Bilan de la saison: Southeast Division

 

La saison nba est officiellement terminée l’heure est donc aux bilans en attendant la draft 2014 le 26 Juin prochain. Après la Southwest division hier, voici aujourd’hui le bilan de la Southeast division celle du dernier finaliste le Miami  Heat. Pire division il y a de cela 2 ans, la revoici sur le devant de la scène avec 4 équipes sur 5 en playoffs  à l’est cette saison. Avec  ses 202 victoires cette saison, c’est la division la plus victorieuse de sa conférence et la seule à plus de 200 victoires.

Classement

 

1-Miami Heat (54v-28v) division (12-4)

 

Malgré un moins bon bilan cette saison l’ancien double champion en titre à réaliser une saison plus que solide. Focalisés sur les playoffs dès le début de la saison, les floridiens ont fait un parcours tranquille dans l’ensemble malgré une petite période de turbulence post all star. Dominateur à outrance depuis la réunion des « 3 amigos », le Heat a peut-être passé sa dernière année dans cette configuration. Quoi qu’il arrive il resteront l’une des équipes les plus marquantes de ce début de décennie.

2- Washington Wizards (44v-38d) division (10-6)

De retour sur le devant de la scène après l’obtention de 4 top 6 de draft consécutifs dont 3 top 3 (Wall#1, Beal#3, Porter#3), les hommes de coach Wittman ont répondu à toutes les attentes qui les entouraient. En réalisant  une saison à plus de 50% de victoires, les magiciens ont retrouvés les play-offs et ont même passé le 1er tour en dominant facilement les Bulls. Meilleur bilan de l’Est à l’extérieur ex æquo avec les Raptors et le Heat (22v-19d), les coéquipiers de John « Nitro » Wall devront progresser à domicile pour passer au niveau supérieur.

3- Charlotte Bobcats (Hornets) (43v-39d) division (6-10)

Risée de la ligue il y a tout juste deux ans avec le pire pourcentage  de victoire de l’histoire de la nba, les Bobcats ne sont plus. Récemment redevenu les Hornets, les joueurs de Charlotte ont gagné deux fois plus de match cette année. La signature d’Al Jefferson,  le bon boulot de coach Clifford ainsi que la progression des jeunes ont remis l’équipe sur la carte et dans le bon chemin. 5ème au défensive Rating cette saison, les coéquipiers de Big Al devront surtout progresser dans la gestion de la balle pour viser plus haut car personne n’a perdu plus de balle en moyenne qu’eux (12).

4-Atlanta Hawks (38v-44d) division (8-8)

Après la perte de leur coach, de Josh Smith puis la grave blessure d’Al Horford, la cote des Hawks étaient au plus bas. Et pourtant. Auteur d’une saison remarquable, les Hawks se sont qualifiés en playoff pour la 7ème année consécutive. Amenés par un Paul Milsapps all star, les géorgiens sont une des valeurs sures de la ligue. Surnommés par certains les « Spurs de l’Est » par rapport au front office, les pensionnaires de la Phillips Arena s’en rapproche  aussi par la philosophie de jeu. Trop rarement au complet, la 2ème équipe à la passe cette année sera encore à suivre l’an prochain.

5- Orlando Magic (23v-59d) division (4-12)

Plongés dans l’anonymat depuis la fin du Dwightmare, les floridiens sont toujours en reconstruction. Malgré une saison très moyenne, tout n’est pas à jeter bien  au contraire. Attraction de l’année à Orlando, Victor Oladipo a démontré un potentiel incroyable et devraient sans doute s’installer dans les tous meilleurs à son poste d’ici 2-3 ans. A part ça tout est à améliorer pour que l’équipe obtienne de meilleurs résultats, elle qui n’a gagné que 4 matchs à l’extérieur durant les 6 mois de compétitions.

MVP de la Southeast

Auteur d’une saison exceptionnelle avec 27pts 6rebs 6ass le tout à près de 57%, King James s’est encore bonifié cette saison. Actuellement,  meilleur basketteur de la planète , il est apparu étonnant de facilité puisqu’il n’a quasiment jamais rien forcé en SR. Lebron James marche littéralement sur la ligue et est  récemment devenu le détenteur du record du nombre de match à 25pts 5reb 5pass  en playoff avec 75 à seulement 29ans.

MIP de la SouthEst

Déjà en progression l’an passé , John Wall a réalisé énormément de progrès cette saison. All star pour la première fois de sa carrière il a clairement passé un cap dans le leadership et la prise de décision. Une belle revanche pour celui était décrié après la signature de son contrat (80M sur 5ans) à la précédente intersaison. En compilant 19 pts 9ass et 4 rebonds, John Wall est devenu l’un des meneurs les plus complets du pays.

6th Man

Jesus ou Judas comme aime le surnommer les supporters de Boston reste une valeur sur dans la ligue n’en déplaise à certains. Meilleur shooteur de l’histoire de la nba, sa régularité impressionne tout comme sa rigueur et son éthique de travail. Le hall of famers, a cette saison été le remplaçant le plus régulier de la division malgré des statistiques très éloignés de ses chiffres en carrière.

5 de la SouthEast

PG: John Wall
SG: Dwayne Wade
SF: Lebron James
PF: Paul Millsapps
C: Al Jefferson
6th man: Ray Allen