Draft

[Fiche NBA Draft 2017] OG Anunoby

Rédigé par

le


Fiche présentation OG Anunoby:

Poste: Petit Ailier

Taille: 2m03

Poids: 106 kilos

Date de naissance: 17 juillet 1997 (19 ans)

Université: Indiana

Il faut avouer qu’à la première impression, OG Anunoby procure au spectateur la sensation de voir évoluer un joueur des années 70. Impression dégagée à la fois à cause de son jeu  – comme on le verra – et de son style désuet avec un short très remonté, quitte à choquer la ménagère puritaine. Mais trêve de considération vestimentaire, place au profil d’un prospect dont la côte pourrait culminer très haut en juin.

Ogugua Anunoby est un phénomène athlétique, dans le sens le plus strict du terme. Il est puissant, rapide, agile et explosif. Son envergure –  d’après des mesures probablement exagérées – est de 2m28 !  A titre de comparaison, les bras tentaculaires de Brandon Ingram (2m06) ne mesurent «que» 2m18, soit 10 cm de moins que Anunoby alors qu’il est plus grand. Bref, le sophomore d’Indiana dispose de très rares qualités athlétiques qui, chez certains, ravivent les souvenirs d’un ancien étudiant de cette même fac: Victor Oladipo.

Offensivement, les premiers matches de la saison sophomore de l’ailier semblent montrer des progrès par rapport à sa première saison universitaire. Il prend deux fois plus de tirs cette saison qu’en 2015/2016 (7.8 tentatives cette saison contre 3.4 l’année dernière) tout en conservant une excellent taux de réussite (57.4%). Un haut pourcentage de réussite dû au jeu très tourné vers l’intérieur de Anunoby. Il tente près de 45% de ses tirs près du panier pour une réussite folle de 81%.

Néanmoins, malgré des progrès visible, l’attaque reste toujours la grande faiblesse de celui qui a grandi au Nigéria. Son tir extérieur est très peu fiable à cause d’une mécanique de tir à retravailler. Il tente plus de tirs à trois points cette année et semble vraiment vouloir ajouter cette corde à son arc. Cependant, ce n’est toujours pas une réelle menace derrière la ligne extérieure. Anunoby a également de réelles limitations dans la création. Son nombre de balles perdues est supérieur à celui de ses passes décisives. Quant à son pourcentage de réussite sur la ligne des lancers, il a certes augmenté de 11 points (de 48% à 59%) en une saison mais reste insuffisant pour un ailier NBA.

Après cette description bien noire de la palette offensive de OG Anunoby, le lecteur impatient pourrait se demander qu’on lui propose là la fiche d’une énième prospect athlétique aux qualités de basketteur inexistantes. Détompez-vous. L’ailier d’Indiana est potentiellement le meilleur défenseur de cette draft. Ses qualités athlétiques en font un joueur polyvalent capable de défendre plusieurs positions, vraisemblablement des postes 1 à 4 en NBA. Illustration sur cette action au cours du match de March Madness contre Kentucky, rencontre où son coéquipier Thomas Bryant avait brillé. OG Anunoby défend à la perfection sur Tyler Ullis, l’ex meneur de poche (1m75) de Kentucky connu pour sa vivacité. Preuve des excellents mouvements latéraux de l’ailier.

og-anunoby

Grâce à sa puissance, il peut aussi défendre dos au poste contre les intérieurs. L’année dernière, bien qu’il jouait à l’aile, il affichait le meilleur pourcentage de contres de son équipe. Facile de deviner que ses longs bras jouent grandement dans cette statistique. Comme ils jouent également dans les nombreuses interceptions qu’il collecte. Enfin, il montre un excellent sens de l’anticipation, notamment sur les lignes de passes.

Pour conclure, il faut noter l’énergie que déploie Anunoby sur le terrain. Il n’arrête jamais de courir et se bat constamment. Preuve en est, c’est un très bon rebondeur offensif pour un ailier.

OG ANUNOBY, EN BREF:

Points forts:

– Qualités athlétiques exceptionnelles

– Un des meilleurs défenseurs de sa génération

– Montre une énergie folle sur le terrain

– Peut devenir vraiment spécial s’il développe un tir

Points faibles:

– Attaquant moyen

– Crée difficilement son shoot

 

A propos de Benjamin Ringuet

Créateur de Dunkhebdo en août 2012. Architecte de notre podcast éponyme, auteur de la plupart du contenu draft et bien plus encore. Ne supporte aucune équipe et déteste probablement la tienne. Allergique aux nostalgiques de l'âge d'or de la ligue. Pape du small ball. «Patron relou mais grave kiffant» selon un des rédacteurs.