Podcast

Dunkhebdo NBA Podcast: Aidons le Magic à le redevenir à nouveau

Rédigé par

le


 

Dans ce nouvel épisode du Dunkhebdo NBA Podcast, Tom et Ben tentent de reconstruire le Magic d’Orlando, franchise qui va connaitre une sixième saison sans playoffs.

Pourtant, le Magic avait parfaitement débuté sa saison, avec huit victoires et quatre défaites pour débuter. Mais les blessures et des pourcentages aux tirs en baisse,ont eu raison du bon départ de la franchise. A tel point que les floridiens se retrouvent à nouveau à lutter en fin de saison…pour un bon choix de draft. Un bilan qui ne reflète en rien le véritable niveau de cette franchise, sur lequel la première partie du podcast se penche.

Dans la seconde partie de ce débat, Tom et Ben endossent le rôle de General Manager du Magic. Le premier choix à effectuer concerne le cas Aaron Gordon. Le bondissant joueur de quatrième année n’a pas reçu de contrat avant la saison et pourra donc tester le marché. Faut-il prolonger ? Si oui, faut-il se préparer à s’aligner à toutes les offres adverses ? Avant le début de la saison, les dirigeants n’avaient pas activé l’option de Mario Hezonja, mais l’arrière a depuis prouvé qu’il avait sa place en NBA. Assez pour justifier une nouvelle saison à Orlando ?

En tant que dirigeants éphémères du Magic, Tom et Ben abordent aussi de possibles trades pour une franchise qui paie encore à l’heure actuelle l’inflation des contrats subie durant l’été 2016. Ainsi que les possibles cibles de la franchise au cours de la draft, voire pour la free agency, malgré une enveloppe très maigre.

Enfin, dans l’overtime, les deux hommes reviennent rapidement sur l’épidémie de blessures qui touche actuellement deux franchises: les Celtics et les Warriors.

Sommaire

Introduction: 39s
Retour sur la saison du Orlando Magic: 3m23
Tom et Ben endossent le rôle de Gm du Magic: 21m14
Overtime: 55m35
Instrumental de fin d’épisode: Logic – Contra

Le podcast


A propos de Benjamin Ringuet

Créateur de Dunkhebdo en août 2012. Architecte de notre podcast éponyme, auteur de la plupart du contenu draft et bien plus encore. Ne supporte aucune équipe et déteste probablement la tienne. Allergique aux nostalgiques de l'âge d'or de la ligue. Pape du small ball. «Patron relou mais grave kiffant» selon un des rédacteurs.