News

Bilan de la semaine : Lillard is on fire !

Rédigé par

le

Match de la semaine : Oklahoma City – Portland

Dimanche 10 Janvier. Moda Center. Portland.

Un match tranquille pour le Thunder qui se déplace au Moda Center en ce dimanche de janvier. Les Blazers, décimés par les départs de leurs cadres cet été furent annoncés au fin fond de la conférence Ouest. Mais voilà, à la mi-saison, les coéquipiers du surprenant C.J.McCollum sont tout proche des playoffs et sont, pour l’instant, une des bonnes surprises de la saison. Avec, une 10ème place de la conférence, les Blazers surprennent mais ont quand même une voire pas mal de longueurs de retard sur le Thunder du tandem Westbrook-Durant.
Après une première mi-temps conclue somptueusement par un buzzer-beater de McCollum, Portland mène de 6 points mais, au retour des vestiaires, le duo fou du Thunder se fâche et marque 28 des 39 points de OKC, qui reprend logiquement la tête. A 3 minutes et 20 secondes de la fin du match, la franchise coachée par Billy Donovan mène de 8 points, Westbrook est déjà en double-double et on se dit que le plus dur est fait pour le Thunder. Que nenni. Il n’en sera rien. C’était sans compter sur le coup de chaud de Damian Lillard. Vous connaissez le petit coup de soleil sur l’épaule après une journée à la plage ? Lillard a fait subir ça en quinze fois plus puissant. Le natif d’Oakland a pris feu telle une allumette au milieu d’un incendie. 17 points en 3 minutes ! Tout simplement monstrueux. Le petit Damian étouffe le Thunder et repart avec la victoire (110-115) et une belle feuille de stat : 31 points, 9 passes et 7 rebonds avec un beau 8/14 à 3pts. De son côté, le Thunder n’a pas compris ce qui lui est arrivé. Depuis ce match, Lillard est protégé par 3 pompiers équipés d’extincteurs. Telle une femme ménopausée, le meneur des Blazers a quelques bouffées de chaleur ces derniers temps.

 

Stat de la semaine : 2

Ce n’est pas le nombre de maisons construites grâce aux briques de Kobe Bryant depuis le début de saison, ni le nombre de titres que James Jones ne mérite pas. Il s’agit plutôt du nombre de passes décisives distribuées par Hassan Whiteside lors de son triple-double face à Denver. Avec 19 points, 17 rebonds et surtout 11 contres, Whiteside noircit la feuille. Ils sont seulement 20 joueurs dans l’histoire de la NBA à réaliser un triple-double avec ces catégories. Whiteside l’avait déjà fait deux fois dont un match mémorable où le pivot du Heat avait collé 13 contres aux Bulls en seulement 25 minutes.

 

Joueur de la semaine : Chris Paul

Depuis la blessure de Blake Griffin, les Clippers vont mieux et ont même alignés 10 victoire consécutives avant de s’incliner cette nuit face aux Kings. Certes, le calendrier des coéquipiers de Cole Aldrich n’était pas bien compliqué mais il faut gagner ces matchs et Chris Paul a été irréprochable. Sur les 4 derniers matchs des Clipps, Paul tourne à 20 points et 9,25 passes par match. De quoi mettre un de baume au cœur des supporters des pleurnicheuses californiennes.

 

Action de la semaine : Hatem Ben Arfa déguisé en Kyrie Irving

Tel Usain Bolt face à Christophe Lemaitre, Kyrie Irving a ridiculisé la défense, ou en tout cas ce qu’il en reste, des Rockets. Les dribbles d’Irving valent le détour.

 

Punchline de la semaine : Kobe n’ira pas à Rio

« Je trouve que ce sera très sympa de jouer mon dernier match sous le maillot des Lakers »

On peut reprocher pas mal de choses à Kobe mais cette déclaration est belle et témoigne de son amour pour le maillot Or et Violet. Pas de dernier Jeux Olympiques pour l’idole mais un dernier match, le 13 avril prochain au Staples Center face à Utah, sûrement incroyablement émouvant.

A propos de Leo

Recommandé pour vous