Interview exclusive de Nando De Colo: « Je veux faire mon max pour l’équipe »

Nando De Colo

Actuellement en train de disputer les Playoffs avec Toronto, Nando De Colo à trouvé le temps de répondre à quelques unes de nos questions. Sans plus attendre, voici ses réponses:

Après ton échange en Février, as-tu gardé contact avec des joueurs ou membres du staff des Spurs? Si oui, lesquels?

Vu le rythme en NBA et tout ce qu’on enchaîne là-bas, ça n’est jamais évident de conserver des contacts réguliers. J’ai quelques nouvelles de Boris et Tony principalement même si après l’annonce de mon trade beaucoup de joueurs ou de membres du staff de San Antonio m’ont envoyé un message. Mais d’une façon générale, toutes les personnes que j’ai côtoyées à San Antonio sont des gens très bien, j’en garde de très bons souvenirs.

Après un petit temps d’adaptation, tu as retrouvé une bonne forme et un temps de jeu plus conséquent. Logiquement, ton apport s’en ressent. Comment expliques-tu cette montée en puissance qui intervient juste avant les Playoffs?

Arriver dans un nouveau club du jour au lendemain en cours de saison, avec tout ce que ça comporte (changement de coach, de coéquipiers, d’environnement) ce n’est pas vraiment une chose habituelle pour moi, donc il faut vite s’adapter aux schémas de l’équipe et aux attentes de tes coéquipiers. Je suis arrivé dans une équipe qui tournait déjà très bien depuis un moment (c’est une saison historique pour la franchise), donc dans ces cas là il faut vraiment se « mettre dans le moule » et essayer d’apporter un petit plus. C’est ce que j’ai essayé de faire. Après, avec la blessure de Kyle Lowry j’ai bénéficié d’un peu plus de temps de jeu et c’est donc plus facile de s’exprimer. Mais j’essaye juste de jouer mon jeu et d’aider l’équipe au maximum.

Que penses-tu de Brooklyn que ton équipe affrontera au premier tour des Playoffs?

Brooklyn est une équipe avec des joueurs très expérimentés (Pierce, Garnett, Williams), ils ont eu un début de saison compliqué, mais ils ont su finir très fort et se qualifier pour les Playoffs. Jason Kidd est un jeune coach, mais il a évidemment une très grosse expérience de ces rendez-vous grâce à son passé de joueur. De toute façon quand tu arrives au 1er tour des Playoffs, peu importe contre qui tu joues, chaque match sera très difficile, et on sait que pour passer au second tour, tous les détails vont compter.

Toronto est dans une position d’outsider dans la conférence Est et vous êtes tout de même un peu attendu. Cela vous convient ou ça vous met de la pression?

Franchement on ne se pose pas ce genre de question. La franchise attendait ça depuis 2008, l’équipe a fait une saison très aboutie, finir 3ème derrière le Heat et les Pacers c’est pas mal quand même! Maintenant tout est remis à plat avec les Playoffs, l’important c’est de gagner.

Jusqu’où penses-tu que Toronto va aller dans ces Playoffs, quel est l’objectif du groupe? Quelle équipe va remporter le titre selon toi?

Je pense qu’on peut passer le 1er tour avec l’avantage du terrain, après on tombera sûrement contre Miami et là ça sera une autre histoire… Mais pourquoi pas ! Le basket réserve souvent des surprises.

Et toi, quel est ton objectif personnel, au niveau individuel, lors de cette campagne de Playoffs?

Je n’ai pas vraiment « d’objectif personnel ». Je veux juste faire mon maximum pour aider l’équipe à gagner.
À Toronto, qui sont les clowns du vestiaire ? Avec quels joueurs tu t’entends le mieux et tu passes le plus de temps?

C’est une équipe jeune et tout le monde s’entend bien avec tout le monde que ça soit entre joueurs ou même avec le staff. Steve Novak a été le premier à me donner son numéro de téléphone quand je suis arrivé au cas où j’avais besoin de quelque chose. C’est un bon gars. Sinon, tous les joueurs sont sympas et c’est facile de parler avec chacun d’entre eux.

Et enfin, dernière question : souhaites-tu participer au mondial 2014 avec les Bleus?

Oui comme j’ai toujours dit, l’Équipe de France est très importante pour moi. Si je suis en forme physiquement et qu’il n’y a pas d’imprévus je serais présent. Il faut continuer sur notre lancée après le titre l’année dernière et pourquoi pas revenir encore avec une médaille.

Cet été, en plus du mondial, il y aura un autre évènement important: La première du camp d’été de Nando de Colo! Toutes les infos sont sur le site, ici.

Nous sommes heureux de vous accueillir, avec Nando, pour cette première édition du NDC Basketball. Organisé à Tignes et Arras, des lieux d’une grande richesse géographique et infra structurelle, le NDC Basketball se décline en deux variantes :

La première (Tignes & Arras) est destinée à un large public de passionné et de pratiquants (joueuses et joueurs amateurs de 12 à 21 ans). Pour eux, le NDC Basketball propose des stages de perfectionnement mêlant exigence technique, passion et plaisir du basket.

La seconde (Tignes) est destinée à des joueuses et joueurs déjà engagés dans une démarche professionnelle, et leur propose un travail individualisé – technique & physique – d’intersaison, à même de favoriser leur progression et de contribuer à la réussite de leurs saisons sportives.

Tous les stages du NDC Basketball sont assurés par des entraîneurs professionnels, reconnus pour leurs compétences en matière de travail collectif et individuel.

5 Comments

Comments are closed.