Kobe Bryant : le plus grand challenge de sa carrière

12 avril 2013, Staples Center, Los Angeles. Les Lakers se battent pour une place en playoffs, et rencontrent une équipe de Golden State quasiment qualifiée mais qui veut assurer sa 6èplace. Le match tient toutes ses promesses, et Kobe est égal à lui-même avec deux tirs primés d’affilée permettant aux Lakers de recoller alors qu’il reste moins de 5 minutes à jouer dans le dernier quart-temps. Le public californien est en fusion, et s’imagine déjà un nouvel exploit du légendaire numéro 24 de la franchise poupre et or.

Sauf que l’histoire en décidera autrement. Il reste 3:08 à jouer et LA est menée 109-107 dans ce match d’une importance capitale pour les Lakers. Kobe a le ballon, il se retrouve en un contre un face à Harrison Barnes, et s’écroule…le public retient son souffle, mais Kobe connait déjà le verdict, son tendon d’achille vient de lâcher. Il rejoint le banc avant de revenir shooter ses 2 lancers-francs (qu’il rentrera d’ailleurs), donnant une lueur d’espoir à ses fans, mais Bryant sait que c’est terminé.

Les Lakers remportent le match, mais l’essentiel est ailleurs. Kobe est effondré, il retient tant bien que mal ses larmes face aux questions des journalistes dans le vestiaire. Bryant parle de «sa plus grande déception de sa carrière » en mentionnant le fait qu’il s’est autant battu pour permettre aux Lakers d’accrocher les playoffs auquel il ne pourra pas participer.

L’IRM donnera logiquement raison à Bryant. Il souffre d’une rupture du tendon d’achille. L’avenir qu’attend Kobe est loin des parquets : opération et rééducation sont les nouvelles priorités. Forcément, cette blessure bouleverse le monde de la balle orange. Mais il est temps à présent de chercher les causes, voir un coupable.

L’avis de Tim Grover, préparateur physique de Kobe Bryant

Presque immédiatement après la blessure de Kobe Bryant, la majorité des critiques se tournent vers Mike D’Antoni. En effet, le coach des Lakers n’a pas épargné la star des Lakers, n’hésitant pas à le faire jouer 48 minutes durant certains matchs. Oui, Kobe est indispensable, mais on parle tout de même d’un joueur qui a 34 ans et 17 saisons NBA dans les jambes. L’ancien coach des Suns et des Knicks est donc la cible idéale. Cependant, il faut creuser un peu avant de tirer des conclusions. Et la meilleure personne capable d’apporter un début d’explication à cette terrible blessure n’est autre que Tim Grover, préparateur physique de Kobe Bryant et Dwyane Wade (et Michael Jordan en son temps), et auteur du livre « Relenthless ».

Selon lui, les nombreuses minutes jouées par Kobe Bryant ne sont pas la cause de sa blessure. Il assure que Kobe Bryant est préparé à jouer 48 minutes chaque match. Il maintient tout de même que son temps de jeu conséquent a pu avoir une très légère influence, mais insiste sur le fait que ce n’est pas la cause principale. Il ajoute également qu’une rupture du tendon d’achille peut toucher n’importe quel athlète, peu importe l’âge, peu importe la préparation, peu importe la situation…

Il n’y a donc pas véritablement de coupable à chercher, Kobe a malheureusement  été victime d’une grave blessure, et personne ne peut rien y faire. Il faut l’accepter. Kobe l’a accepté.

Le plus grand challenge de sa carrière

Un jour après les faits, Bryant posta un message fort sur les réseaux sociaux. Frustré, énervé, stupéfait, il refuse cependant de se plaindre. Il y a des choses « plus graves qu’une rupture du tendon d’achille », et il a parfaitement raison. Bryant est passé par beaucoup d’épreuves, que ce soit dans sa vie professionnelle ou personnelle.

Cependant, il qualifie cette blessure comme « le plus grand challenge de sa carrière ». Il a déjà tout accompli en 17 saisons au plus haut niveau. Il nous a montré tellement de choses, que ce soit individuellement, collectivement, ou mentalement.

Et comme le dit son équipementier Nike, « MAINTENANT, MONTRE NOUS ENCORE ».

10 réflexions sur « Kobe Bryant : le plus grand challenge de sa carrière »

  1. Kobe, montre nous que tu es le digne héritier de dieu. Kobe, montre aux plus jeunes ce qu'est un threepeat. Kobe, montre nous que tu peux gagner sans Shaq. Kobe, montre nous que tu es l'attaquant le plus prolifique sur terre. Kobe, montre nous que travail, force mentale et rage de vaincre valent mieux que le simple talent (n'est-ce pas t-mac).
    Kobe, montre moi ce qu'est un frisson

    Kobe va revenir, rejoindre Do Wilkins, dépasser MJ au scoring, s'éloigner du Shaq et de KG au nombre de sélections aux All Star Game et gagner sa 6ème bague. Il ne doit pas partir avant d'écrire la conclusion de sa carrière.

    Super article, juste une chose à redire : à la fin du 4ème §, c'est "voirE un coupable". Une faute courante donc pas de soucis 😉
    Sympa de voir que beaucoup de BUSAiens se retrouvent ici

  2. Bel article, bien écrit. C'est vrai que cette blessure peut arriver a tout le monde. J'était un de ceux a dire que Mike D'antoni n'y était pour rien, bien content que tu le signale ici 😉

  3. C'est l'occasion pour eux de se jauger sans la star!
    Who's gonna step up? we'll see?
    Bel article sinon!

Les commentaires sont fermés.