Draft

[Mock Draft 2.0] : Des cartes redistribuées après une lottery historique

Rédigé par

le

Utilisez les flèches pour naviguer

1) New Orleans Pelicans : Zion Williamson (Duke ; 2m01/129kg/2m09 d’envergure)

Avec 6% de chances d’avoir Zion avant la lottery, David Griffin et les Pelicans sont les grands gagnants de cette soirée historique : avec Zion Williamson, ils peuvent gérer l’après Anthony Davis plus sereinement que prévu. J’ai également confiance en Griffin pour maximiser Davis et même Jrue Holiday afin de récupérer les composantes de l’ère Zion : il ne faut pas se précipiter mais plutôt cibler des pièces pour construire autours d’un immense talent.

2)Memphis Grizzlies : Ja Morant (Murray State ; 1m91/79kg/2m04 d’envergure)

Comme NOLA, les Grizzlies ne s’attendaient sans doute pas à être aussi haut et pouvoir prendre un tel talent : il faut pour eux appliquer la théorie du meilleur joueur disponible et prendre le meneur Ja Morant. Des équipes peuvent avoir besoin d’un meneur rapidement (Boston, New-York, Utah, Indiana ou même Toronto ou Denver),  ce qui pourrait faciliter le départ de Mike Conley. Morant prendra ainsi dans quelques mois la place d’un Mike Conley pouvant l’encadrer durant ses premiers moments en NBA.

3)New-York Knicks : R.J. Barrett (Duke ; 2m01/92kg/2m14 d’envergure)

La Free Agency des Knicks reste priorité de l’intersaison pour le Front Office de NYK, mais il faut également réfléchir au futur et à la potentielle valeur de ce 3ème choix, un choix qui peut bouger ou alors être une base du futur de la franchise. Comme pour Morant à Memphis, la théorie du meilleur joueur disponible s’applique ici avec R.J. Barrett, même si j’ai du mal à le voir de suite pouvoir jouer avec de potentiels All-Star “ball dominant” qui arriveraient aux Knicks (Kevin Durant et Kyrie Irving notamment). Mais le canadien est le 3ème joueur de cette Draft et apporte autant de talent que de valeurs pour un potentiel échange.

4)Los Angeles Lakers : Cam Reddish (Duke ; 2m03/99kg/2m16 d’envergure)

Il faut ici essayer de sélectionner en fonction de son fit avec LeBron, même si je pense que ce choix ne restera pas aux Lakers, surtout si la franchise se manque sur certains dossiers lors de la Free Agency. Un échange pourrait ainsi être monté pour amener une star à Hollywood (Anthony Davis, Bradley Beal…), et ce choix possède une belle valeur marchande. Cam Reddish a ce potentiel de 3 dominant en NBA, même i pour le moment c’est surtout un shooter. Les flash en NCAA font penser à plus et son physique peut en faire un joueur dominant, même si sa mentalité et son manque d’implication peuvent faire peur.

5)Cleveland Cavaliers : Jarrett Culver (Texas Tech ; 1m98/88kg/2m10 d’envergure)

En passant d’un potentiel choix Top 3 à la 5ème place, Cleveland est l’un des perdants de la lottery. Les Cavs ont tellement de chantiers dans l’effectif que tout talent Top 10 vient d’emblée faire du bien, surtout avec les ailiers disponibles. Jarrett Culver est un choix intelligent pour les Cavs, même si la possible association Sexton/Culver n’est pas celle qui m’enchante le plus en terme de fit. Difficile de trouver une meilleure sélection à ce moment pour Cleveland, qui manque cruellement de talent.

6)Phoenix Suns : Darius Garland (Vanderbilt ; 1m88/79kg/1m85 d’envergure)

Comme Cleveland ou Chicago, les Suns ont aussi été un des perdants de la nouvelle réforme de la lottery en chutant de quelques places. Mais pour eux, difficile de trouver un meilleur fit à ce moment de la Draft qu’avec Darius Garland, le meneur de Vanderbilt. Blessé cette année au ménisque, Garland est un meneur scoreur qui shoote, tout ce qui manque aux Suns. Sa venue dans l’Arizona pourra permettre à Booker de se libérer de la création pour retrouver plus d’énergie et d’efficacité dans le scoring, tandis que ce choix est également important dans le  le développement de DeAndre Ayton.

7)Chicago Bulls : Kevin Porter JR (USC ; 1m98/90kg/2m10 d’envergure)

Dans leurs dernières Draft, les Bulls ont sélectionné des intérieurs (Lauri Markannen et Wendell Carter JR), tout en faisant aussi l’acquisition de joueurs confirmés aux ailes (Otto Porter JR, Zach Lavine). On pourrait donc penser que le poste de meneur doit être ciblé par la franchise de l’Illinois. Je n’aime pas d’autres meneurs dans cette lottery, donc je vais ici vers le potentiel et le talent, avec le choix de Kevin Porter JR. Le fit n’est pas incroyable, surtout avec l’importance prise par LaVine l’an dernier, mais en terme de talent pur, Porter JR amène sa combinaison de playmaking et de scoring dans la rotation des Bulls.

8)Atlanta Hawks : De’Andre Hunter (Virginia ; 2m01/101kg/2m18 d’envergure)

Les Hawks ont un super jeune corps de jeunes éléments (Trae Young, John Collins, Kevin Huerter, Omari Spellman), et leurs deux choix en fin de Top 10 peuvent vraiment leur servir à injecter encore plus de talent à un effectif déjà prometteur. De’Andre Hunter fait office de meilleur joueur disponible selon moi : c’est un profil défensif qu’Atlanta  ne possède pas et un joueur de fin de chaine parfait à mettre aux côtés du duo Young/Collins. Il vient d’emblée rehausser le profil défensif des Hawks.

9)Washington Wizards : P.J. Washington (Kentucky ; 2m03/103kg/2m19 d’envergure)

Le futur s’annonce assez délicat du côté des Wizards. Quid de Bradley Beal et comment John Wall reviendra-t-il de sa blessure ? Je suis la logique de mon board ici,  aucun meneur ni ailier ne possède selon la valeur d’une sélection dans le Top 10. Mon choix se porte donc vers P.J. Washington : son profil complet est intéressant, c’est un intérieur possédant des capacités de playmaking, qui a amélioré son shoot cette saison à Kentucky et défenseur plus qu’honnête. Ce choix n’est pas le plus sexy mais Washington va apporter au futur des Wizards.

10)Atlanta Hawks (via Dallas Mavericks) : Sekou Doumbouya (France ; 2m06/95kg/2m11 d’envergure)

Si De’Andre Hunter est l’un des joueurs les plus surs de cette cuvée, Sekou Doumbouya apparait lui comme un véritable pari et un projet sur le long terme. Avec 2 choix dans le Top 10, les Hawks ont le luxe de prendre un risque avec l’ailier de Limoges. Doumbouya est ce genre d’ailier moderne, capable de s’écarter mais qui a montré des flashs intrigants ballon en main. Encore du talent et du potentiel injectés dans le collectif de Lloyd Pierce avec ce choix.

Utilisez les flèches pour naviguer

A propos de Alan

Aficionados des sports américains, rédacteur NCAA sur Dunkhebdo. A tendance a regretter le passé NBA mais passe son temps à parler des futurs prospects : oui, la bipolarité me caractérise. Fan des Celtics de Boston et adulateur de Tracy McGrady, je participe aussi au podcast tous les mardis.