas des noms ronflants mais tous ces joueurs sont diablement efficaces. Pour revenir sur Michigan State, et bien Denzel Valentine et ses potes ne sont plus très adroits, une chose qui les rend très vulnérable et cela car le jeu intérieur est limité pour les joueurs d’East Lansing.

Dans l’ACC, on peut noter la mauvaise passe que traverse les champions en titre, les Blue Devils de Duke, défaits à Clemson mercredi puis sur leur parquet par Notre Dame samedi dernier. Le jeu intérieur et quasi-inexistant et l’absence d’Amile Jefferson est énorme, dans le sens où elle permet aux intérieurs adverses de se régaler en attaque : Bonzie Colson, le sophomore des Fighting Irish a inscris 31pts du côté de Cameron par exemple. Luke Kennard, Grayson Allen et Brandon Ingram font de belles choses mais le problème est réellement défensif, et dans une conférence comme l’ACC, cela se voit rapidement. A Coach K de trouver les bons ajustements pour mettre fin aux maux de son équipe, qui est retombé à la 20ème place du ranking.

Enfin on se doit de parler de la dernière équipe invaincue de toute la NCAA, les Mustangs de SMU, la fac texane qui domine l’AAC et qui est désormais classée à la 8ème place du classement national. Les hommes de Larry Brown comptent 17 succès en autant de rencontres jouées et un vrai collectif est en place : 7 joueurs sont en effet à 9pts ou plus par match, une stat qui révèle l’efficacité des rotations mises en place par Brown, qui peut compter par ailleurs sur Nic et Ben Moore, deux joueurs de qualité.

Le 5 de la semaine

Stefan Moody (Ole Miss) : Malgré deux défaites cette semaine, je profite de cette rubrique pour vous présenter Stefan Moody, le 6ème meilleur marqueur du pays. Petit scorer, il peut shooter de loin mais également driver, ce qui en fait une vraie menace pour ses adversaires. Il ne trouvera peut être jamais sa place dans une rotation NBA mais ses capacités de meneur-scorer de poche pourraient faire des étincelles en Europe par exemple. (27.5pts, 3rbs et 3stls à 48% aux shoots par matchs cette semaine)

Demetrius Jackson (Notre Dame) : Si je le présente comme un nouveau Russell Westbrook, j’exagère sûrement mais le fait est que Jackson est une véritable boule énergétique, un meneur slasher à qui le nouveau jeu pratiqué en NBA pourrait convenir. Il est désormais le leader de Notre Dame et fait une grosse saison, complète. Deux bons succès cette semaine pour l’équipe de Mike Brey, dont une sur le parquet de Duke, avec une belle performance du meneur junior. (21pts, 5.5rbs et 6asts par matchs cette semaine)

Jaron Blossomgame (Clemson) : Mais qu’arrive-t-il aux Tigers de Clemson ? Programme de seconde zone dans l’ACC, ils viennent de battre coup sur coup Louisville, Duke puis Miami, que des équipes du ranking national. L’équipe est très bien emmenée par Jaron Blossomgame, l’ailier junior qui a vraiment amélioré son jeu et qui se montre très agressif en ce moment. (21pts, 6.5rbs et 2blks à 48% aux tirs par matchs cette semaine)

Jarrod Uthoff (Iowa) : Iowa fait du dégât dans la Big Ten et l’équipe a dans son sein un excellent scorer, le sénior Jarrod Uthoff. Véritable tweener, il a la taille pour peser dans la peinture, mais également l’adresse pour être menaçant de loin. Il est vrai qu’il est un peu lent, mais sa panoplie de move est intéressante, ce qui lui permet de se créer son shoot aisément. (19pts, 7rbs par matchs cette semaine)

Kaleb Tarczewski (Arizona) : Un des intérieurs les plus suivis par les scouts NBA ces dernières années, le pivot des Wildcats est un joueur ultra physique et très tonique, ce qui lui permet de peser aussi bien offensivement que défensivement. Désormais leader de l’équipe de Tucson, il a bien figuré cette semaine et joue d’ailleurs très bien depuis son retour de blessure. Avec lui dans la peinture, le programme géré par Sean Miller aura son mot à dire en Mars. (13pts, 10.5rbs à 50% aux tirs cette semaine)

 

Ranking au 18/01/16

1/Oklahoma (+1) ; 2/North Carolina (+3) ; 3/Kansas (-2) ; 4/Villanova (+2) ; 5/Xavier (+2) ; 6/West Virginia (+5) ; 7/Maryland (-4) ; 8/SMU (+2) ; 9/Iowa (+7) ; 10/Texas A&M (+5) ; 11/Michigan State (-7) ; 12/Arizona (-6) ; 13/Virginia (=) ; 14/Baylor (+8) ; 15/Miami (-7) ; 16/Providence (-4) ; 17/Louisville (+4) ; 18/Butler (+5) ; 19/Iowa State (-2) ; 20/Duke (-11) ; 21/USC (NC) ; 22/Purdue (+2) ; 23/Kentucky (-9) ; 24/South Carolina (-5) ; 25/Indiana (NC)

Les matches de la semaine

– (7) Maryland/Michigan State (11) : Choc dans la Big Ten entre deux programmes qui fournissent pas mal de talents à la NBA ces derniers temps. Maryland a perdu à Michigan cette semaine et tentera de ne pas refaire la même erreur du côté d’East Lansing, face à des Spartans en difficulté depuis quelques semaines. Denzel Valentine est de retour mais la machine semble enrayée, tellement que Tom Izzo semble en manque de solution pour faire tourner son équipe. Battre les Terrapins seraient la parfaite occasion de repartir du bon pied, mais Melo Trimble et ses coéquipiers ont du retour sur Iowa dans la Big Ten et doivent recoler au plus vite. Beau duel à l’aile entre Valentine et Jake Layman, l’ailier de Maryland.(Match le samedi 23/01 à 00h30 heure française)

(1) Oklahoma/Baylor (13) : Nouveau leader du ranking national, Oklahoma possède une semaine dense et qui sera révélateur des capacités des Sooners à voyager et à gagner des gros matchs de conférences en terrain hostile. D’abord Iowa State ce lundi puis Baylor samedi du côté de Waco, face à des Bears qui font le job derrière Oklahoma et Kansas dans cette Big 12. On suivra particulièrement la raquette des Sooners, qui aura forte à faire face à Rico Gathers, l’aspirateur à rebond de Baylor. Le match dans le match entre Buddy Hield et Taurean Prince à l’aile promet également. (Match le samedi 23/01 à 18h00 heure française)

(16) Providence/Villanova (4) : Nova est de retour au top de la Big East et cela après de beaux et francs succès dernièrement face à des adversaires de division. Mais la réception des Friars de Providence ne sera pas une rencontre facile, surtout que Kris Dunn est en grande forme en ce moment et a même réussi un buzzer-beater à Omaha, sur le parquet de Creighton. Mais les chats de Pennsylvanie possèdent un collectif bien huilé et des menaces extérieures qui pourraient faire mal, surtout à domicile, où les Wildcats sont quasiment imprenables. L’affrontement dans la raquette entre Ben Bentil et Daniel Ochefu aura plus particulièrement notre attention (Match le samedi 23/01 à 18h00 heure française)

(12) Arizona/California-Berkeley : Déplacement délicat pour les leaders de la PAC 12, avec les chats sauvages de l’Arizona du côté de la Californie pour y jouer les ours de Cal. Les Golden Bears possèdent beaucoup de talent cette année, mais les rotations ne sont pas terriblement faites et Cuonzo Martin n’a pas encore réussi à trouver les bonnes combinaisons. Zona possède un peu moins de talents cette année et a perdu son ailier freshman, Alonzo Trier pour plus d’un mois, ce qui pourrait offrir une chance aux Bears de se relancer après des défaites dérangeantes face Oregon State ou Stanford. (Match le samedi 23/01 à 02h30 heure française)

Auteur : Alan

Aficionados des sports américains, rédacteur NCAA sur Dunkhebdo. A tendance a regretter le passé NBA mais passe son temps à parler des futurs prospects : oui, la bipolarité me caractérise. Fan des Celtics de Boston et adulateur de Tracy McGrady, je participe aussi au podcast tous les mardis.

Une réflexion sur « (NCAA Hebdo) : La Big 12 a la côte »

Les commentaires sont fermés.