Bilan 2014-2015: Pacific Division

Comme l’an dernier Dunkhebdo vous propose les bilans de la saison par divisions. Pacific (Pacifique), Atlantic (Atlantique), Southwest (Sud ouest), Southest (Sud est), Central (centrale), Nordwest (Nord ouest). Nouveau cette saison la rubrique sera divisée en plusieurs sous-trophée attribuée à des joueurs évoluant dans cette division. Nous commençons aujourd’hui par la Pacific division, tout simplement celle du champion et meilleur bilan de la ligue cette saison les Golden State Warriors.

(): Bilan de division

Classement

 1-Golden State Warriors (67 victoires et 15 défaites) (13-3)

Meilleur bilan de la ligue, les Warriors ont réalisé une saison exceptionnelle et sont à ce jour les heureux récipiendaire du trophée Larry O’Bryan. Beaucoup s’interrogeaient quant à leur avenir à court terme lorsqu’ils ont limogé Mark Jackson reconnu comme l’un des meilleurs techniciens du circuit à l’époque. 10 mois plus tard, le constat est sans appel, ils ont eu raison.

Cette saison les hommes de la baie ont dominé la ligue de la tète et des épaules. Seule équipe à avoir battu les 29 autres, 67 victoires, numéro 1 en défense, à la passe, au pourcentage général et à 3 points, deuxième meilleure défense, Golden State n’a jamais enchaîné plus de deux défaites consécutives cette saison sur 82 matchs. Ce qu’ils ont fait cette année est historique c’est logiquement qu’ils sont champions NBA et de la Pacific division.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=A-UDC1iVxvk[/youtube]

2-Los Angeles Clippers (56 victoires et 26 défaites) (12-4)

Cette saison devait être la leur. Blake Griffin, Chis Paul, Deandre Jordan, Doc Rivers ils étaient tous attendus au tournant après une énième sortie prématurée en playoffs l’an dernier. Un peu balbutiant en début de saison, ils ont accéléré au meilleur des moments pour finir en trombe (14 victoires sur les 15 derniers matchs de la saison) et préparer au mieux les playoffs qui se profilaient.

Meilleure attaque de la ligue et ogre annoncé par les spécialistes nba, les Clippers ont autant séduit que déçu en playoffs cette année. Séduit tout d’abord par leur façon de sortir les spurs en 7 matchs. Après cette série certains les voyaient en finale de conférence. Puis en demi de conf, les voila qui mènent 3-1 face aux Rockets avec une avance de 18 points en quasi fin de 3ème QT chez eux. La suite on la connait, une remontée des Rockets et 3 victoires consécutives des texans qui mettent fin à une post season difficilement digérable pour les angelinos.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=n0OXyvYJaoI[/youtube]

 3-Phoenix Suns (39 victoires et 43 défaites) (6-10)

Gonflé à block au tout début de la saison (53% de victoires jusqu’au all star game), le projet de Phoenix semble avoir pris du plomb dans l’aile à la fin de cette dernière (35% après le All Star Game). Les départs successifs des frères (Goran et Zoran) Dragic puis du 6ème homme de luxe Isaiah Thomas en cours de saison ont plongé la franchise dans l’urgence elle qui semblait avoir toutes les cartes en main a grillé quelques joker.

Au rayon des satisfactions notons Eric Bledsoe sur lequel beaucoup de doutes subsistaient qui n’a manqué qu’un match cette saison et qui s’impose comme le visage de la franchise du haut de ses 17 points 4 rebonds 5 passes. Sans oublier Alex Len qui lorsqu’il a joué à apporter du positif à son équipe notamment au rebond et en défense. Il est d’ailleurs présent dans le 5 le plus victorieux des Suns cette saison, espérons qu’il puisse confirmer en restant loin de l’infirmerie dès la saison prochaine.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=N40lU6uSl28[/youtube]

 4-Sacramento Kings (29 victoires et 53 défaites) (7-9)

Exactement comme l’an dernier les Kings sont avant dernier de la conférence mais contrairement à précédemment il y a beaucoup plus d’espoir pour l’an prochain. En effet leur saison n’a pas été totalement négative même si sur la forme le résultat est quasiment le même. Le niveau général de l’équipe a été bien meilleur cette saison, d’ailleurs leur départ positif malgré un calendrier dantesque en est la preuve.

Cette saison peut-être résumé en 3 partie, “l’avant méningite”, “le pétage de plomb de vivek”,” la nomination de Karl”. La méningite de Demarcus Cousins aura été le début de la fin pour Sacramento qui s’est totalement désintégré sportivement et administrativement. Malone viré, remplacé par Corbin, lui même viré remplacé par Karl. Dans ce marasme Cousins a su rester digne et a franchi un nouveau palier tout comme Rudy Gay qui se pose en lieutenant légitime. Derrière ces deux là Mc Lemore est sorti de la boite le dernier mois sous Karl compilant 16 points 3 rebonds 3 passes à 49%. Tout n’est pas perdu pour les Kings

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=_vOhqxP8BJ4[/youtube]

 5-Los Angeles Lakers (21 victoires et 61 défaites) (2-14)

Pour la deuxième saison consécutive, les purple and gold finissent à la dernière place de la Pacific division en dépit d’une énorme masse salariale. Il faut dire que leur saison à tout de suite mal commencé lorsque Julius Randle le rookie star s’est brisé la jambe après 14 minutes de jeu chez les pros. On s’en doutait un peu mais ce n’était que le début des tuiles puisqu’ont suivi les 2 anciens mvp Steeve Nash et Kobe Bryant pour la saison.

Coté terrain certains hommes ont marqué des points. Byron Scott est l’un d’eux. Toujours en accord avec Kobe, il s’est assuré d’être présent la saison prochaine. A l’intérieur Ed Davis devrait être conservé par le roster Angelino vu ce qu’il a montré quand il a eu du temps de jeu. A l’extérieur comment ne pas évoquer Jordan Clarkson qui est devenu le premier joueur drafté au 2ème tour de l’histoire à intégrer une rookie team. Saison décevante en terme de résultats mais pouvaient-ils vraiment espérer mieux

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=iaJmxHdcPQg[/youtube]

6th Man Of The Year

Jamaal Crawford

Stats: 15.8 points 1.9 rebonds 0.9 passe.

Sixth man of the year en titre, Jamaal Crawford n’aura pas vu sa suprématie bouleversée cette année encore. Machine à scorer, il a compilé cette année 15 points de moyenne en 25 minutes de jeu. Moins efficace que l’année précédente, il a prit 52% de ses tirs en Pull up après un dribble ou en sortie d’écran.

Sur les 64 matchs qu’il a disputé cette saison, il a fini 23 fois à 20 points et plus. C’est un scoreur né qui contribue directement par ses points quand il rentre sur le terrain. A l’image des Lou Williams, Jr Smith et Nick Young, il peut vous faire gagner un match mais vous en faire perdre lors de mauvais soir. Saluons quand même l’artiste et le virtuose balle en main.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=noX6NHVcGGw[/youtube]

Rookie Of The Year

Jordan Clarkson

 

Stats: 11.9 points 3.2 rebonds 3.5 passes

Belle surprise des Lakers, le neo international philippin a réalisé une première campagne détonnante Alors que tout le monde attendait Julius Randle ou Tarik Black c’est lui le rookie de Mizzou qui s’est monté incontournable cette saison. 15 points 4 rebonds 5 passes lorsqu’il a débuté les matchs, ce sont des statistiques proches de celles de Michael-Carter Williams quand ce dernier a été élu rookie de l’année en 2014.

La blessures des all of famers Nash et Kobe aura permis de révéler une belle pièce pour l’avenir car même s’il n’en a pas encore le talent, Clarkson a quelques fulgurances qui font penser à Russell Westbrook le marsupilami d’Okc. S’il confirme son énorme potentiel les lakers peuvent voir haut surtout avec l’addition de Randle et du prochaine 2nd choix à la draft.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=Gm059nghqxo[/youtube]

Defensive Player Of The Year

Draymond Green

 

Stats: 11.8 points 8.2 rebonds 3.7 passes

Gigadissime! Topissime! Non vous ne rêvez pas ces mots n’existent pas mais ce sont ceux qui qualifient le mieux la saison de Draymond Green. Déjà très important dans le dispositif sous Mark Jackson, il est devenu indispensable sous Steev Kerr des deux cotés du terrains. Capable dégainer de loin ou de trouver l’extra pas après drive c’est en défense que Green à gagner ses minutes cette saison.

Véritable teigne en défense, il maintient ses adversaires direct à 39% de moyenne cette saison dont 41% à 2 points. Quand on sait qu’il joue le plus souvent au poste 4 et qu’il doit se coltiner des joueurs plus durs, plus lourds et plus puissants c’est une excellent performance. Non élu défenseur de l’année par la nba alors qu’il avait plus de première place c’est logiquement qu’il récupère le trophée de la rédaction pour la Pacific division.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=CZtUUYJdgGQ[/youtube]

Most Improoved Player

Deandre Jordan

 

Stats: 11.5 points 15 rebonds

Ce trophée pouvait légitimement revenir à Draymond Green compte tenu de sa saison tout bonnement exceptionnelle  avec les Warriors mais la rédaction à chois de récompensé un autre joueur qui à lui aussi beaucoup progressé. Quand on y repense à la signature de son dernier contrat beaucoup criaient au scandale car jugé trop élevé pour le juste meilleur pote de Blake Griffin.

Trois année plus tard la machine à dunk n’est plus que ça. Joueur le plus adroit et meilleur rebondeur de la ligue deux années consécutives, il a posté cette saison 15 rebonds de moyenne le tout en captant à 41 reprise plus de 15 rebonds. Quoi que l’on en dise Dede Jordan est devenu un joueur régulier et dominant à son poste qui impact le jeu par sa présence sur le terrain.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=s4A0BFozgUE[/youtube]

Most Valuable Player

Stephen Curry

 

Stats: 23.8 points 4.3 rebonds 7.7 passes

Très peu de suspense pour le Mvp de cette division. En effet Stephen Curry a été élu MVP par la nba donc il est logique de le retrouver ici. Artiste, Esthète, Ankle Killer,  les superlatifs ne manquent pas pour décrire et qualifier Baby face lorsqu’il est sur le parquet. Toute l’année, il a su se montrer décisif match après match pour aider son équipe chaque soir à remporter la victoire.

3ème PER de l’ouest derrière Russell Westbrook et Anthony Davis, Curry à compilé 24 points 3 rebonds 7 passes en 32 minutes. Son équipe dominait tellement qu’il n’a pas eu à jouer dans 19 4ème quart-temps et quand il doit y jouer il ne reste pas plus de 7 minutes sur le parquet en moyenne. Il représente tout simplement le meilleur joueur de la meilleure équipe de la pacific division

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=VjcxVJakPSo[/youtube]

All Pacific team

Chris Paul

Stats: 19 points 4.6 rebonds 10.2 passes

82 matchs joués: 40 doubles doubles, 1 triple double, 41 matchs à 20 points et plus, 42 matchs à 10 passes et plus

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=VBbh-UViM04[/youtube]

Stephen Curry

Stats: 23.8 points 4.3 rebonds 7.7 passes

80 matchs joués: 23 doubles doubles, 55 matchs à 20 points( dont 17 à 30 points et plus), 24 matchs à 10 passes et plus

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=BJ49oFHyZ94[/youtube]

Klay Thompson

Stats: 21.7 points 2.3 rebonds 2.7 passes

77 matchs joués: 46 matchs à 20 points et plus dont 4 à plus de 40 points

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=amuIRpJJCqM[/youtube]

Blake Griffin 

Stats: 21.9 points 7.6 rebonds 5.3 passes

67 matchs, 18 doubles doubles, 40 matchs à 20 points et plus, 40 matchs à 5 passes et plus, 15 matchs à 10 rebonds et plus

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=I-Z-DyZC1r8[/youtube]

Demarcus Cousins

Stats: 24.1 points 12.7 rebonds 3.6 passes

56 matchs joués: 47 doubles doubles, 2 triples doubles, 46 matchs à 20 ponts et plus, 47 matchs à plus de 10 rebonds

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=uOxwCDVAZUc[/youtube]

La pacific division a la particularité de présenter 5 all stars dans sa all pacific team. Et vous qu’en pensez-vous? Selon vous pourra faire son entrée dans cette rubrique dès la saison prochaine.

7 Comments

  • Retired_B_Roy7_971

    Ahah! J’ai l’impression que Boogie est l’intérieur le plus aimé des fans nba, tout le monde l’adore! Il a encore fait une saison monstrueuse!

    Pour le 5 tu n’as vraiment pas tord même si tout le monde sait que c’est CP3 qui aurait gardé la balle 🙂

  • Retired_B_Roy7_971

    Ahah! J’ai l’impression que Boogie est l’intérieur le plus aimé des fans nba, tout le monde l’adore! Il a encore fait une saison monstrueuse!

    Pour le 5 tu n’as vraiment pas tord même si tout le monde sait que c’est CP3 qui aurait gardé la balle 🙂

Comments are closed.