Dossier Dunkhebdo

Tracy McGrady, un talent unique pour une fin tragique

Rédigé par

le

Tout fan NBA ayant découvert la NBA au début des années 2000 aura sans doute connu un été difficile, et la semaine qui vient de s’écouler sonne comme le symbole de la fin définitive d’une génération qui nous aura fait rêver, à défaut de gagner. Après Allen Iverson quelques jours plus tôt, c’est au tour d’un autre grand nom de la génération post-Jordan de se retirer. Tracy McGrady a en effet annoncé le 26 août 2013 que sa carrière NBA était officiellement terminée. T-Mac aura passé 16 ans (1997-2013) en NBA. Il a été selectionné 7 fois au All Star Game, et 2 fois dans la All NBA First Team. Il a également remporté 2 titres de meilleur scoreur. Sur le plan collectif, McGrady n’aura jamais su emmener son équipe loin en Playoffs. Il découvrira les finales NBA du bout du banc avec Spurs de San Antonio. Il ne l’avait sans doute pas envisagé comme ça, mais c’est de cette manière que T-Mac finira sa carrière NBA…

Retour sur un joueur au talent unique, mais qui n’aura malheureusement jamais eu la carrière que ce dernier méritait.

« La facilité c’est le talent qui se retourne contre nous. »

Cette citation de Jean Paul Sartre aurait pu être réservé à Tracy McGrady. « Facilité » et « talent » sont deux mots revenant souvent lorsqu’on parle de T-Mac.

Oublions un instant les ratés et autres déceptions de la carrière de Tracy McGrady et concentrons nous sur ce qu’il faisait sur un parquet de basket. Soyons clair, T-Mac respirait le basket. Niveau talent, il était au dessus de quasiment tout les joueurs de sa génération. Avec ses 203 centimètres et ses long bras, McGrady était à la fois rapide, agil, vif et véloce. Capable de tout faire en attaque, il était l’attaquant le plus versatile de l’époque avec Kobe Bryant. Dos au panier, from downtown, to the rim, et bon passeur, T-Mac était « the real deal ». Innarêtable de 2002 à 2005, il remporta au cours de cette période ses 2 titres de meilleurs scoreurs (dont une pointe à 32pts/match en 2002-2003). Outre les chiffres, c’est surtout cette impression de facilité et de pureté que ce joueur nous procurait qui restera marquée à tout jamais. Regarder un match du McGrady de la grande époque, c’est la garantie de dire « C’est tellement facile le basket. C’est vraiment beau à voir. Il se donne même pas à fond en plus ».

Cette impression de facilité n’était peut-être finalement pas qu’une impression. T-Mac était « easy », il pouvait tout faire, même des auto-alley oop en plein match. Il déclara même à cette période lors d’une interview :

« Comment tu veux que je marque ? Je peux attaquer le panier, je peux tirer de loin..Je peux marquer de toutes les manières alors comment tu veux que je marque ? »

Mais comme Sartre le dit, le talent peut se retourner contre vous. C’est peut-être ce qui est arrivé à T-Mac. Le basket était si facile pour lui qu’il n’avait peut-être pas l’éthique de travail qu’il aurait du avoir. Lui même avait déclaré qu’il se reposait sur talent :

« Quand vous avez un talent hors du commun, je pense que ça affecte vos habitudes à l’entraînement et c’est ce qui m’est arrivé. Si je n’avais pas été si talentueux, j’aurais plus travaillé. »

McGrady s’est donc reposé sur ses acquis. Il est devenu la preuve que le talent ne suffit pas pour réussir. C’est là que la citation de Kevin Durant prend tout son sens :

« Hard work beats talent when talent fails to work hard. »

Penny, Hill…et T-Mac

Ce qu’on retiendra aussi de Tracy McGrady, c’est qu’il fait partie de la fameuse lignée des grands joueurs dont la carrière a été gachée par les blessures. Comme Penny Hardaway ou Grant Hill (deux anciens joueurs du Magic d’Orlando d’ailleurs), McGrady a été victime de nombreux pépins physiques, l’empêchant ainsi de faire la carrière qu’il espérait. A partir de la saison 2005-2006, le natif de Bartow (Floride) commence à avoir des douleurs au dos, douleurs qui vont continuellement le gêner à partir de ce moment là. Outre le dos, McGrady se blesse également à l’épaule et aux genoux (où il se fera opéré). Ces nombreuses blessures ralentissent progressivement T-Mac, qui perd peu à peu ses capacités athlétiques, lui qui fut l’un des meilleurs athlètes du début des années 2000 en NBA.

La saison 2009-2010 arrive et T-Mac semble déjà fini, alors qu’il fut encore l’un des meilleurs joueurs de la ligue 4 ans auparavant. Malgré des passages à New York, Detroit et Atlanta, McGrady ne retrouvera jamais un niveau convenabe par rapport à ce qu’il a pu faire dans la ligue, et ça à notre plus grand regret. Pendant que Tracy ne jouait que 30 matchs à moins de 10pts de moyenne durant cette saison, son rival du début des années 2000 Kobe Bryant (qui a qualifié dernièrement McGrady comme son « adversaire le plus difficile à jouer » dans une interview accordée à Jimmy Kimmel) remporta son 5è titre de champion avec le MVP des Finals en prime. Cruelle NBA…

Et si…

Le destin de Tracy aura donc été tragique. Les regrets concernant sa carrière et sur ce qu’il aurait pu accomplir vu son talent sont éternels. « Et si son corps l’avait laissé tranquille, que serait t-il devenu ? » On ne connaitra jamais vraiment la réponse, mais on peux imaginer qu’il aurait fini comme étant l’un des meilleurs scoreurs de l’histoire, surtout quand on sait qu’il avait déjà deux titres de meilleur scoreur à 24ans.

Le mieux est encore de laisser répondre McGrady, dont Stephen A. Smith a posé la question suivante :

« Ou serait Tracy McGrady aujourd’hui comparé aux autres grands joueurs actuels s’il n’avait jamais connu ses blessures ? » Ce a quoi T-Mac répondit : « Il n’y a aucun doute que je serais dans la conversation avec ces joueurs. Quand vous me regardez dans mes meilleures années, j’étais considéré comme l’un des meilleurs joueurs. »

Le magazine DIME a d’ailleurs sorti un classement le 7 août dernier intitulé « les 30 meilleurs carrières ruinées par les blessures ». McGrady est classé 6è, juste derrière Grant Hill, Bob McAdoo, Pete Maravich, Bill Walton et Maurice Stokes, ce qui montre bien à quel point T-Mac aurait pu devenir un géant dans l’histoire de la ligue.

Cependant, on s’est limité ici au plan individuel. Sur le plan collectif, T-Mac n’a pas accompli grand chose, et il n’est pas assuré que sans ses blessures, il serait devenu un champion. On connait le talent de McGrady, on l’a vu. On connait sa capacité à scorer. Par contre, c’est la grosse interrogation sur le mental de Tracy. Avait-il un mental de champion ? Aurait-il pu se surpasser dans les moments importants ? Après tout, même dans ses meilleurs années, il n’a jamais guidé son équipe en dehors du premier tour (à Orlando ou Houston), et les blessures n’ont rien à voir avec ça (même si l’effectif à Orlando était limité, mais pas à Houston).

Rien ne garanti donc que McGrady aurait été plus qu’un incroyable scoreur sans ses blessures. Son éthique de travail, son mental ont souvent été remis en cause, et c’est aussi pour ça qu’un joueur comme Kobe est encore au top de la ligue, alors que McGrady est à la retraite.

Que restera t-il ?

Donc finalement, que retiendra t-on de ce joueur ? Son talent ? Ses echecs en Playoffs ? Les regrets éternels par rapport à ses blessures ? Sa fin de carrière aux Spurs qui se résume à un banc de touche et une nouvelle deception en finale, un peu à son image ?

Difficile à dire, sachant que chacun a son propre avis sur la question. Le mieux est encore de laisser le principal interessé répondre :

« A un moment de ma carrière, on se demandait qui était le meilleur, moi ou Kobe. Les chiffres ne mentent jamais. »

A propos de Nicolas

Recommandé pour vous

  • Voilà, après Iverson, c'est mon article sur T-Mac! N'hésitez pas à réagir, et à dire ce qui va et ce qui va pas, et si vous êtes d'accord ou pas avec ce que j'ai marqué. Merci

  • jejevert01

    Comme l'article sur Iverson, celui ci m'a bien plû, super :). Quel dommage ce talent gâché… On en débat demain 😉

    • Merci. Vivement demain soir, en espérant qu'il y'aura du monde. Moi je serais là qu'à partir de 21H environ car j'ai TDA a faire.

      • jejevert01

        Pas de soucis 🙂

        • tu t'es déjà décidé sur la forme du débat ?

          • jejevert01

            Il est prêt 🙂

          • tu m'en dit plus please 🙂

          • jejevert01

            Tu verras par toi même demain ahah ;). Je te dit juste que t'auras de quoi débattre

          • ahhhrf, tu m'énerves là lol

  • Hé bien je dois dire que le site avance bien ! Très bonne article comme les précédent sur Iverson et Rose , bien écrit , assez long pour nous immergé dans le personnage .. Great !

    Puis la remodélisation du site est très bien , juste un petit bémol je trouve que certaines photos sur la page d’accueil sont légèrement mal cadré mais c'est pas grand chose .. 🙂

    • Merci à toi. Concernant Rose, c'est pas moi mais NashinHOF qui l'a écrit. Moi c'est Iverson et McGrady…

      Moi aussi je trouve le site superbe là!

      • Ok en tout cas très bien .. ! 😉

        Le site fait beaucoup moins blog mais vrai site la , c'est beaucoup plus agréable pour lire aussi .