Billet

[Billet] Les Warriors plus Kevin Durant : La matérialisation de la destruction programmée de la conférence ouest

Rédigé par

le

Les Warriors et Kevin Durant ont abaissé le plafond de verre sur la conférence ouest

Kevin Durant, Warriors, NBA

 

Le 4 juillet 2016, Kevin Durant annonçait qu’il rejoignait les Golden State Warriors. 11 mois plus tard, il est sur le point de soulever deux trophées au nez et à la barbe du deuxième meilleur joueur de tous les temps selon moi (Sorry Kareem). KD n’a pas fondamentalement changé mais le collectif dans lequel il évolue lui permet de jouer à l’instinct et cette facilité irrite quelque peu.

Comme vous pouvez le constater dans mon titre j’utilise les Warriors+Kevin Durant. C’est insensé car il fait désormais partie intégrante de l’équipe. Malgré tout, je ne peux m’empêcher de les séparer tant la combinaison des deux est sur le point de faire exploser la conférence ouest voir la ligue. La blessure de Kawhi Leonard laisse un goût amer puisque selon les contrats signés l’été prochain, cette équipe pourrait bien garder son nouveau noyau dur à 4 all stars dans les meilleures années de leurs carrières pour les 2-3 prochaines années détruisant au passage la concurrence.

La victoire des penseurs d’une nba binaire

Il y a un courant de pensée en nba porté par Kevin O’Connor (Mister Blow it up) de « The Ringer » qui consiste en une logique d’avoir un niveau plafond permettant d’être un prétendant au titre sinon être en course pour le 1 premier choix de la draft pour que son projet soit viable. Si la franchise n’est dans aucun de ces cas, il faut qu’elle possède au choix, de la flexibilité salariale, une ou plusieurs potentielles jeunes superstars dans son effectif, ou plusieurs haut choix de draft à venir. Le souci est que les Warriors avec Kevin Durant posent aujourd’hui un « problème » puisque le niveau plafond à atteindre pour être considéré comme un prétendant au titre est aussi haut qu’un selfie de Thomas Pesquet, pris il y a quelques semaines.

Pire, les Warriors seront probablement dans la luxury tax dès l’an prochain et vont devenir la destination privilégiée de vétérans en recherche du succès collectif ultime. Ainsi de bons vétérans pourraient se satisfaire du nouveau salaire minimum de (2.2M selon le nouveau CBA) pour jouer 15-20 minutes en sortie de banc alors qu’ils pourraient être rémunérés bien plus sur les deux aspects (financier, temps de jeu) ailleurs.

Si en tant qu’observateurs nous le constatons cela veut dire que dans les bureaux nba c’est aussi le cas. Quelles équipes vont se risquer à essayer d’améliorer à coup de millions de dollars un effectif qui de toute façon ne sera pas assez bon. En nba pour améliorer son présent, il faut quelque peu hypothéquer son futur (tour de draft, flexibilité financière, futur talent). Les Warriors ont fait naître un sentiment de résignation chez les fans qui pourrait malheureusement s’étendre aux excécutifs des franchises nba entraînant une modification profonde du paysage notamment à l’ouest.

Le haut de l’ouest bientôt détruit directement et indirectement par les Warriors?

Cette saison était cruciale pour plusieurs franchises qui font face à de gros dilemmes en haut de la conférence ouest. Les possibles départs de joueurs majeurs de la conférence (Hayward, Hill, Griffin, Paul) pourraient faire redescendre les niveaux de Utah et des Clippers. D’un autre coté, des renégociations de contrats de contributeurs importants arrivent pour Memphis, San Antonio, Oklahoma City et Portland alors que ces équipes font déjà face à de fortes problématiques financières. Pour finir le duo MVPiable Westbrook, Harden est éligible à une augmentation salariale qui pourrait bien plomber les possibilités d’amélioration à court terme des effectifs respectifs de leurs franchises.

Pour faire simple, on pourrait se retrouver avec des équipes du haut de l’ouest hors Warriors bien moins fortes l’an prochain qui seront remplacées par de mauvaises équipes devenues moyennes ou juste bonnes par le jeu d’ascenseur de la conférence. Celles coincées entre les deux seront légitimement en mesure de penser à la reconstruction (#Tanking). La conférence ouest risque durant le règne programmé par les Warriors de se niveler par le moyen voir le mauvais comme ce qu’il se passe à l’est sous le règne de Lebron James.

Un champs de ruine inévitable?

Les choses semblent figées pour l’an prochain mais la nba est une ligue qui évolue très vite et s’adapte à ce dont elle doit faire face. En théorie, les Warriors sont imbattables sur une série à l’avantage des 4 matchs pourtant rien ne dit qu’ils ne seront pas gênés par les blessures ou rattrapés par la fatigue mentale. C’est pour moi fortement improbable et je crois que l’historiquement forte conférence ouest est à l’aube d’une destruction inévitable. Néanmoins je garde espoir que les jeunes franchises possédant de jeunes stars (Minnesota, Denver, Phoenix, Nouvelle-Orléans) viennent vite combler l’espace pour la compétitivité de cette conférence.

A propos de ThomasF

Intéressé par la nba depuis tout jeune, c'est le dunk de Vince Carter sur Fred Weiss qui m'a définitivement fait basculer. Amoureux du jeu old school notamment celui prôné par les Kings de 2002, j'ai au fur et à mesure appris à cultiver ma culture basket jusqu'à aujourd'hui m'intéresser aux statistiques avancées. Fan de Paul Pierce, de Brandon Roy mais surtout des Memphis Grizzlies, j'ai rejoint le site en début 2013, et je vis ma passion au quotidien avec mes acolytes.

Recommandé pour vous