Dunkhebdo NBA Podcast: Toronto terrasse Milwaukee, Golden State roule sur Portland

Dans l’épisode 161 du Podcast Dunkhebdo, Tom et Alan se retrouvent pour discuter des récentes finales de conférences.

Le duel titanesque entre Toronto et Milwaukee apparait comme le gros morceau de l’épisode. Entre les ajustements défensifs de Nick Nurse sur Giannis Antetokounmpo ou encore le manque de diversité offensive de Milwaukee sur demi-terrain, il y a beaucoup à dire sur les récents événements de la série.

La faillite des role-player des Bucks, la résurgence du banc de Toronto et les performances immenses de Kawhi Leonard, tout cela est également abordé. Le duo se penche aussi sur le futur de la franchise du Wisconsin avant un été important : Kris Middleton, Brook Lopez et Malcolm Brogdon seront tous des dossiers chauds cet été.

Dans la dernière partie du podcast, retour sur le sweep des Warriors face aux Blazers. L’absence de Kevin Durant n’a pas tellement posé problèmes à Golden State, même si Portland aurait pu gagner certains des matchs. Tom et Alan discutent de la future intersaison des Blazers, avec divers dossiers importants pour la suite de la franchise.

Dunkhebdo NBA Podcast: Jazz, Thunder, quelle place pour la défense en playoffs ?

défense

Parmi les meilleures défenses de la saison régulière, le Jazz et le Thunder ont connu une campagne de playoffs express. Les deux équipes se sont inclinées au bout de 5 matches. Des éliminations très loin de rencontrer les attentes d’avant saison pour ces deux franchises. Mais ces sorties prématurées posent également la question de l’avenir de la défense en playoffs. En particulier des défenseurs centrées autour des pivots.

En effet, si le Jazz et Rudy Gobert ont su dominer leurs adverses durant la saison régulière, en les asphyxiant défensivement, les playoffs ont vu leur schéma défensif vacillé. Pour la deuxième année consécutive, James Harden et les Rockets ont réussi à rendre le pivot star du Jazz quasi-injouable. Dans la série entre Blazers et Thunder, c’est l’importance capitale du « pull-up three », comme le dirait Tom, dans les playoffs. Une arme qui est en train de devenir une des plus importants à avoir en playoffs.

Dans ce nouvel épisode de notre émission francophone sur la nba, Tom et Ben discutent de la place de la défense dans les playoffs. Puis, en fin d’épisode, se demandent si les conclusions que l’on peut tirer de ces premières séries peut avoir des conséquences sur le second tour. Non, ce n’est pas une preview. Enfin, si quand même un peu …

Le podcast

Dunkhebdo NBA Podcast: MVP, ROY, COY, épisode spécial trophées

MVP

Dans ce nouvel épisode de notre émission basket sur la nba, Ben et Alan exposent leur choix pour les récompenses de la saison régulière.

Pour le trophée de MVP, la bataille se résume à un duel entre Giannis Antetokounmpo et James Harden. SI le premier a pour lui le CV parfait pour prétendre à la statuette, le pyromane des Rockets tutoie les sommets offensivement et pourrait bien subtiliser le trophée à la dernière seconde.

Un affrontement qui rappelle beaucoup l’opposition entre Trae Young et Luka Doncic pour le titre de rookie de l’année. Là où Doncic a pour lui une constance exceptionnelle, Young réalise une fin de saison canon. Mais est-ce assez pour prétendre au titre de rookie de l’année ? Réponse.

Enfin, en fin d’émission, Alan et Ben livrent leurs surprises et leurs déception de la saison régulière 2018/2019.

Malcolm Brogdon | Profil #10

Malcolm Brogdon, archétype du joueur sous-médiatisé ?

Le joueur de troisième année continue d’être un joueur indispensable à Milwaukee. Pourtant, sa médiatisation frôle le néant. Il est donc temps de faire justice au President !

Dans ce nouveau numéro du podcast profil, Pierre, le scout de la semaine, décortique de jeu de Malcolm Brogdon, accompagné par Alan à la présentation.

Dunkhebdo NBA Podcast: Début de saison, des (bonnes) surprises et des questions

Bucks-Lakers-Sixers

Impossible de tirer des conclusions après quelques matches ? Oui….et non.

Dans ce nouvel épisode du Dunkhebdo NBA Podcast, l’équipe va tenter de discuter des premiers jours de saison régulière, sans tomber dans de dangereuses conclusions hâtives.

Alan, Tom et Ben abordent dans un premier temps le cas des Sixers de Philadelphie. Annoncés parmi les cadors de la conférence Est, les coéquipiers de Ben Simmons connaissent un début de saison difficile. Battus par les Celtics en ouverture, ils ont dû lutter ce samedi pour se défaire du Magic d’Orlando. Comment expliquer ce début de saison en demi-teinte ?

Les Bucks, eux, en revanche, connaissent un début de saison rêvé avec deux victoires en deux matches. Milwaukee donne surtout l’impression de jouer enfin comme une équipe du XXIème siècle. Mieux, cette équipe habituée à nous décevoir respire la confiance. Peut-on enfin croire à ces Bucks ?

Puis, la première partie du podcast se conclue avec un retour sur les deux premiers matches des Lakers. Entre bagarre, défense douteuse, attaque éclair et rotations énigmatiques, il y a déjà beaucoup à dire à propos de la nouvelle équipe de LeBron James.

Dans l’overtime, le trio répond d’abord à deux auditeurs. Enfin, chaque intervenant livre une observation liée au début de saison.

Le podcast

Dunkhebdo NBA Podcast: les Milwaukee Bucks face à une année charnière

milwaukee bucks

Alors que leur nouvelle enceinte ouvre ses portes, les Bucks vont débuter une saison qui pourrait se révéler clé pour l’avenir de la franchise (4:19). Après l’échec de l’expérience Jason Kidd, Milwaukee a su attirer l’entraîneur le plus courtisé de l’intersaison en la personne de Mike Budenholzer. Pourtant, ce changement de coach ne doit pas cacher le besoin de résultat de la franchise, elle qui reste sur deux échecs consécutifs au premier tour. Eric Bledsoe et Khris Middleton, deux joueurs majeurs de l’effectif, entreront sur le marché des agents libres à la fin de la saison. Des choix compliqués attendent un front office devant aussi, en parallèle, réfléchir à la prolongation de Malcolm Brogdon. Dans ce nouvel épisode du  NBA Podcast français, Tom et Ben tentent de répondre à ces quelques questions.

Dans l’overtime, le duo s’attaque à un dossier qui anime les fans NBA durant l’intégralité de la saison: le trophée de MVP.

Dunkhebdo NBA Podcast: Portland balayé, Davis et Holiday au sommet

Dans ce nouvel épisode du Podcast NBA français, Pierre, Tom et Ben reviennent sur les premiers jours de playoffs. Ce début de premier tour marqué par le coup de balais autoritaire infligé par les Pelicans aux Blazers. Dominants défensivement, les coéquipiers d’un Jrue Holiday étincelant ont réussi un des plus gros upsets de l’histoire récente des playoffs. Logiquement, la première partie de ce podcast revient donc longuement sur cette série.

A-t-on assisté au dernier match Damian Lillard et CJ McCollum comme coéquipiers à Portland ? La question est ouverte. Le coup de balais subis par les Blazers induit, selon certains, obligatoirement un changement majeur dans la franchise. Terry Stotts, le coach, serait potentiellement menacé, selon certains journalistes américains.

Cette élimination précoce pose aussi la question de l’avenir de Jusuf Nurkic dans l’Oregon, lui qui sera agent libre en fin de saison. Côté Pelicans, sans surprise, Anthony Davis a dominé les débats. Mais ce sont surtout les performances de Jrue Holiday ou Nikola Mirotic qui ont fait basculer la série. L’ancien meneur des Sixers, qui a connu des premières saisons difficiles en Louisiane, peut prétendre au titre officieux de MVP du premier tour.

Dans la seconde partie du podcast, place aux jeunes ! Entre Ben Simmons, tournant à un quasi triple double de moyenne, ou encore un Donovan Mitchell, décisif dans le match 2 contre Oklahoma City, les jeunes pousses de la NBA sont à la fête. Victor Oladipo, plus âgé, explose lui aussi durant ces playoffs en tant que franchise player. Joel Embiid, absent durant les deux premiers matches de ces playoffs, a lui aussi fait sentir son impact, notamment dans la seconde mi-temps du match 4 contre Miami. L’occasion d’un débat sur les pivots et leur importance en playoffs.

En fin d’épisode, le trio tente de déterminer la franchise la plus frustrante actuellement de la conférence est. Concernant cette même conférence est, après une dizaine de jours de postseason, difficile de dégager une hiérarchie…

Sommaire

Introduction: 39s
Retour sur la série entre les Pelicans et les Blazers: 3m32
Prise de pouvoir des jeunes et bilan de ces premiers tours de playoffs: 44m52

Le podcast

Dunkhebdo NBA Podcast: Power ranking post-trade deadline (deuxième partie)

power ranking

Après la première partie publiée mardi dernier, Pierre, Tom et Ben reviennent pour la partie deuxième du power ranking Dunkhebdo après la trade deadline.

Dans ce second volet, les discussions se concentrent, dans un premier temps, sur la course aux playoffs à l’est et les dangers que représentent chacune des têtes de séries basses de la conférence. Entre les surprenants Pacers, le collectif du Heat et les raquettes des Sixers et des Pistons, les possibles adversaires des cadors de l’est offrent des profils disparates. Puis, le débat se porte sur les Timberwolves et les Spurs, deux équipes que le système de points place au même niveau, malgré des profils opposés.

Les nouveaux Cavaliers font logiquement l’objet d’une très longue discussion, concernant à la fois les trades mais aussi leur nouveau statut à l’est. La conférence est où les Celtics demeurent les favoris, devant les Raptors alors que les Canadiens pourraient bien terminer à la première place de la conférence. A l’ouest, l’équipe du Dunkhebdo NBA Podcast se révèle très optimiste sur le Thunder. Sans surprise, les Rockets et les Warriors viennent conclure le classement.

Enfin, le All-Star Game, toujours snobé par l’intelligentsia NBA bien qu’étant un des événements majeurs de toute saison NBA, est discuté pendant les dernières minutes  du podcast.

Pour répondre au sondage qui vise à améliorer le podcast: cliquez sur ce lien. Et n’oubliez pas de nous transmettre vos questions pour l’épisode 100 !

Bonne écoute !

Sommaire

Première partie (des Pacers aux Wizards): 39s
Deuxième partie (des Spurs aux Warriors): 43m13

 

Power ranking

Groupe 1

1. Golden State Warriors (6 points)

Groupe 2

2. Houston Rockets (12 points)

Groupe 3

3. Boston Celtics (30 points)
4. Oklahoma City Thunder (34 points)

Groupe 4

5. Cleveland Cavaliers (39 points)
6. Toronto Raptors (41 points)

Groupe 5

7. Minnesota Timberwolves (46 points)
7. San Antonio Spurs (46 points)

Groupe 6

9. Washington Wizards (72 points)
10. Portland Blazers (75 points)
10. Milwaukee Bucks (75 points)

Groupe 7

12. Denver Nuggets (88 points)

Groupe 8

13. Miami Heat (95 points)
14. Philadelphia Sixers – 98 points
15. Detroit Pistons (101 points)

Groupe 9

16. Indiana Pacers (106 points)

Dunkhebdo NBA Podcast: Jason Kidd viré ! Du changement chez les Spurs ?

Jason Kidd

Parfois, l’actualité s’emballe et en quelques heures, les informations s’enchaînent. Ce lundi était un de ces jours et le Dunkhebdo NBA Podcast se devait de réagir à tout cela dans un épisode spécial. Tom et Ben reviennent tout d’abord sur le limogeage de Jason Kidd. Coach des Bucks depuis quatre saisons, l’ancien meneur star paie des résultats inconstants et décevants au vu de la qualité de son effectif. Sans mentionner ses relations tendues avec les dirigeants de la franchise du Wisconsin. Les défaites récentes auront donc eu raison de sa place.

Ensuite, toujours dans la première partie du podcast, le duo revient sur les révélations d’ESPN concernant de possibles frictions entre Kawhi Leonard et les Spurs suite à la gestion de la blessure de l’ailier. Absent en début de saison, la star de la franchise est revenu il y a quelques semaines pour neuf petits matches avant d’être à nouveau mis au repos. Une gestion trouble qui ne plairait apparemment pas à Leonard. Pendant ce temps, sur la côte Est, Kemba Walker a fait son apparition sur le marché des transferts. Enfin, seulement s’il est échangé contre un All-Star au aveu de de son propriétaire, Michael Jordan.

Quant à Damian Lillard, il a demandé une réunion avec son propriétaire Paul Allen pour parler de l’avenir de la franchise. On ne parle pas encore trade mais le meneur star semble peut-être perdre patience. Une réunion, les Cavaliers aussi en ont eu une pour discuter de la faillite collective contre Oklahoma City. Un échange durant lequel Kevin Love, comme souvent, s’est vu critiqué par ses coéquipiers. Tyronn Lue et Isaiah Thomas, ainsi que le GM de la franchise, ont également était critiqué au cours de cette réunion.

Sommaire

Introduction: 39s
Le limogeage de Jason Kidd / Kawhi Leonard et les Spurs: 2m35
Instrumental de transition: Better Days – Lakey Inspired
Kemba Walker / Damian Lillard / Les Cavs: 46m53
Instrumental de fin d’épisode: Life Is – Cosimo Fogg 201

[NBA Trade Fiction] Edition spéciale contrats rookies

Alors que la majorité des joueurs ayant signés des contrats cet été sont inéchangeables avant le 15 décembre certains autres sont éligibles à un trade. Pour la plupart, ils le verraient certainement d’un bon œil pour tenter de se relancer. La nba est un business dans lequel des « valeurs » sont échangés. Un GM peut faire un trade pour des contrats (intérêts purement financiers « exemple salary dump* »). Un autre pour des droits (obtenir des exceptions ou des droits pour prolonger des joueurs au dessus du cap). Un dernier pour améliorer son effectif à court, moyen ou long terme (talent). Un trade peut donc avoir plusieurs objectifs et ne résulte pas uniquement du sportif. Dans cet article nous allons aborder le cas de certains joueurs dans leur contrat rookie, dont l’avenir se dessine déjà en pointillés.

Trade pour joueurs dont la dernière année en option a été déclinée

Cette catégorie de joueurs est assez particulière. Les joueurs suivants ont tous vu leurs options ne pas être levées par leurs franchises respectives sur la dernière année de leur contrat rookie. Décision avant tout financière, elle a d’autres conséquences. Selon la convention collective qui régit la nba, ces joueurs ne peuvent être re-signés pour plus que la valeur de la dernière année déclinée par l’équipe dans laquelle ils sont au moment de devenir agent libre. Cette restriction s’applique même si le joueur a été transféré et n’est plus dans l’équipe qui a décliné son option. De plus, elle ne contraint que la dernière équipe dans laquelle est le joueur juste avant son entrée sur le marché.

Exemple: Si Milwaukee décide de prolonger finalement Rashad Vaughn, ils ne pourront pas lui offrir plus de 2,9M (Montant de l’année de contrat en option non levée par les Bucks) pour la 1ère année. Toutes les autres franchises pourront, elles, lui proposer le montant qu’elles souhaitent sans limitations. Ce fut le cas avec Solomon Hill dont l’option n’a pas été levée par les Pacers en 2016 et qui signe aux Pélicans pour bien plus après des playoffs intéressants.

Jahlil Okafor (Sixers, pivot)

Hors de la rotation et souvent décrié pour son manque d’effort sur le parquet l’ex blue devil ne voit plus le terrain. Dépassé dans la rotation par Holmes mais déjà derrière Embiid, Johnson et Saric qui joue parfois pivot, Big Jah doit s’en aller. Il aurait demandé un rachat de contrat à Philadelphie ce qui lui permettrait de choisir sa destination. Grâce à ce potentiel rachat il pourrait peut-être signer un contrat sur plusieurs années en tant qu’agent libre ailleurs. Cette solution semble extrême et en cas de transferts 2 franchises pourraient être intéressés.

Chicago: Originaire de Chicago, les Bulls pourraient représenter un vrai point de chute pour le pivot. Les Bulls pourraient se séparer de Mirotic qui ne semble plus faire l’unanimité auprès des fans. Ce dernier possède aussi un contrat intéressant pour les Sixers puisqu’il a une option d’équipe à la fin de l’année. Cela nécessiterait qu’il accepte d’être transféré (clause de non transfert) mais aussi d’attendre le 15 janvier* où il deviendrait éligible à un transfert. Autre option le contrat de Quincy Pondexter qui permettrait aux Sixers d’économiser quelques millions en ne coupant pas Jahlil.

*Ayant été re-signé en utilisant ses birds rights, il ne peut pas être transféré avant le 15 Janvier.

Bucks: La perte de Greg Monroe laisse un vide énorme au poste de pivot. Cela même si Giannis devrait reprendre quelques une des minutes. L’acquisition d’Eric Bledsoe a créé une trade d’exception* d’environ 3,5M. Ils en possédaient déjà une de 5M pour Roy Hibbert. Elles suffisent pour accueillir Okafor. Cependant les Bucks ne sont qu’à 4,5M de la taxe de luxe qu’ils éviteront certainement de payer cette année. Celle acquise pour Monroe pourrait donc être couplé au contrat de Vaughn. Cette manœuvre serait un salary dump des deux côtés avec plus d’implications sportives coté Bucks. Ceci permettrait à Milwaukee de se renforcer dans une raquette dépeuplée sans passer au dessus de la taxe de luxe.

*Trade exception: Enveloppe disponible qui permet d’ajuster les salaires lors d’un trade entre deux équipes sans devoir envoyer plus de joueurs dans un échange déséquilibré financièrement.

Rashad Vaughn (Bucks, arrière-ailier)

En concurrence avec Malcolm Brogdon l’an dernier pour récupérer des minutes suite à la blessure de Krhis Middleton, Vaughn n’a pas été au niveau. L’avènement du ROY 2017 combiné aux arrivées de Tony Snell puis Deandre Liggins ont marginalisé l’arrière ailier qui a perdu la confiance de sa franchise. Encore très jeune (21ans), l’ex joueur d’UNLV à des qualités pour devenir un joueur de rotation utile.

Phoenix Suns: Troy Daniels est aujourd’hui le seul back up de Devin Booker. Daniels serait plus intéressant dans une équipe qui vise les playoffs. Il pourrait d’ailleurs être transféré dans une autre équipe. Vaughn pourrait représenter une solution sur du plus long terme. Les deux franchises ont déjà effectué un échange ensemble il y a quelques semaines. Un second est assez peu probable.

Houston Rockets: Dans un système comme celui de D’Anthony aux cotés de joueurs comme Harden et Paul, Vaughn pourrait se relancer. Ses qualités de shooteurs sont en sommeil et ce serait le meilleur moyen de les réanimer. Cependant vu la situation des contrats à Houston, il faudrait attendre le 15 décembre pour donner la bonne contrepartie dans un échange à 2. Vaughn contre Troy Williams?

Mario Hezonja (Magic, ailier)

Triste est le destin nba du sniper croate devenu le PJ Hairston de balcans. Ailier manquant d’humilité dans son jeu offensif Mario est souvent à l’envers sur le terrain. Son option a été déclinée et son temps de jeu est en berne (10m en moyenne plus faible total). Trouver une autre franchise devient une priorité s’il veut se relancer.

Dallas Mavericks: L’objectif de Dallas est de rajeunir son effectif tout en créant un maximum de flexibilité salarial pour l’été prochain. Seth Curry (28ans) même s’il a une valeur sportive intéressante est pour l’instant blessé et l’objectif de Dallas ne semble pas d’être bon pour le moment. En raison du fait qu’il soit agent libre restreint, il possède un cap hold d’environ 4 Millions. Celui-ci réduit l’enveloppe totale disponible des Mavs pour recruter du très lourd tout en gardant ses droits.

Sacramento Kings: Equipe remplie de vétérans et de très jeunes prospects les Kings sont à l’affût des bons coups. Un peu légers sur le poste 3 (Carter-Jackson), ils jouent régulièrement petit à l’aile avec Bogdanovic ou Temple. Cela pendant respectivement 88% et 40% de leurs temps de jeu selon basketball-référence. Mario Hezonja pourrait apporter de la taille et potentiellement du talent. Ce serait un échange contre un joueur relayé en tant qu’observateur vu les récentes arrivées.

Trade pour joueurs dont les options ont été levées pour l’an prochain.

Les joueurs suivants ont vu leurs options activées pour l’année prochaine. Contrairement à ceux cités précédemment , ils seront toujours sous le contrôle des équipes qui les récupéreront. Il n’y a aucune restriction pour l’équipe qui les recevra en cas de transferts.

Malachi Richardson (Kings, arrière-ailier)

Drafté l’an dernier à sa sortie de Syracuse après une belle March Madness, l’arrière ailier a montré des signes encourageants avant de se blesser. A son retour plusieurs arrières ont intégré l’effectif et le voilà qui passe désormais 3/4 de ses minutes à l’aile. Pas idéal pour un joueur un peu fin mais son style de jeu convient à la nba moderne. Scoreur et adepte des tirs difficiles à la draft, il est aujourd’hui un joueur analytique prenant 75% de ses shoots au cercle ou à 3pts. Son temps de jeu fluctue énormément un changement d’air pourrait être une bénédiction.

Los Angeles Clippers: A la recherche d’un joueur capable de créer sur le poste 2 mais aussi de jouer loin du ballon Malachi pourrait être une addition intéressante pour les Clippers. Sam Dekker qui est plus un joueur de catch and shoot conviendrait en apportant lui de la taille à l’aile aux Kings qui manquent cruellement de polyvalence défensive.

Cleveland Cavaliers: A la recherche d’un joueur à potentiel peu onéreux sur l’aile, les Cavs pourraient être tentés par l’idée de récupérer Malachi en échange de Cédi Osman. Malgré de belles qualités le turc joue peu et coûte près d’un million de plus que Richardson. Etant déjà dans la taxe de luxe depuis plusieurs années les Cavs sont désormais sujets à la repeater tax*. Aujourd’hui avec un peu plus de 14M au dessus de la taxe de luxe, ils sont dans la tranche pour laquelle 1$ supplémentaire coûte 3,5$. Cette transaction leur permettrait donc d’économiser près de 3,5M de dollars pour cette saison tout en ayant un jeune potentiel sous contrôle capable de contribuer dans le futur.

*Repeater tax: Taxe supplémentaire due par les équipes qui payent la taxe de luxe au moins 3 fois sur les 4 dernières années.

Sam Dekker (Clippers, ailier)

Arrivé dans le transfert de Chris Paul, l’ancien  de Wisconsin a eu du mal à prendre ses marques. La blessure de Gallinari l’a aidé à trouver un temps de jeu un peu plus régulier mais tout n’est pas rose. Il passe désormais derrière les ailiers Thornwell et Johnson dans la rotation des Clippers. Artilleur du coté de Houston, il pourrait trouver plus de temps de jeu ailleurs.

Denver Nuggets: Le poste d’ailier est un peu vide à Denver et Dekker trouverait de bonnes minutes. Jefferson ne voit pas le terrain, Chandler est légèrement touché au dos c’est désormais Will Barton qui prend des minutes à l’aile. Denver pourrait donc envoyer un potentiel pour satisfaire les Clippers et récupérer Dekker qui fitte mieux les ambitions à court moyen terme.

Sacramento Kings: Les Kings sont à la recherche d’un ailier et pourraient se laisser tenter par l’ancien Rockets un peu comme mentionné plus haut un échange contre Malachi Richardson pourrait faire sens.

Cet article n’est que spéculation mais tente simplement de trouver une porte de sortie à certains jeunes joueurs. Tous sous contrat rookie cette année ils sont actuellement barrés dans leurs franchises et mériteraient pour certains d’avoir leur chance dans un nouvel environnement.

N’hésitez pas à commenter en bas de l’article ou sur twitter, les trades qui vous semblent plausibles et qui vous plaisent. N’hésitez pas non plus à en proposer d’autres pour ces joueurs.