Les gros poissons de la Free Agency 2014

Bosh:James:Wade:Melo

La saison bat son plein et tous les spécialistes se concentrent sur les playoffs qui vont débuter mi-avril. Mais l’été prochain sera très intéressant et des plus agité, avec une bonne partie des stars de la NBA présent sur le marché. 

LEBRON JAMES

Et oui cela fait déjà quatre saisons que le « King » a posé ses valises en Floride. Arrivé de Cleveland en fanfare, James avait pour objectif d’enfin gagner quelque chose collectivement, et on peut dire que c’est une véritable réussite : deux titres NBA en 2012 et 2013, une Finale NBA perdue face à Dallas en 2011, sans oublier sur le plan personnel deux trophées de MVP de saison régulière et des Finales NBA. Alors, on peut se demander quels nouveaux objectifs « The Chosen One » a envie de relever. On peut penser que James va rester à Miami et cela pour participer à la construction d’une véritable dynastie, comme l’ont fait les Bulls de Jordan dans les années 1990 ou encore les Lakers au début des années 2000. De plus, son amitié avec ses compères de la Draft 2003, Dwayne Wade et Chris Bosh pourrait pousser l’ailier à rempiler avec le Heat : Pat Riley, le boss à South Beach a donc toutes les cartes en mains pour convaincre son joueur de poursuivre l’aventure floridienne. Mais James pourrait se laisser tenter par un autre projet : l’arrivée de Phil Jackson aux Knicks pourrait attirer le joueur même si la probabilité de ce choix semble infime. Alors pourquoi pas un retour aux sources, un retour à la maison ? Pourquoi pas tenter d’amener à sa région natale, l’Ohio le titre de champion NBA, et ainsi montrer au monde de la balle orange que Lebron James peut faire gagner la franchise de ses débuts, la franchise qui l’a vu grandir, les Cavaliers de Cleveland. Le projet pourrait être intéressant avec un James patron de l’équipe, au côté du jeune meneur Kyrie Irving et de bons « role player » tels que Dion Waiters, Tristan Thompson ou Anderson Varejao. LBJ a donc le choix cet été, et c’est peut être Miami qui pourrait en pâtir.

CARMELO ANTHONY

Ce sera l’un des feuilletons de l’été : Phil Jackson, le « Master Zen » convaincra t’il Melo de rester dans la Big Apple et donc de participer au nouveau projet des Knicks ? Scorer incroyable, sept fois All Star et membre de Team USA depuis plus de dix ans, Anthony veut maintenant gagner quelque chose collectivement, et les Knicks pourraient lui offrir cette chance. En effet, avec un Anthony scoreur, un Amare Stoudemire retrouvant juste 70, 80% de sa forme de l’époque Phoenix, un Tyson Chandler en protecteur de la peinture et des jeunes ailiers de talent comme Iman Shumpert et Tim Hardaway JR, New-York possède la base d’une équipe plus que redoutable. Il est vrai qu’il manque un vrai meneur, capable de distribuer le ballon et de défendre, et ce sera cela la deuxième tâche qui attendra Phil Jackson cet été : trouver ce meneur dynamique et collectif. Quoi qu’il arrive, Anthony a s’il le souhaite toutes les cartes en main pour rester le chouchou du Madison Square Garden. S’il ne le souhaite pas, les propositions ne vont pas manquer pour l’ancien « Orange » de Syracuse. On parle de Houston, qui chercherait à enrôler l’ailier new-yorkais, avec la possibilité pour Anthony de s’allier avec James Harden et Dwight Howard, et donc d’imiter ses amis de la Draft 2003 en créant un nouveau « BIG 3 » de haute voltige. En outre, les Bulls de Chicago seraient également sur le dossier Anthony. En échangeant Luol Deng cet hiver, la franchise de l’Illinois a sauvegardé des dollars, dollars qui pourraient être investis sur l’ancien Nuggets de Denver. Les Bulls pourraient vraiment convenir à Carmelo, car c’est une franchise avec un vrai fond de jeu, avec une volonté de défendre ensemble, ce qui n’était pas le cas des anciennes équipes d’Anthony. Le jeu sur demi terrain de Tom Thibodeau conviendrait parfaitement au jeu de un contre un de Melo, qui serait suppléer par une raquette solide, des ailiers athlétiques et peut être un Derrick Rose à la mène. Le super joueur qu’est Carmelo Anthony a donc la possibilité à presque 30 ans de relancer sa quête au trophée Larry O’Brien, et donc de remporter son premier trophée depuis le tournoi NCAA 2003, ce qui représente un bilan bien maigre pour un joueur d’une telle dimension.

Melo

CHRIS BOSH

Membre du double champion NBA Miami Heat, Bosh est l’un des meilleurs intérieurs de la planète. Neuf fois All-Star, l’ancien de Georgia Tech est un des cadres de la franchise floridienne et devrait rester à South Beach si ses deux compères et amis, LeBron James et Dwayne Wade rempilent eux aussi. Si le deuxième semble lier aux Heat pour toute sa carrière, le premier pourrait trouver un nouveau challenge ailleurs. Mais si par hasard James quitte le Heat, certaines équipes pourraient alors proposer un contrat lucratif à l’intérieur, et même le rôle de « franchise player », ce que n’est plus Bosh depuis son départ de Toronto en 2011. Par exemple, les Mavs de Dallas pourraient attirer Bosh et donc lui confier les clés du camion, bien sûr aux côtés d’un Nowitzki immortel et du feu follet Monta Ellis. Bosh pourrait d’autant plus se laisser tenter qu’il est originaire de l’état du Texas. Un retour dans l’Ontario peut également être envisageable, car la montée en puissance de DeMar DeRozan et de Kyle Lowry pourrait faire des Raptors une franchise à suivre dans les prochaines années. Dans tous les cas, la première option serait celle de rester en Floride pour Bosh, et donc de participer à la construction d’une dynastie, dont on se rappellera les exploits pendant longtemps.

DWYANE WADE

Alors oui D-Wade est agent libre cet été, mais c’est sûrement le joueur dont la probabilité de bouger est la plus faible. En effet, l’ailier originaire de Chicago semble lier à vie avec la franchise du Heat de Miami. Drafté par le Heat en 2003, « Flash » est le meilleur joueur de l’histoire de la franchise floridienne, sur le plan individuel mais également sur le plan du palmarès collectif : trois titres NBA, meilleur scoreur, passeur, intercepteur de la franchise, bref Wade est la facette de Miami. Alors on ne serait pas surpris de le voir rempiler, même si Chicago par exemple serait intéressé pour faire revenir le joueur dans sa ville natale. L’ancien « Golden Eagle » de Marquette fera donc sauf tremblement de terre encore pour pas mal de temps le bonheur des fans de l’American Airlines Arena.

dwayne-wade

ERIC BLEDSOE

La NBA regorge de meneurs de talent et c’est pourquoi peu de franchises tenteront d’attirer Bledsoe cet été. Par contre, le joueur des Suns pourrait être la première option pour des équipes cherchant un meneur sur la liste des agents libres. Auteur d’une belle saison dans l’Arizona, le meneur originaire de l’Alabama est l’un des acteurs de la saison surprenante des Suns, qui luttent encore fin mars pour un ticket en playoffs. Sans une blessure qui l’a fait louper des matchs au début d’année 2014, Bledsoe aurait pu prétendre au titre de MIP, qui pourrait aller à son coéquipier slovène Goran Dragic, qui effectue une saison de toute beauté lui aussi. Véritable chef de file d’une jeune et fougueuse équipe, l’ancien de Kentucky arrive à tirer le meilleur de ses coéquipiers, qui effectuent leur meilleure saison en NBA, à l’image de Gerald Green, des jumeaux Morris ou encore de Miles Plumlee. Phoenix fera tout pour le garder, car son association avec Dragic est aussi jeune que complémentaire, avec un Bledsoe agressif et collectif, et un Dragic scorer et shooter. Mais d’autres équipes cherchent des meneurs pour la saison prochaine. C’est le cas du Magic d’Orlando qui pourrait attirer l’ancien Clippers pour l’associer avec Victor Oladipo et ainsi former un duo hyper athlétique. Houston est une possibilité, tout comme les Knicks qui cherchent un vrai meneur pour encadrer Anthony et toute sa bande. Plus dans l’ombre de Chris Paul, Bledsoe a donc toutes les chances de rejoindre la liste des meilleurs meneurs de jeu de la ligue.

LUOL DENG

Figure des Bulls depuis plus de dix ans, Deng a dû quitter l’Illinois cet hiver pour Cleveland, dans un échange avec l’énigmatique Andrew Bynum. Deux fois All-Star et leader offensif des Bulls en l’absence de Derrick Rose, le natif du Soudan sera agent libre à la fin de la saison et les opportunités de rebondir dans une nouvelle franchise ne devraient pas manquer. Joueur complet, défenseur et possédant un vrai QI basket, Deng pourrait par exemple retourner à Chicago, car les Bulls sont en manque d’ailiers et Deng connait la maison, les méthodes de Thibodeau : il sera donc facile pour lui de se réintégrer dans le collectif de la franchise. Mais l’ancien de Duke pourrait se laisser tenter par d’autres offres. En effet, Luol Deng est un véritable couteau suisse, tel Andre Iguodala ou Nicolas Batum, ce qui convient à de nombreuses équipes : Dallas par exemple qui cherchera à remplacer le vieillissant Shawn Marion, ou Washington qui cherche un ailier expérimenté pour encadrer John Wall et Bradley Beal. Charlotte ou encore New Orleans sont des équipes cherchant un ailier scoreur, et pourraient donc investir sur Luol Deng, qui aura c’est sur des offres cet été.

LANCE STEPHENSON

Véritable électron libre de la meilleure équipe à l’Est, Stephenson sera libre à la fin de la saison, et de nombreuses équipes vont chercher à enrôler le jeune arrière des Pacers. Défenseur, énergique et ultra athlétique, Stephenson possède toutes les qualités du joueur moderne, auquel on peut ajouter une volonté à toute épreuve et un shoot extérieur en constante amélioration. Alors what’s next pour le natif de Brooklyn ? Les Pacers feront de sa signature leur priorité, car le jeune ailier s’est parfaitement intégré dans le collectif mis en place par Frank Vogel, et surtout car Stephenson apparait avec Paul George et Roy Hibbert comme le futur de la franchise. Larry Bird a sauvegardé des dollars en se séparant de Danny Granger, et c’est à cela que pourrait servir cet argent. Mais l’ancien « Bearcat » de Cincinnati pourrait poser ses valises ailleurs. On parle d’un fort intérêt des Bulls de Chicago, qui cherchent à former avec Jimmy Butler une paire d’ailier physique et technique. En outre, Memphis, qui cherche un ailier pourrait se positionner sur le dossier Stephenson, tout comme Charlotte par exemple.

GREG MONROE

Monroe est surement le jeune intérieur le plus complet et le plus talentueux ce cette liste d’agent libre 2014. Natif de Louisiane, Monroe est un excellent joueur au poste bas, avec une bonne main gauche et un physique intéressant : 2m11 pour 113kg. Pas à l’aise dans le collectif des Pistons de Detroit, l’intérieur pourrait retrouver son efficacité dans un collectif plus équilibré. En effet, à Detroit, Monroe est obligé de jouer au poste 4 du fait de l’émergence d’Andre Drummond, le MVP du Rising Star Challenge. Plus loin du cercle, le joueur de 23 ans doit également défendre sur des joueurs plus mobiles et donc plus loin du cercle, ce qui semble l’handicaper fortement : ses statistiques sont plus faibles que la saison dernière alors qu’on était en droit d’attendre une progression et même un niveau digne d’une sélection au All Star Game. Detroit pourrait se séparer de Monroe car cela leur faciliteraient l’évolution d’Andre Drummond au côté d’un Josh Smith, qui ne serait plus obligé de jouer à l’aile, ce qui handicape son jeu fortement. Monroe avait déjà été partant pour Washington à la période des transferts cet hiver : ce ne serait donc pas surprenant de voir l’intérieur de rejoindre la capitale américaine. Il viendrait, aux côtés de John Wall et Bradley Beal former un trio jeune et talentueux, ce qui rendrait les Wizards très compétitifs. De plus, il reviendrait sur les lieux de ses années NCAA, passé dans la célèbre fac de Georgetown. Les Lakers seraient également une possibilité, avec un Monroe qui serait chargé de succéder à un Pau Gasol vieillissant.

GORDON HAYWARD

Dans la saison difficile que vit le Jazz d’Utah, quelques joueurs semblent surnager : c’est le cas du rookie Trey Burke mais surtout de l’ailier Gordon Hayward. Drafté en 2010 à la neuvième position, Hayward est un solide scoreur, avec cette saison un petit peu moins de 16pts par match. L’ailier originaire de l’Indiana a donc le profil d’un arrière scoreur dans une équipe jeune et talentueuse, comme les Celtics de Boston par exemple. Si Hayward rejoint « Bean town », il retrouvera son mentor, son coach avec lequel il a participé à la finale NCAA 2010, sous les couleurs des « Bulldogs » de Butler. Ce coach c’est Brad Stevens, c’est lui a été chargé de construire un nouveau projet pour les C’s, après les départ de Paul Pierce, Kevin Garnett et du coach Doc Rivers. Autour de Rondo, Sullinger, Green et d’un rookie talentueux, Hayward pourrait parfaitement s’intégrer et donc participer au renouveau de la franchise la plus titrée du basket US. L’ancien de Butler pourrait aussi décider de rester dans l’Utah, où une équipe jeune et talentueuse est en train de se créer : outre Burke, le Jazz possède une solide raquette avec Favors et Burke, sans oublier le jeune Alec Burks. Memphis pourrait également être intéressé, sans oublier les Pacers d’Indiana si Stephenson décide d’aller voir ailleurs.

KYLE LOWRY

Snobé du All Star Game injustement cette saison, Kyle Lowry devrait recevoir quelques propositions cet été. Meneur solide et collectif, Lowry est une des explications de la bonne saison de Toronto, avec entre autre l’explosion de DeRozan et les bonnes performances des « role players », principalement acquis dans le trade de Rudy Gay avec Sacramento. D’ailleurs, en se séparant de Gay, les Raptors ont sauvegardé des fonds, fonds qui pourraient servir à convaincre Lowry de retourner dans l’Ontario. Si Lowry veut quitter le Canada, il devrait être approché par toutes les équipes en manque de bons meneurs : les Knicks par exemple, qui avaient déjà tenté d’attirer l’ancien de Villanova cet hiver, ou encore les Lakers, qui chercheront plutôt un intérieur à la Draft. Le natif de Pennsylvanie sera donc, avec Bledsoe et Collison l’un des meneurs à suivre durant l’intersaison.

TREVOR ARIZA

Ah, quelle erreur ont fait les Knicks puis plus tard les Lakers de se séparer de Trevor Ariza. Véritable couteau suisse, le joueur qui est également passé par Orlando, Houston et la Nouvelle-Orléans effectue sa meilleure saison en NBA. Au côté de Wall, Beal et autre Gortat, Ariza inscrit presque 15pts par matchs, shoote magnifiquement à 3pts et son impact en défense est à souligner. Athlétique, défenseur et mort de faim, le floridien a le profil du joueur complet, ce qui manque à pas mal d’équipes NBA. Champion NBA avec les Lakers en 2009, Ariza est à l’image d’un Iguodala ou d’un Parsons, un joueur qui sait sacrifier son jeu individuel au profit du collectif. Le profil de l’ancien d’UCLA intéresse donc de nombreuses équipes, dont Washington qui ferait bien de le garder au côté de sa jeune et parfois fougueuse garde. Mais les Clippers pourraient faire le forcing pour attirer l’ancien Lakers, car son jeu est très ressemblant avec celui d’un Matt Barnes, avec un shoot extérieur plus fiable. Les Bulls pourraient sait-on jamais enrôler Ariza, tout comme les Pelicans ou Memphis.

Ariza

AVERY BRADLEY

A sa sortie de l’université de Texas, on pensait qu’Avery Bradley serait juste un bon défenseur NBA, tel un Bruce Bowen ou un Ronnie Brewer. On se rappelle de ses performances sur D-Wade lors des playoffs 2012, où il avait bien embêté la star du Heat. Mais depuis maintenant deux saisons, le natif de Tacoma montre certaines qualités offensives, et c’est pour cela que son profil intéresse pas mal d’équipe. Son shoot extérieur est en développement et cela lui permet désormais d’être un attaquant dangereux. Les Celtics devraient tout faire pour le garder, car Bradley apparait comme l’un des futurs leaders de la franchise du Massachusetts, au côté de Rajon Rondo, de Jeff Green ou encore de Jared Sullinger. Mais les Celtics pourraient être intéressés par Gordon Hayward ou encore par Evan Turner, ce qui ferait de Bradley un joueur sur le départ. Doc Rivers serait sur les rangs pour faire venir son poulain à Los Angeles, car Bradley pourrait former avec CP3 un super duo. On se rappelle que les Clippers avaient voulu attirer Iman Shumpert, qui a un peu le même profil que Bradley. Memphis ou OKC pourrait également être sur le dossier de l’ancien « Longhorns » de Texas.

Où ces joueurs joueront la saison prochaine ? Quel sera leur nouveau maillot ? Faites vos pronostiques !!!

Auteur : Alan

Aficionados des sports américains, rédacteur NCAA sur Dunkhebdo. A tendance a regretter le passé NBA mais passe son temps à parler des futurs prospects : oui, la bipolarité me caractérise. Fan des Celtics de Boston et adulateur de Tracy McGrady, je participe aussi au podcast tous les mardis.

15 réflexions sur « Les gros poissons de la Free Agency 2014 »

  1. Mon nouvel article, réagissez et donnez votre avis 🙂
    Je me lance et je vais faire mes pronostiques :
    – LeBron James : Miami Heat
    – Carmelo Anthony : Chicago Bulls (là je joue champagne !!)
    – Chris Bosh : Miami Heat (Dallas si James quitte la Floride)
    – Dwyane Wade : Miami Heat
    – Eric Bledsoe : Orlando Magic
    – Luol Deng : Dallas Mavericks
    – Lance Stephenson : Indiana Pacers (Bulls si Melo reste a NY)
    – Greg Monroe : Washington Wizards
    – Gordon Hayward : Boston Celtics
    – Trevor Ariza : Los Angeles Clippers
    – Kyle Lowry : Toronto Raptors
    -Avery Bradley : OKC (ou les Clippers pour rejoindre Doc)

  2. Très bel article. Je vais m'amuser au jeu des pronostique.

    – LeBron James : Miami Heat
    – Carmelo Anthony : Chicago Bulls aussi!
    – Chris Bosh : Miami Heat
    – Dwyane Wade : Miami Heat
    – Eric Bledsoe: Boston
    – Luol Deng : Dallas Mavericks comme toi, je le vois bien là bas
    – Lance Stephenson : Indiana Pacers
    – Greg Monroe: Boston
    – Gordon Hayward: Utah
    – Trevor Ariza: Dallas si Deng n'y va pas
    – Kyle Lowry : Toronto
    -Avery Bradley: Phoenix

  3. Super article ! Bon je vais m’amuser aussi

    – LeBron James : Miami Heat
    – Carmelo Anthony : New York Knicks
    – Chris Bosh : Miami Heat
    – Dwyane Wade : Miami Heat
    – Eric Bledsoe : Phoenix Suns
    – Luol Deng : Los Angeles Lakers
    – Lance Stephenson : Chicago Bulls
    – Greg Monroe : Boston Celtics
    – Gordon Hayward : Utah Jazz
    – Trevor Ariza : Washington Wizards
    – Kyle Lowry : Toronto Raptors
    -Avery Bradley : Boston Celtics

    Vous l'avez compris, je m'attend pas à énormément de mouvement

  4. A mon tour de jouer la Madame Irma !

    LeBron James : Miami Heat
    Carmelo Anthony : New York Knicks
    Chris Bosh : Miami Heat à 85% / Dallas Mavericks à 15%
    Dwyane Wade : Miami Heat
    Eric Bledsoe : Phoenix Suns à 75% / Orlando Magic à 25%
    Luol Deng : Dallas Mavericks si Bosh ne signe pas / Sinon Memphis Grizzlies si ils ont l'argent
    Lance Stephenson : Indiana Pacers
    Greg Monroe : Boston Celtics à 50% / Washington Wizards à 30% / Detroit Pistons à 20%
    Gordon Hayward : Utah Jazz si Bradley reste à Boston / Celtics si Bradley quitte le Massachusetts
    Trevor Ariza : Dallas Mavericks si Deng ne signe pas / LAC / Wizards
    Kyle Lowry : Toronto Raptors à 80% / Orlando Magic à 20% (si Bledsoe reste à Phoenix)
    Avery Bradley : Boston Celtics à 60% / Phoenix Suns à 30 % (si Bledose quitte Phoenix) / Chicago Bulls à 10%

  5. – LeBron James : orlando
    – Carmelo Anthony : orlando
    – Chris Bosh : orlando
    – Dwyane Wade : orlando
    – Eric Bledsoe : orlando
    – Luol Deng : orlando
    – Lance Stephenson : orlando
    – Greg Monroe : orlando
    – Gordon Hayward : orlando
    – Trevor Ariza : orlando
    – Kyle Lowry :orlando
    -Avery Bradley : orlando

  6. L'article est très complet, dommage de ne pas y voir Isiah thomas ou Paul Pierce
    LBJ: Miami
    Melo: New-York
    Bosh: Toronto
    D-Wade: Miami
    Bledsoe: Phoenix Suns
    Luol Deng: LA Lakers
    Stephenson: Atlanta Hawks
    Greg Monroe: Denver Nuggets ou Dallas
    Gordon Hayward: Utah Jazz
    Trevor Ariza: Detroit Pistons
    Kyle Lowry: Toronto Raptors
    Avery Bardley: Boston Celtics

  7. lebron : je m'en tape!mais bon heat
    melo : chicago/knicks
    bosh : je m'en tape mais on va dire dallas(faudra bien qu'un jour son orgueuil le réveille!)
    wade : infirmerie et contrat de 10 jours au heat
    bledsoe : suns il me semble qu'il est restricted et les suns ne le laisseront pas partir
    deng : boston/pistons (je sais pas pourquoi mais vu la mentalité de ce super gars je le vois bien dans une de ces teams!)
    stephenson : pacers(chicago va se payer mélo donc pas possible d'avoir les 2)
    monroe : lakers/lakers pour devenir à terme le FP(ou le super lieutenant) et pour la Grande tradition des pivots de LA de toutes façons lui c'est presque sur qu'il part!!les pistons ne pourront pas le garder s'ils veulent jouer avec drummond et smith
    hayward : utah/lakers/pistons 3 franchises ou il a sa place
    ariza : wizard
    lowry : knicks/lakers/toronto : 2 gros marchés cherchant un meneur dont LA qui a de la thune les raptors ne pourront pas lutter contre la thune de LA donc si les lakers se positionnent ils l'auront surment
    bradley : boston sauf si vraiment trop gourmant

  8. Lebron : Lakers
    Melo : NYK
    Bosh : Toronto
    Wade : Chicago
    Bledsoe : Suns
    Deng : Wizard
    Stephenson : Pacers
    Monroe : Wizards
    Hayward : Boston
    Ariza : Dallas
    Lowry : NYK
    Bradley : Boston
    Pierce : Boston

    Oui beaucoup d'invraisemblable !

  9. A mon tour:
    -Lebron James: Miami Heat
    -Melo Anthony: Chicago Bulls (c'est le meilleur choix pour lui)
    -Chris Bosh: Miami Heat
    -Dwyane Wade: Miami Heat
    -Eric Bledsoe: Phoenix Suns (les Suns s'aligneront sur quasi toute propositions de moins de 14M
    -Luol Deng: Dallas Mavericks
    -Lance Stephenson: Indiana Pacers
    -Greg Monroe: Dallas Mavericks
    -Gordon Hayward: Utah Jazz
    -Trevor Ariza: Wash Wizard
    -Kyle Lowry: NYK
    -Avery Bradley: Boston Celtics

Les commentaires sont fermés.