Débat Dunkhebdo: Le Franchise Player, aujourd’hui indispensable?


NBA

Chaque vendredi, Dunkhebdo vous propose un débat autour d’un sujet qui agite le monde de la NBA, en rapport avec l’actualité ou non. Pour donner votre avis, ils vous suffit de commenter en dessous de l’article, en vous connectant à votre compte IntenseDebate, ou en vous inscrivant si vous n’en possédez pas.

Le Franchise Player est un terme dont la signification varie souvent avec la personne qui l’utilise. En général, on parle de meilleur joueur de la franchise, du leader sur le terrain et en dehors, du mentor au niveau mental… Toutes ces choses peuvent représenter un Franchise Player. Certaines équipes ont ce type de joueur, d’autre non. Certaines ont été championne avec un Franchise Player clairement désigné (comme les Lakers de Kobe Bryant en 2009 et 2010) et d’autres non (comme les Pistons de 2004, avec un ensemble de bons joueurs plutôt qu’un joueur dominant).

Le débat de ce vendredi se déroulera en deux parties:

– Pour vous, que signifie le terme de « Franchise Player? Quelles sont les qualités du Franchise Player type?

– Aujourd’hui, peut on gagner le titre suprême sans réel Franchise Player? Une équipe peut elle le réaliser dans les 5 ans à venir?

 

La saison reprenant, vous pouvez maintenant proposer dans les commentaires les sujets de débats que vous voudriez voir sur dunkhebdo

Auteur : Jérémy

Présent sur Dunkhebdo depuis 2013, victime de la passion NBA depuis de longues années, Fan Boy assumé de King James, mais toujours attaché au Heat de Miami.

46 réflexions sur « Débat Dunkhebdo: Le Franchise Player, aujourd’hui indispensable? »

  1. – Pour vous, que signifie le terme de « Franchise Player? Quelles sont les qualités du Franchise Player type?

    Et bah c'est difficile à définir. J’ai d'abord pensé à la définir par le joueur star mais qu'est-ce que qu'une star? Ensuite j'ai pensé au fait que’ ce joueur était un «intouchable» mais des FP ont déjà été transférés (pour la plupart ils le voulait mais bon)…j'ai envie de dire qu'il n'y a pas de définition du franchise player tout comme il n'y pas de qualités obligatoires ou de critères pour qualifier un joueur de Franhise player.

    Je pense que certains diront que c'est LE joueur de son équipe mais qui est la franchise player du Heat? Bah pour moi ils en ont deux: LBJ ET D-Wade

    Donc pour moi, la notion de franchise player est indéfinissable.

    Aujourd’hui, peut-on gagner le titre suprême sans réel Franchise Player? Une équipe peut-elle le réaliser dans les 5 ans à venir?

    NON !!!!

    L’histoire NBA me donne raison à part les Pistons 2003 (exemples qu’on cite tout le temps alors que c’est l’exception) AUCUNE
    EQUIPE sans Franchise Player n’a gagné un titre parce que la NBA est une ligue de star et à un moment tu auras besoin que ton Franchise prenne les choses en main.

    Je vois où tu veux en venir Jeremy^^ non ni les Warriors ni les Pacers ne gagneront un titre NBA car il leur manque LE gars (oui je ne pense pas que Paul George soit un franchise player)

  2. Pour moi le franchise playr, c'est LE joueur, celui dont la présence change tout. Exemple, à Miami, le FP, pour moi, c'est LeBron et non Wade. Sans LeBron, Miami ne gagnerais pas. Sans Wade, on ne serait pas autant catégorique. C'est comme ça que je vois un FP.

    Sinon pour moi, c'est comme pour toi, on ne peut pas gagner sans FP. Je dirais que le titre des Pistons en 2004 (et non 2003 😉 ) c'est un peu comme la saison de merde des Lakers l'an passé: une exception.

    Je ne voulais pas forcément en venir à ces deux équipes ^^ mais elles marchent dans le contexte car pour moi, Curry et Georges ne sont pas des FP.. Pour le moment, par conséquent je ne les vois pas remporter le titre.

    Mais à l'avenir, Georges et Curry peuvent prendre de l'envergure et devenir des FP (pour moi ils en sont capables dans deux ou trois ans ou avant même) et ainsi porter leur team jusqu'au titre (mais donc, il y aurait un FP dans l'équipe)

  3. Pour moi, le Franchise Player n'est pas seulement le meilleur joueur. C'est celui qui a les clés de l'équipe. Celui en qui les autres vont avoir confiance dans un moment tendu. Si le meilleur joueur a un caractère friable, il ne peut pas être FP. Après, comme pour tout, il y a de bons FP et de mauvais FP, mais je trouve qu'il est rare de voir une équipe sans FP. Il y a les Pistons 2004 effectivement. Il n'y en a pas eu beaucoup d'autres. Il faudrait 3-4 joueurs ayant le même niveau et ayant une spécialité bien précise et que n'ont pas les autres. Billups est un parfait meneur d'homme, Hamilton se démarquait parfaitement bien et était très bon en catch&shoot, Wallace sécurisait toute la raquette, etc… Mais chacun était spécialiste dans son domaine.
    Pour en revenir à la question, un FP type doit d'abord avoir un gros niveau de jeu évidemment. Il doit aussi avoir des faits d'armes en NBA ou encore mieux avec l'équipe dans laquelle il joue pour que ses coéquipiers le voient comme un mec qui a des épaules. Il doit être clutch mais pas forcément leader vocal. Il faut quand même qu'il s'affirme et qu'on l'écoute mais il n'est pas obligé d'en être le leader si ce n'est pas un meneur. Une chose primordiale aussi, c'est l'envie de tuer le match, de bouffer l'autre équipe. C'est donc un mix entre niveau de jeu, mental, clutch et notoriété. Maintenant il faut parfois relativiser au cas par cas et en fonction du reste de la team.

    Aujourd'hui je pense qu'il est très difficile d'être titré sans Franchise Player. Surtout dans les 5 ans à venir. On est dans une période de concentration de stars dans les équipes. Les formats d'équipes les plus "communes" pour dominer sont les Big 3 et les duo intérieur/extérieurs dominants. En disant ça, je me baisse encore plus bas pour saluer les performances de Nowitzki et d'Olajuwon…
    Mais, parce qu'il y a un mais, chaque année il y a une équipe surprise qui peut faire des exploits. Je pense à Memphis, avec un axe Conley-Randolph-Gasol très performant. L'équipe a de l'expérience, est bonne en PO et possède de très bons défenseurs, comme les Pistons 2004. Maintenant je pense que cette équipe a un FP qui s'appelle Zach Randolph, donc je répondrai non à la 2ème question. Surtout que cette équipe va tendre vers un Big 3 si Conley et Gasol continuent de progresser à cette vitesse…

  4. Si je devais citer les FP aujourd'hui dans la ligue:

    Pour les vrais de vrais: James, Kobe, Paul
    Les FP mais pas trop (dans le sens ou ils ont encore un peu de mal au niveau de l’influence): Durant, Melo, Rose, Rondo

    Pour le reste, Curry, Irving et autres, j'utilise parfois le terme FP mais ils ne le sont pas, c'est surtout pour dire le meilleur joueur qu'on utilise fp, bien souvent.

  5. Peut-être parles tu de co-FP. Je pense qu'on peut utiliser ce terme, même si c'est assez rare. Kobe-Shaq pour les deux derniers titres par exemple, mais ce n'est vraiment pas arrivé souvent. A Miami c'est James le FP. Ca n'enlève rien au niveau de Wade, mais à Chicago ce n'était pas Pippen le maître à bord. Et même si Wade représente plus l'âme de la franchise que James, ce dernier est trop fort pour que qqun d'autre dans la ligue aujourd'hui ne lui pique le statut de FP.

    Sinon d'accord avec toi, il faut qu'au moins un joueur de ton équipe acquiert le statut de superstar

  6. Tu es dur avec Durant… mais du coup pour toi les FP sont forcément des mecs qui vont rentrer dans l'histoire ? Seulement la crème de la crème ?

  7. Whaaaaat? CP3 franchise player mais pas Rose???? Là j'avoue ne pas te suivre là. Autant Melo pour moi c'est une arnaque de FP mais D-Rose?

  8. Le Franchise Player est tout simplement le leader de son équipe.

    Un Franchise Player doit avoir certaines qualités: un très bon (ou excellent) niveau de jeu, pouvoir rendre meilleur ses coéquipiers (il y a plusieurs façons possibles), être "le coach sur le terrain" et en prime être clutch.

    Et oui une équipe en a besoin pour gagner un titre surtout que en NBA certaines équipes en ont 2. Mais qui sait peut-être que d'ici quelques années une autre "ère" de la NBA commencera ;)))

  9. CP3 c'est le véritable leader, sur et en dehors du terrain pour les Clippers. Rose, ça fait un an qu'il n'a pas joué et les Bullls s'en sont bien sortit sans lui. Voilà pourquoi 😉

  10. Dur avec Durant pour une raison: Westbrook. On a bien vu que son absence était capitale pour OKC et que KD avait bien du mal à faire gagner OKC. Mais attention, je le considère tout de même comme le number 2 de la ligue!

    Mais non pas forcément. Regarde CP3 n'a jamais dépassé les demi de conf. Mais ce gars, il est fait pour être un patron

  11. Désolé de ne pas t'avoir répondu plus tôt mais j'étais de sortie. Je me doutais que tu allais me sortir cet argument mais je suis désolé, dans ce cas on n'a vraiment pas la définition d'un franchise player. En gros, si on suit ton raisonnement, les FP ne se trouvent que dans des équipes merdiques alors vu qu'il n y a que dans ce genre d'équipes que l'on passe du tout ou rien juste parce qu'il n y a plus un seul joueur.

    Rose est un Leader avec un grand L des Bulls. Avec lui, les Bulls on eu le meilleur bilan deux années consécutives (plus de 60 victoires) et sans lui, tu dis qu'ils s'en sont bien sortis? Désolé mais pour un effectif comme celui des Bulls et avec un coach comme Thibodeau, c'est un minimum que de finir 5e dans la conférence EST (surtout celle de l'an dernier) avec une 40aine de victoires. Je veux dire là quand tu vois les matchs depuis son retour, l'atmosphère est 300000 fois différentes. Tu sens que la balle est faite pour lui.

    Tu prends par exemple le match contre OKC, l'an dernier c'est ce genres de matchs que les Bulls perdaient car il n y avait personne pour "closer", pour achever le travail, celui vers qui on se retourne pour tirer les autres vers la victoire…

  12. Donc pour toi certaines équipes ont eu deux FP dans leur rang? Je pense notamment à Miami au début du big three

  13. Non non, pas du tout, la preuve je cite James et il est dans la meilleure équipe ^^ je cite aussi Kobe qui avait la meilleure team il y a 3 ans. Mais en me relisant c'est vrai qu'on peut penser cela.

    Personnellement, l'autre raison pour laquelle j'ai mît Rose dans la deuxième catégorie (je l'ai dit au dessus) c'est son année blanche. J'attend de voir comment il ça se comporter et comment vont être les Bulls. Mais bel exemple que ce match à OKC. On peut même dire que pendant les PO il leur a manqué un joueur de ce calibre

  14. Pour moi, un Franchise Player est d'abord le meilleur joueur de son équipe mais ça je pense que tout le monde est du même avis là dessus.
    Ensuite, le Franchise Player ne doit pas seulement être le meilleur joueur sur le terrain : il doit aussi être le leader de l'équipe en dehors. C'est à dire les mener vers le haut dans les vestiaires lorsque ça ne va pas (à la mi temps par exemple).
    Puis, il doit savoir rendre ses coéquipiers meilleurs, plus sûrs d'eux et les faire progresser.
    Enfin, le Franchise Player est un joueur qui doit avoir la confiance de tous les joueurs de son équipe et il doit se montrer décisif lorsqu'il le faut.

    Un joueur doit pour moi remplir toutes ces conditions pour être considéré comme un Franchise Player.
    Des joueurs d'une telle qualité sont très rares dans la ligue et un joueur comme Kyrie Irving (souvent cité comme Franchise Player) n'en est pas un (en tout cas pour le moment).
    En tout ils sont trois pour moi : James, Kobe et Paul. Et peut être même 4 avec Durant (même si il est légèrement en dessous des premiers que je cite).
    Un peu en dessous se trouvent soit les joueurs qui pourront prétendre à ce statut un jour (en tout cas ils en ont le potentiel) : je pense à Rose, George ou Curry par exemple.
    Soit les joueurs déja expérimentés mais qui pour moi ne remplissent pas toutes les conditions que je cite précédemment : cette fois je pense à Melo, Rondo ou Howard.

    Un exemple : TP est pour moi l'exemple même du Franchise Player par excellence : je ne pense pas à son statut aux Spurs mais au rôle qu'il doit remplir en EDF. Rôle qu'il remplit parfaitement et qui a permit aux français de gagner l'Eurobasket il y a peu.
    TP joue vraiment son rôle parfaitement. En NBA, il n'est pas (ou du moins pas encore) un Franchise Player sachant qu'il évolue toujours aux côtés de l'éternel Duncan.

  15. Alors on est tout à fait d'accord,même pour les classes de joueur ^^ (Kobe Paul et James)

    Sinon, très bon parallèle avec TP en équipe de France. C'est LE "FP" de l'équipe de France

  16. Le franchise-player, tout le monde en a plus ou moins la même notion. Le meilleur joueur de l'équipe, celui qui gueule dans les vestiaires, la première option offensive ou défensive, celui qui se charge des tâches les plus difficiles, etc… Je ne vais pas faire dans la nouveauté, un franchise-player est le joueur de l'équipe, qui vous fait gagner un match tout seul comme un grand, capable de marquer dans les temps faibles de l'équipe et de la relancer, et à l'inverse, de savoir s'éclipser quand ses équipiers s'épanouissent. Pour ceux qui font du sport collectif, je vais citer un exemple que tout le monde a déjà vécu. Quand vous allez affronter un adversaire fort mais que vous pouvez gagner, vous vous dites "On a machin, on peut gagner". C'est ça un FP.

    Pour la deuxième question, c'est non. A une époque, avec un collectif, un système de jeu, des automatismes, comme les Pistons 04', c'était possible. Mais actuellement non. Sans F-P, on peut réaliser une grande saison régulière mais dans les moments chauds, dans les matchs serrés, si personne prends le leadership, ça se ramasse en play-off comme les Nuggets. Regardez la série Memphis-Spurs. Memphis n'a pas de FP réellement désigné mais possède un collectif et une identité. Les Spurs possèdent aussi un collectif et une identité mais ils ont un franchise-player (Parker sur cette série). Cela fait 4-0 au final alors que l'écart n'est pas aussi grand poste par poste (Allen > Green, Gasol >> Splitter).
    A l'inverse, par contre, un seul joueur ne suffit pas/plus (Duncan 2003) pour gagner un titre. Durant avec OKC, Paul avec les Clippers n'ont pas réussi. Pour gagner le titre, LeBron James a toujours eu besoin d'un équipier en feu (Haslem, Wade, Miller et pour finir Battier) pour gagner le match et le titre.
    En conclusion, pour gagner le titre suprême, il faut un franchise-player et un ou plusieurs lieutenants derrière.

    Idée de Débat :
    Pour une équipe de NBA, un joueur polyvalent est-il plus utile qu'un joueur spécialisé ? Si non, quel est la spécialité la plus apprécie chez un GM de NBA ?
    Une équipe peut-elle se passer d'un ailier-scoreur ?
    Peut-on encore perçer en NBA sans physique ?
    Quel est actuellement le record de NBA qui peut être battue ? Les 100 pts ? 72-10 ? Les 33 victoires des Lakers ?

  17. C'est vrai que cette année Westbrook a pris une autre dimension et est presque aussi important que Durant. Dans ce cas on peut parler de co-FP pour eux ? Ou ça n'existe pas pour toi ?

  18. Sur ce débat, j'ai souvent été d'accord avec les commentateur et ça continue avec toi ^^.
    Sinon pour les idées débats, je retiens les trois premières qui sont de bonnes idées. La dernière aussi, mais j'ai fait un article y'a pas longtemps là dessus donc ce sera pour plus tard, merci à toi.

    Pour l'article sur les records: https://dunkhebdo.com/ces-records-qui-semblent-ina

  19. Garnett ? Ce sera juste le leader vocal, au mieux le leader de la défense. Il a de l'expérience mais plus autant d'endurance donc il ne pourra pas peser sur une saison entière. A Brooklyn je verrai plus une association de spécialistes : D-Will leader du tempo, Johnson du clutch time, Pierce de la technique, Garnett de la motivation voire de la défense, Evans du rebond, Lopez de l'attaque intérieure, Kirilenko de la 2nd unit et de la polyvalence… Mais s'il devait y a voir un FP, je pense qu'il n'y en aurait qu'un seul : Williams…

  20. J'aime bien tes idées de débat 🙂

    Pour ta définition du FP, je suis d'accord sauf pour une chose. Pour moi le FP n'est pas forcément une grande gueule. Il y a des spécialistes de la motivation. Alors ok il faut que cette personne soit un bon joueur, mais pas forcément le meilleur. Ce n'est pas rare de voir un FP discret et un autre joueur, souvent le meneur, être celui qui rassemble ses troupes dans le vestiaire. Après, le FP doit quand même avoir une aura qui fait qu'à chaque qu'il parle, il est écouté. Je pense à Duncan par exemple, qui gueule parfois dan les vestiaires mais qui ne le fait qu'en cas de grande nécessité. On va dire qu'avec Pop aussi…

  21. Merci ^^
    C'est vrai que grande gueule, c'est pas obligatoire. Mais tu l'as dis, un FP doit être un mec qui motive ses joueurs, qui les rebelle etc. Après comme franchise-player qui parle pas beaucoup à part Duncan (qui a pas besoin vu que Pop' ^^), j'en connais pas énormément ^^

  22. Le franchise Player pour moi, c'est le joueur qui représente sa franchise, c'est un leader, il doit évidemment avoir un bon niveau, mais surtout il doit faire naître la confiance auprès de ses coéquipiers, les rendre meilleurs, il montre l'exemple sur et en dehors du terrain, il est là dans les grands matchs, dans les moments chauds que ce soit en défense ou en attaque. Le FP doit être capable de s'éclipser quand tout va bien et prendre les choses en main quand tout va mal. Il est très important sur le plan mental pour ses coéquipiers.

    Des exemples de FP : Derrick Rose, Paul, LBJ, Carmelo Anthony, Kobe Bryant, Tony Parker, Tim Duncan et avant Paul Pierce ou KG.
    Ce qui en ont l'étoffe et qui je pense vont le devenir : Rajon Rondo, Kevin Durant, James Harden, Curry et Paul George

    Suite :

  23. Est-ce que peut gagner sans FP ? je ne pense pas.. Un collectif peut aller loin c'est clair, mais un joueur va forcément prendre ses responsabilités dans la team, devenir le leader et le FP par la même occasion.

    Dans les 5 ans à venir ? Vous pensez à Golden State et aux Pacers pour cette question, mais justement ces deux franchises illustrent parfaitement mon idée juste au-dessus : Curry va devenir le FP des Warriors et George le FP de Indianna

  24. C'est vrai qu'il y a souvent corrélation 🙂 Duncan était mal choisi pour illustrer mon exemple, mais par exemple Nowitzki ou même Kobe puisque c'était Fisher qui rassemblait tout le monde dans les vestiaires
    Sinon comme Duncan on peut citer Grant Hill, voire Allan Houston même si c'est qqes classes en dessous
    Edit : Julius Erving aussi non ? Pas beaucoup d'images de vestiaires de lui…

  25. Donc pour toi, une franchise peut avoir deux FP? (Duncan et Parker que tu cites par exemple?)

    Sinon pour les 5 ans à venir, je suis du même avis que toi. Non, car lorsque Indiana et GS seront prêt Curry et Georges vont devenir FP donc ce ne seront pls des teams sans FP ^^

  26. Oui elle peut avoir plusieurs FP : TP et Duncan aux Spurs, on avait aussi Pierce et KG à Boston sur sur les premières saisons, ou encore Zinade Figo chez les merengue et ce genre de tandem est pour moi différent d'un tandem Kobe – Pau ou Durant – Westbrook car les deux derniers duos on a un FP (Durant, Kobe) et un lieutenant (Westbrik, Pau)

  27. Le Franchise Player "perfect" pour moi, mais un FP comme ça je ne sais pas s'il en existe beaucoup à travers les époques..
    Mais quand tu pense aux Suns tu penses à Nash, pour moi c'était un franchise player.

  28. Oui c'était juste pour te taquiner 😉
    Moi aussi je pense que Nash est une exception, l'un des rares à pouvoir se targuer d'avoir été FP sans défendre. Même avec un Stoud à 100% à ces côtés, ça restait lui le patron. Par contre, à cause de sa défense, je trouve qu'il ne mérite pas 2 MVP

  29. Juste à cause de sa défense, parce que j'accorde beaucoup d'importance à cette partie du jeu. Mais Nash avait un impact si fort en attaque, et ça collait avec le système des Suns qui s'en foutaient royalement de la défense. Je ne les conteste qu'à moitié, j'étais moi aussi ébahit par ses actions de folies mais ça doit quand même être le MVP qui défend le moins bien de l'histoire…

  30. J'accorde moi aussi une grande importance à la défense, plus qu'à l'attaque même.
    Mais il y a un titre de meilleur défenseur, un titre de meilleur marqueur et de meilleur passeur, et un titre de plus valuable à son équipe . Tu contestes celui ou Kobe finit à 35 pts de moyenne ? Il y a un titre de meilleur marqueur. Tu conteste sa défense ? Il n'a pas le titre de meilleur défenseur . ^^
    Il était le plus Valuable, il mérite c'est deux titre . :^)

Les commentaires sont fermés.