A la Une

Le marché des buy-out de bonnes affaires ou pas…

Rédigé par

le

Marché des buy-out: Les riches s’enrichissent?

buy out 2017-2018

La trade deadline est l’un des points d’orgues d’une saison nba. Elle symbolise la fin du marché des transferts et parallèlement l’ouverture du marché des buy-out. Malgré une trade deadline agitée en mouvement, elle n’a pas concernée beaucoup d’équipes. Il y avait énormément de joueurs sur le marché mais très peu d’équipes prêtes à utiliser des assets pour les acquérir. Pour preuve, la monnaie de cette trade deadline 2018 fut les 2nd tour de draft. Une des raisons à cela, la course au tanking provoquée par la nba binaire où les playoffs ne sont plus un objectif qui mérite d’hypothéquer en partie son futur. C’est d’ailleurs ce qui a coûté aux Pistons tant de retours négatifs dans notre podcast nba suite au trade de Blake Griffin.

Les équipes préfèrent désormais faire des petites retouches en mobilisant le moins de ressources possibles. Par conséquent, le marché des buy-out devient de plus en plus prisé. L’an dernier, des joueurs comme Deron Williams ou Brandon Jennings avaient animé ce marché. Il ne durait qu’une semaine les saisons précédentes à cause de l’éligibilité pour les playoffs. En effet, pour être éligible aux joutes d’Avril, un joueur doit être ajouté à l’effectif avant le 1er Mars. L’avancée de la trade deadline au 8 Février aura contribué à l’allonger indirectement. Cette saison, des joueurs comme Monroe, Johnson et Wright récemment buy-out ont déjà rejoint un contender.

Qu’est-ce qu’un buy-out?

Un buy-out correspond à la négociation d’une rupture de contrat à l’amiable. Elle permet à un joueur de devenir agent libre une fois qu’il qu’il quitte les waivers. Pour obtenir sa liberté, le joueur doit parfois laisser quelques millions de coté qu’il retrouvera souvent sur le marché. Juste après la trade deadline certains joueurs décident de rejoindre les meilleures équipes et tenter de gagner une bague. Plus d’explications dans la vidéo du youtubeur nba @blhite ci-dessous.

A qui bénéficie le plus un buy-out?

Bien que ça peut paraître injuste pour les équipes qui luttent pour les playoffs, c’est peu surprenant. Les équipes qui bénéficient le plus des buy-out sont celles qui luttent pour le titre ou presque. Tout d’abord car le « sacrifice » financier des joueurs se fait pour améliorer leur situation sportive. En outre, les bonnes équipes sont attractives sportivement et relativement peu de moyen pour se renforcer. Ensuite, les joueurs buy-out sont majoritairement des vétérans en fin de contrat qui ne resteront de toute façon pas. Ils n’ont donc aucun intérêt à rester dans de mauvaises équipes puisque que leur niveau de jeu pourrait nuire au tanking.

Le buy out à un autre intérêt pour les franchises. C’est celui de libérer une place dans l’effectif. Ainsi certaines équipes qui aimeraient voir un peu plus jouer leurs two way player pourraient les signer sur des contrats réguliers afin qu’ils finissent la saison avec l’effectif principal sans limitation de jours.

Quels sont les principaux candidats cette année?

Comparée aux années précédentes, le marché est plus long. La liste de joueurs disponibles aujourd’hui pourrait être bien différente dans 2 semaines. Un peu comme les transferts, plus la deadline approche, plus les mouvements d’un coté comme de l’autre sont à prévoir. Certains joueurs semblent hors de ce marché aujourd’hui mais cette situation pourrait changer à mesure que le temps avance.

Le nombre de blessures recensées dans la ligue cette saison a créé un nombre important de disable player exception. Cette exception se matérialise sous la forme d’une enveloppe donnée par la ligue. Elle fait suite à la blessure d’un joueur et est calculé en utilisant un pourcentage du salaire d’un joueur mais dont le montant maximum doit être strictement inférieur à celui de la Mid-Level-Exception(8,4Millions). Elle n’est utilisable qu’en une fois et sur un seul joueur. Les Pistons et les Nets en possèdent une et les premiers pourraient l’utiliser pour un dernier renfort.

Top 5 candidats au Buy out à l’est.

  • Tony Allen (coupé par les Bulls)
  • Jarrett Jack
  • Aaron Afflalo
  • Willy Reed (Coupé par les Pistons)
  • Ersan Ilyasova

Top 5 candidats au Buy out à l’ouest.

  • Derrick Rose (Coupé par le Jazz)
  • Nerlens Noel
  • Tyreke Evans
  • Shabazz Muhammad
  • Vince Carter

Surcote-t-on ce marché?

La majorité des joueurs qui bénéficient d’un buy-out ont tendance à quitter la ligue dans les 2 saisons qui suivent. C’est donc un marché qui permet d’étoffer un effectif pour les playoffs mais pas de récupérer un joueur qui fera vraiment la différence. Cette saison pourrait être une exception mais il y a très peu de « bons » joueurs sur ce marché. Il y a plutôt des joueurs qui ont une bonne valeur au minimum salarial en tant que 9-10ème homme.  Là est la nuance.

Dans le cas de Joe Johnson par exemple, c’est un joueur qui est en difficulté au tir cette saison (27% à 3pts). Pourtant une fois en playoffs sur un match il sortira un tir dont il a le secret dans le money time. Le marché des buy-out est peu risqué mais très souvent ça ne fonctionne pas car une fois en playoffs les joueurs buy-out ne voient que peu le parquet. D’ailleurs quand ils y sont, il sont rarement au niveau (Williams, Jennings).

A propos de ThomasF

Intéressé par la nba depuis tout jeune, c'est le dunk de Vince Carter sur Fred Weiss qui m'a définitivement fait basculer. Amoureux du jeu old school notamment celui prôné par les Kings de 2002, j'ai au fur et à mesure appris à cultiver ma culture basket jusqu'à aujourd'hui m'intéresser aux statistiques avancées. Fan de Paul Pierce, de Brandon Roy mais surtout des Memphis Grizzlies, j'ai rejoint le site en début 2013, et je vis ma passion au quotidien avec mes acolytes.