Boston Celtics

Analyse de la situation financière des six équipes que va rencontrer Kevin Durant

Rédigé par

le

La free agency de Kevin Durant engendre beaucoup de fantasmes. Les perspectives d’alliances de superstars que pourrait provoquer l’arrivée de Kevin Durant dans telle ou telle franchise effrayent, inquiètent ou émerveillent. Pourtant, ces possibles alliances ne se feront pas sans sacrifices. Les franchises qui espèrent signer Durant ne le feront pas sans concessions, éléments qu’on oublie volontiers quant on pense aux possibles associations de stars. Pour vous donnez une idée plus précise des vraies possibilités qui s’offre à l’ancien MVP, Dunkhebdo vous propose une étude des situations salariales des équipes favorites pour sa signature. Ces équipes ce sont celles qui ont obtenu un entretien avec Kevin Durant. C’est à dire, selon les informations de Yahoo! Sports, le Thunder, les Warriors, les Spurs, les Clippers, le Heat et les Celtics.

Cet article n’a pas pour but de séparer les prétendants sportivement mais bien de voir ce que les franchises devront faire financièrement pour s’attirer les services de la superstar.

Toutes les données sont issues de la base de donnée de Spotrac.com. Le salary cap sur lequel se base cet article est à 94 millions de dollars, le dernier montant qui a fuité via Yahoo! Sport. Le salaire maximum auquel peut prétendre Kevin Durant l’année prochaine est donc de 28,2 millions de dollars. Il est important de préciser que cet article s’intéresse à la situation financière des franchises uniquement pour la saison prochaine.

Par ailleurs, les contrats des rookies n’ont pas été pris en compte dans les masses salariales des équipes – les signatures des contrats se faisant après l’ouverture du marché des agents libres –  mais les rookies sont intégrés dans les rosters. Les joueurs au contrat non-garantis sont aussi intégrés dans les effectifs.

Pages : 1 2 3 4 5 6 7

A propos de Benjamin Ringuet

Créateur de Dunkhebdo en août 2012. Architecte de notre podcast éponyme, auteur de la plupart du contenu draft et bien plus encore. Ne supporte aucune équipe et déteste probablement la tienne. Allergique aux nostalgiques de l'âge d'or de la ligue. Pape du small ball. «Patron relou mais grave kiffant» selon un des rédacteurs.

Recommandé pour vous