[Fiche NBA Draft 2017] Ivan Rabb

Ivan Rabb

Fiche présentation Ivan Rabb:

Poste: Ailier Fort

Taille: 2m11

Poids: 100 kilos

Date de naissance: 4 février 1997 (19 ans)

Université: California

Alors que la plupart des observateurs l’annonçaient parmi les premiers choix de la draft 2016, Ivan Rabb a décidé, à la surprise quasi-générale, de rester à l’université. Décision doublement surprenante: sa place en haut de la draft était assurée et, surtout, la draft 2017 s’annonce plus dense que la cuvée 2016. Rabb a justifié sa décision par l’envie qu’il a d’arriver prêt en NBA. Quels élements de son jeu doit-il travailler pour être «prêt» pour le niveau supérieur ? Réponse.

Listé à 2m11 et 100 kilos avec une envergure de 2m19, Ivan Rabb a les mensurations idéales de l’intérieur moderne, à ceci près qu’on aimerait le voir plus lourd. Détail que le joueur de deuxième année aurait corrigé en se musclant cet été. Des mensurations satisfaisantes à confronter avec des qualités athlétiques décevantes. Rabb manque de puissance. Il est mobile mais manque de rapidité et n’est pas très fluide dans ces déplacements.

Un scout interrogé par Bleacher Report voyait en Ivan Rabb un possible futur LaMarcus Aldridge. Cette comparaison est à nuancer – comme toute comparaison – mais elle permet de cerner le profil de l’intérieur de California. Il possède des mains exceptionnelles pour un joueur de cet âge et les statistiques le prouvent: plus de 80% de réussite près du panier et 1.55 points par ballon touché dans la peinture. Il est aussi capable de conclure dans des positions accrobatiques grâce à un très bon touché. Son jeu dos au poste est lui très avancé pour un joueur de son âge, grâce à un solide footwork.

ivan-rabb-dos-au-poste

Le corollaire apporté par le scout interrogé par Bleacher Report, pour qu’Ivan Rabb soit réellement le doppelganger d’Aldridge, est l’aquisation d’un tir par ce premier. En effet, le jeu du sophomore se cantonne exclusivement près du cercle. En 975 minutes jouées la saison dernière, il avait tenté seulement deux tirs à trois points pour une petite réussite. Ne serait-ce qu’à mi-distance, le tir de Rabb n’est pas fiable. Quant à sa mécanique, elle est à retravailler.

En attaque, toujours, l’ailier fort est possiblement le meilleur rebondeur de cette draft. Il tourne à presque 4 rebonds offensifs par match (temps de jeu ramenés à 40 minutes), une des meilleurs marques de toute la NCAA. Il effectue des box-out très propres, sait anticiper les angles et n’hésite pas à jouer des coudes. Sa domination aux rebonds s’explique avant tout par son intelligence de jeu, la qualité première du jeune joueur.

Son QI basket se note aussi en défense. Il sait où se trouver, switche aisément sur le pick and roll et gère bien les aides. Contraiment à beaucoup de première année, il ne semblait jamais perdu sur le terrain la saison dernière. A l’image de son impact dans la raquette en attaque, Rabb est un excellent rebondeur défensif. Son pourcentage de rebonds défensifs (21.3) le classait parmi les meilleurs de sa conférence en 2015/2016. Avec quelques kilos de muscles en plus, sa domination aux rebonds pourrait être encore accentuée.

Cependant, malgré son intelligence de jeu, Rabb ne peut pas cacher son manque de qualités athlétiques. Il est dominé en puissance par les intérieurs dans la peinture. Les extérieurs se jouent de lui et de son manque de rapidité en périphérie. Les adversaires n’ont pas de mal à conclure quand il défend la raquette, il manque cruellement d’explosivité. Son pourcentage de contres (4.1%) est particulièrement médiocre pour un futur intérieur NBA. Bref, le tableau est bien sombre, même s’il convient d’insister sur la volonté qu’il déploie dans la tâche défensive.

IVAN RABB, EN BREF:

Points forts:

– Joueur extrêmement intelligent

– Parmi les meilleurs mains du basketball universitaire

– Rebondeur dominant des deux côtés du terrain

Points faibles:

– Manque de qualités athlétiques

– Absence de tir extérieur

– Incapable de défendre le raquette