Dwight Howard face à son destin

 

Dwight+Howard+Los+Angeles+Lakers+v+San+Antonio+7b3jRaTplrAx

Voilà c’est fait ! Dwight Howard a rencontré toutes les équipes qui le convoite (Atlanta, Dallas, Houston, Golden State et Los Angeles) chacune ayant mis en avant les forces de son projet. Dans quelques jours, il mettra fin à deux ans de rumeurs sans fin en choisissant sa nouvelle franchise. L’ancien joueur d’Orlando a décidé de s’isoler pour réfléchir aux pour et aux contre de chaque projet et pour aider le joueur le plus convoité de cette intersaison, Dunkhebdo a décidé de faire passer à la barre chaque équipe :

HOUSTON ROCKETS

Bilan l’année dernière :

 8ème de la conférence Ouest (45 victoires – 37 défaites) éliminés en premier tour des playoffs

Arguments pour :

L’équipe de Houston est la plus jeune de la NBA, le pivot pourrait donc s’inscrire dans un projet sur le long terme en optant pour les Texans. Avec James Harden, Howard disposerait d’une star à ses côtés avant peut-être l’arrivée de son grand ami Josh Smith. A Houston, il se retrouverait dans la même situation qu’à Orlando avec une équipe de pistoléros derrière l’arc, un schéma qui permettrait à Howard de s’épanouir. Enfin, Houston n’est pas à un gros marché comparable à L.A, la pression sur les larges épaules de Superman serait donc moindre.

Arguments contre:

Même si l’équipe de Houston est charmante sur le papier, elle semble encore loin du niveau de certaines équipes de sa conférence et Howard a clairement signifié qu’il voulait signer dans une équipe qui allait être une candidate au titre.

Conclusion :

Le projet de Houston est le plus attractif. Une équipe jeune, qui a tous l’avenir devant elle, composé d’une superstar en puissance (James Harden), d’un de ses meilleurs amis (Chandler Parsons) et qui ambitionne d’en recruter un autre (Josh Smith). La présence de Kevin McHale au poste de coach et le passé d’Hakeem Olajuwon, qui s’est entrainé avec Superman durant les derniers étés, dans la franchise sont également des arguments favorables. N’oublions pas également que malgré le fait qu’Howard toucherait un contrat plus juteux en restant à Los Angeles, le politique fiscale de l’état du Texas permettrait à Howard de donner moins d’impôt qu’en Californie et donc  en réalité de toucher plus d’argent que chez les Lakers.

LOS ANGELES LAKERS

 Bilan de l’année dernière :

7ème de la conférence Ouest (45 victoires -37 défaites) éliminés au premier tour des playoffs

Arguments pour :

La renommée ! L’Histoire ! Les Lakers sont, avec les Celtics, la franchise mythique de la NBA. S’imposer sous la tunique des Angelinos s’est entrer dans l’histoire d’une franchise qui a connu bon nombre de MVP, Hall Of Famer et titres. On connait aussi le pouvoir de persuasion des Lakers qui ont toujours été une des destinations favorites des free agent. Enfin, en restant à Los Angeles, «D12» prendrait le taureau par les cornes et montrerait qu’il est un joueur qui n’a pas peur des comparaisons.

Arguments contre :

Encore une fois, Howard doit faire face à un problème avec son coach. Le système d’Antoni n’étant clairement pas fait en son avantage, il ne pourra jamais totalement s’exprimer tant que l’ancien entraineur des Knicks sera aux commandes. L’âge du roster des Lakers pose également problème. Avec Paul Gasol âgé de 33 ans, Kobe Bryant de 35 ans et Steve Nash qui approche de la quarantaine, Howard disposera d’une fenêtre de tir très courte avec les Lakers et ne pourra pas non plus voir du renfort arriver puisque la franchise est déjà bien au-dessus du salary cap.

Conclusion :

A l’heure actuelle, le pivot des Lakers est peut-être le joueur le plus détesté du tout la ligue et un départ d’une franchise avec un tel aura, serait une catastrophe sur le plan médiatique. Les critiques envers le pivot se multiplieraient, une situation que voudraient éviter le joueur qui a déjà dû faire face à de très nombreuses critiques cette année. E

DALLAS MAVERICKS

Bilan l’année dernière :

10ème de la conférence Ouest (41 victoires-41 défaites) pas qualifiés pour les playoffs

Arguments pour :

En signant pour Dallas, Superman aurait la possibilité de former un duo d’intérieur effrayant avec Dirk Nowitzki. Il rejoindrait également un coach reconnu et respecté en NBA en  la personne de Rick Carlisle qui a gagné le titre il y a deux ans en réalisant quelques coups de génies. Comme à Houston, les arguments économiques plaident en faveur de Dallas même si le pivot a déclaré que l’argent n’était pas sa principale préoccupation.

Arguments contre :

 Dirk Nowitzki a maintenant 35 ans et connait de nombreux problèmes de blessures ses dernières années. Hormis l’allemand, le reste du roster des Texans est particulièrement faible et Mark Cuban devra continuer de recruter après l’arrivée d’Howard. Et surtout, même avec l’arrivée du pivot, les Mavs seront très très loin d’être des candidats au titre.

Conclusion :

Avec la resignature de Chris Paul à Los Angeles, c’est toute la stratégie estivale de Mark Cuban qui a volé en éclat. D’ailleurs, l’excentrique proprio de Dallas parle maintenant d’un plan de reconstruction sur 2 ans et Howard n’a pas du tout dans l’idée de faire partie d’un plan de reconstruction.

Golden State Warriors

Bilan l’année dernière:

6ème de la conférence Ouest (47 victoires – 35 défaites), éliminés au second tour des playoffs

Arguments pour:

La ligne arrière Thompson-Curry des Warriors est le meilleur duo de shooteur de la ligue et avec l’arrivée d’un pivot comme Howard, leurs adversaires se retrouveraient dans une situation où ils devraient choisir leur poison. Comme pour les Rockets, l’effectif de Golden State est un des plus jeunes et des plus talentueux de la ligue et Howard, en choisissant cette franchise, s’inscrirait dans un projet sur le long terme.

Arguments contre :

Sur le papier, à part peut-être pour le contrat d’Howard qui serait le moins avantageux de toutes les franchises, le projet des Warriors n’a pas de faille, le problème réside surtout dans l’effort que devra accomplir l’équipe pour acquérir l’agent libre.

Conclusion :

Si les Warriors ont un effectif jeune et talentueux ils ne pourront néanmoins pas le conserver s’ils veulent Howard. Le seul moyen pour la franchise de l’obtenir serait d’effectuer un sign and trade avec les Lakers, et donc d’offrir un des joueurs majeurs (soit Klay Thompson soit Harrison Barnes) dans l’optique hautement improbable que les Angelinos acceptent cette option. Et si les Lakers viendraient à accepter, le roster des Warriors perdrait en qualité.

Atlanta Hawks

Bilan l’année dernière:

6ème de la conférence Est (44 victoires- 38 défaites)  éliminés au premier tour des playoffs

Arguments pour :

Les Hawks sont l’équipe qui disposent de plus de marge dans leur salary cap, ils pourront donc sans problème offrir un contrat maximum à Howard tout en recrutant d’autres joueurs durant la free agency. Enfin, le nouveau coach de la franchise, Mike Budenholzer a été formé dans le moule Popovich, un maitre dans la formation des pivots.

Arguments contre :

Même si David Dwight Howard est né à Atlanta, il n’a jamais montré d’intérêt pour les Hawks, une franchise qui ne fait pas vraiment rêver et qui est connu pour avoir une fanbase très discrète. Et puis, les Hawks ont perdu la quasi-totalité de leur effectif durant cette intersaison et devront reconstruire tout une équipe, pas vraiment la meilleure façon de créer de l’alchimie.

Conclusion :

 Si vous avez une âme de parieur, choisissez les Hawks ! La franchise à l’air larguée dans la course au pivot et l’on se demande bien pourquoi Howard les choisiraient…

1 Comment

Comments are closed.