Bilan de la Semaine : Gregg Popovich est en forme

 

Match de la semaine : San Antonio Spurs – Golden State Warriors

Lundi 25 Janvier. Oracle Arena. Oakland.

Le choc. Le duel au sommet de la conférence Ouest. La rencontre entre les deux meilleures équipes de ce début de saison. Bref, ce match entre San Antonio et Golden State est sûrement le match le plus attendu de ce début de saison. Une victoire des Warriors leur permettrait de refaire l’écart sur leur adversaire du soir alors qu’à l’inverse, une défaite californienne permettrait aux Spurs de revenir à grands pas sur les Warriors. Tim Duncan absent, c’est David West qui le remplace dans le 5 de départ texan. Portés par un excellent Steph Curry (15pts) dans le premier quart, Golden State mène de 6 points après 12 minutes (29-23). Alors menés, les Spurs ne reverront plus la lumière et couleront sous les 31 passes décisives des Warriors. Le score final est lourd : 120-90. Step Curry est lourd aussi : 37 points à 12/20 dont 6/9 à 3 points. En 40 minutes ? Non non, en 28, tout simplement. L’artiste Curry aura eu raison de Spurs en panne d’inspiration. Un mauvais match texan symbolisé par les 5 points et 3 rebonds de LaMarcus Aldridge. Boban Marjanovic est la seule réelle bonne surprise côté San Antonio avec 12 points et 6 rebonds en 13 minutes. Du côté d’Oakland, on peut signaler la nouvelle bonne perf de Draymond Green qui termine le match avec 11 points, 9 rebonds et 6 passes mais surtout un impact impressionnant sur le collectif californien.

Joueur de la Semaine : Blake Griffin

Le drame pour la franchise californienne : Blake Griffin absent pour au moins un mois supplémentaire alors qu’il n’a pas joué depuis Noël. La raison ? Le petit Blake s’est fâché au restaurant avec un membre du staff de L.A. Griffin s’en sort avec une fracture de la main et une hospitalisation pour la personne frappée. Sportivement, l’absence de Griffin pourrait faire mal aux Clippers qui viennent tout juste d’échanger Josh Smith à Houston contre à peu près rien. Au rayon des blessures surprenantes, le natif d’Oklahoma City est bien haut mais quand même derrière le Stoud et son coup de poing dans un extincteur. Une pensée quand même pour l’intendant des Clippers car pour se fracturer la main, le rouquin n’a pas dû y aller doucement.

 

Punchlines de la semaine : Gregg Popovich pour l’ensemble de son œuvre

On n’a pas sû choisir entre les deux punchlines du coach historique des Spurs. A vous de voir !

En réaction à l’affaire Blake Griffin, Pop a pensé qu’il était temps que ses joueurs attirent un peu l’attention :

« On va commencer à demander aux gars d’aller dans les bars et faire des conneries, je pense qu’un petit peu de « street credibility » nous aiderait. On est un peu chiants. Une baston ici, une autre là, franchement, pourquoi pas ? »

Après l’humiliation reçue à Golden State, Popovich, comme à son habitude, a régalé en conférence de presse, en envoyant un uppercut dans le front office des Cavaliers :

« Mon premier commentaire sera de dire que je suis content que mon GM n’était pas dans le vestiaire à la fin, j’aurais pu être viré ! »

En bonus, on vous sert sa fabuleuse punchline qu’il avait sorti en septembre 2014, alors que le poids de Boris Diaw était douteux :

« Au moment où je vous parle, il doit être en train de boire des Pina Colada. Avec le staff, on a mis en place une cagnotte pour deviner son poids. Ça commence à 125 kilos. »

 

Vidéo de la semaine : L’exploit de Kobe

On a récemment fêté les 10 ans des 81 points de Kobe Bryant. L’occasion de revoir cet incroyable performance du n°8, à l’époque, des Lakers.