Draft

[Fiche draft 2017] Justin Patton

Rédigé par

le


Fiche présentation Justin Patton:

Poste: Pivot

Taille: 2m10

Poids: 97 kilos

Date de naissance: 14 juin 1997 (19 ans)

Université: Creighton

Thomas Bryant, Bam Adebayo, Justin Patton ou encore Jonathan Allen ;  quand il s’agit de déterminer le meilleur pivot de la draft 2017, la choix peut se porter sur plusieurs noms sans que cela soit dénué de sens. Justin Patton, le prospect qui nous intéresse aujourd’hui s’affirme petit à petit comme, au minimum, un des trois meilleurs pivots de la cuvée. Selon un scout interrogé par Sport Illustrated, le voit même «second, voire troisième [meilleur pivot] dans le pire des cas».  Analyse d’une des surprises de la saison universitaire.

Révélé sur le tard, Justin Patton est un joueur au parcours atypique. Peu courtisé avant sa dernière saison au lycée – il avait à ce moment-là déjà signé à Creighton – il a pris du temps à s’habituer à une croissance express. Entre sa première année de lycée et sa troisième, il a gagné presque 20 centimètres, passant de 1m87 à 2m06 et du poste meneur à celui de pivot. On peut encore noter, quelques années plus tard, le fait que Patton a longtemps évolué à la mène. Il est très agile pour un joueur de sa taille et dispose d’une vision de jeu supérieur à la moyenne pour un pivot de cet âge. A l’inverse, il manque encore de puissance et souffre face aux intérieurs à l’ancienne, près du sol. Justin Patton est plus un joueur aérien et qui aime évoluer dans les espaces.

Avec 70% de réussite aux tirs, le pivot pointe à la quatrième place de cette catégorie parmi tous les joueurs de la division I. En d’autres termes, il est ultra-efficace en attaque avec plus de 81% de réussite près du panier. Doté de très bonnes mains, Patton réussit à conclure l’immense majorité des ballons qu’il capte dos au panier grâce à des mouvements, certes encore robotique, mais efficace. Ses qualités athlétiques en font également un joueur capable de réceptionner des lobs pour finir avec des dunks.

L’aspect marquant du jeu de Patton en attaque c’est son sens de la passe, particulièrement développé pour si un jeune joueur. Cette capacité de ne matérialise pas par un nombre de passes décisives conséquent mais il permet à son équipe de créer des décalages. Enfin, pour compléter ce tableau très flatteur en attaque, il faut mentionner le tir extérieur de Patton. Oui, cela peut paraitre un peu exagéré de parler du tir d’un joueur qui n’a que 6 réussites longues distances cette saison. Mais ses réussites sont encourageantes puisqu’elles montrent un prospect disposant d’une excellente mécanique. A contrario, ses 52,9% de réussite aux lancers-francs sont très préoccupants et pourraient clairement le limiter au niveau supérieur. Comme son manque de puissance qui le met en difficulté contre les pivots physiques.

Comme en attaque, beaucoup de l’attraction que suscite Patton se fonde sur du potentiel et pour cause ! Quand on considère les qualités athlétiques du joueur, on est en droit d’attendre de lui d’excellentes performances dans la protection du cercle. Et c’est vrai…du moins en partie. Il est capable de bien protéger le cercle mais manque cruellement d’intelligence de jeu. Pensez au jeune Hassan Whiteside, pas pour son niveau de jeu mais pour le style de joueur qu’il représente. Patton peut très bien défendre le cercle, surtout face aux extérieurs en pénétration, mais pêche plus face aux intérieurs. Et, tout athlétique qu’il est, son manque de QI basket le place parfois dans des situations inconfortables où il ne peut pas recouvrir.

Pour conclure, les rebonds constituent un point faible dans le jeu de Patton. Ses statistiques dans ce domaine sont honorables mais compte tenu de son avantage physique et de la faiblesse des raquettes adverses, il devrait être beaucoup plus dominant. Contrairement aux fameuses contre-attaques – comme vu plus haut – où le pivot fonce, il est parfois un peu moins déterminé quand il s’agit de box-out et de protéger les rebonds. Un élément de son jeu à corrige rapidement s’il espère mettre un impact rapidement en NBA.

JUSTIN PATTON, EN BREF:

Points forts:

– Très efficace en attaque

– Potentiel

– Très bon passeur

Points faibles:

– Intelligence de jeu

– Rebondeur moyen

– Lancers-francs

A propos de Benjamin Ringuet

Créateur de Dunkhebdo en août 2012. Architecte de notre podcast éponyme, auteur de la plupart du contenu draft et bien plus encore. Ne supporte aucune équipe et déteste probablement la tienne. Allergique aux nostalgiques de l'âge d'or de la ligue. Pape du small ball. «Patron relou mais grave kiffant» selon un des rédacteurs.

Recommandé pour vous