Bilan de la semaine : Calme toi Jahlil !

Match de la semaine : Philadelphia 76ers – Houston Rockets

27 Novembre 2015. Toyota Center. Houston.

A l’aube de ce vendredi 27 Novembre, les Sixers, comme les Warriors, poursuivent leur incroyable série. Comme les Warriors, ils connaissent chaque soir le même résultat. Comme les Warriors, personne ne peut les arrêter. Mais contrairement aux Warriors, ils n’ouvrent pas une bouteille de champagne après chaque match mais prennent plutôt un verre de Vichy Saint Yorre pour essayer de se convaincre qu’ils arriveront un jour à gagner un match. Et ce jour est peu être arrivé. Ce vendredi 27 novembre marquera peut-être la première victoire des coéquipiers d’Isaiah Canaan. Après une soirée sans match pour cause de Thanksgiving, on pouvait attendre un Houston encore plus fébrile qu’il y a quelque jour. On imaginait un James Harden un peu ballonné après avoir fourré quelques dindes. Et on ne parle pas que de nourriture.

Il n’en sera rien.

Même si les Rockets ont sûrement eu quelques sueurs froides en fin de match quand ils voyaient Philadelphia revenir petit à petit. Mais ils ont assuré le minimum. Ils ont, en tout cas, éviter le drame car gagner de deux points, à domicile, contre les Sixers, il y a de quoi rougir. Certes, la victoire est là mais la manière est à revoir. James Harden a été omniprésent en attaque avec un match impressionnant : 50 points, à 50% aux shoots avec 9 rebonds et 8 passes décisives. Mais sa feuille de stat ne reflète pas totalement son match. En effet, Harden a été invisible en défense. Censé contenir Robert Covington, qui, malgré tout le respect qu’on lui doit, serait sur le banc même à Boulazac, Harden a laissé jouer son adversaire comme lorsqu’on joue avec un enfant et qu’on lui dit qu’il est le meilleur pour ne pas le vexer. Covington termine le match avec 28 points, 7 rebonds, 5 passes et 8 interceptions. Les Rockets ont gagné mais les Rockets ont eu chaud.

Pas très rassurant.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=6avNtQfjIEI[/youtube]

Stat de la semaine : 31,5

Soit le pourcentage aux shoots de Kobe Bryant. Le n°24 des Lakers n’a jamais connu un tel pourcentage en 20 ans de carrière. Le pire dans tout ça, c’est que Kobe ne prend pas 3 shoots par match mais 17. Il en rentre un peu plus de 5 et pénalise donc grandement son équipe qui se retrouve au fond du classement de la conférence Ouest. Kobe est moins bon qu’avant et on ne peut pas le lui reprocher. Mais on a l’impression qu’il ne s’en rend pas compte et qu’il continue à joueur comme s’il avait ses jambes de 20 ans. Et il est un boulet pour des Lakers censés être portés par de fougueuses pépites mais barrées par un papy en perte de vitesse. Kobe a déjà pris 200 shoots en 12 matchs. Dirk Nowitzki en a tenté moins que lui mais marqué 40 de plus.

Joueur de la semaine : Dikembe Mutombo

Le numéro 55 ne sera plus porté à Atlanta. Il a été retiré cette semaine pour remercier Deke de ses 5 saisons passées sous le maillot rouge et blanc. Un hommage logique losqu’on voit tout ce qu’a fait Mutombo sous le maillot des Hawks. Avec 12 points, 13 rebonds et plus de 3 contres, le géant congolais méritait bien ça. Une superbe année pour lui : son maillot retiré à Atlanta et Denver et une entrée au Hall of Fame. Quoi de plus ?

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=euEtzf3meM4[/youtube]

Action de la semaine

Quand Dwyane Wade retrouve ses moves d’il y a quelques saisons, ça peut faire mal. Selon les autorités locales, les chevilles de Langston Galloway seraient toujours recherchées. Des informations à prendre avec des pincettes.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=bKTYplmRYsA[/youtube]

Punchline de la semaine

Kevin Durant est réputé pour être assez lisse en dehors des terrains et depuis quelques temps, on a l’impression qu’il tente de casser cette image. Ça ne lui ressemble pas mais les médias aiment ça. Lors du retour de Reggie Jackson à Oklahoma City, le MVP 2014 s’est payé son ancien coéquipier :

« Steven Adams a fait un super boulot sur leur meilleur joueur (Drummond), puis Andre Roberson a été bon sur leur deuxième meilleur joueur (Caldwell-Pope), puis Russ a fait son job ».

En tout cas, sur le terrain, KD a répondu présent en scorant 34 points et en prenant 13 rebonds. Avec la victoire à la clé.

Image de la semaine

Jahlil Okafor savait qu’il n’allait pas faire les playoffs cette saison lorsque les Sixers l’ont sélectionné mais s’attendait-il a une telle purge ? On n’est pas sûr. En tout cas, sous l’emprise de l’alcool, le jeune pivot a rejeté tout son désarroi sur un jeune homme à la sortie d’une boite de nuit. On pense plutôt qu’il a un peu forcé sur la Saint Yorre et on le sait, avec Saint Yorre, ça va fort ,très fort. Trop fort ?

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=aAmCcvHHY8M[/youtube]